Amnesty international : « La Suisse doit accueillir des réfugiés de Grèce »

L'organisation de défense des droits humains Amnesty international estime que Berne devrait mettre à disposition des places qui sont vacantes dans ses centres fédéraux.

[...]

L'ONG se réfère à une réponse donnée au début mars par le Conseil fédéral à une question parlementaire. Le gouvernement y écrivait qu'il y a actuellement encore environ 2200 demandeurs d'asile dans les centres d'asile fédéraux.

Leur capacité peut être portée à 4500 en quelques semaines et jusqu'à 5000 d'ici à l'été, ajoute l'ONG. Jusqu'à 29'000 demandes d'asile peuvent ainsi être traitées par an ou 2400 par mois.

Plus de renvoi vers la Grèce

Amnesty soutient une pétition qui demande au Conseil fédéral de mettre ces places gratuites à la disposition «des personnes qui ont un besoin urgent de notre protection». La situation à la frontière gréco-turque est une «catastrophe au plan humanitaire et au plan des droits fondamentaux».

L'ONG exige en outre la suspension du renvoi des réfugiés vers la Grèce.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à notre lectrice

11 commentaires

  1. Posté par Jean-Francois Morf le

    Le Liban chrétien devenu Liban mahométan, c’est aussi grâce à Amnesty?

  2. Posté par Lucie le

    L’UE, dont on dit qu’elle apporte la paix :

    – A poussé la Grèce à brader son patrimoine pour rembourser sa dette

    – Abandonne cette même Grèce face aux migrants

    – Abandonne l’Italie face au coronavirus

    – Tord le bras au Royaume- Uni pour décourager toute autre sortie de L’UE ❗

    C) ET APRÈS DANS LE RESTE DE L’EUROPE ❓

  3. Posté par miranda le

    QUEL MONDE ETRANGE où les ONG FONT LA LOI. Disons que leur « gouvernement Sorosien sait les pousser dans le dos. Un financier pur jus, doit pouvoir rentabiliser son investissement. Payer des ONG à ne rien faire et surtout faire « râter le grand métissage des peuples européens, quel échec!
    Et puis et puis et puis, toutes ces ONG, comment pourraient-elles survivre sans la « charité business. Alors le CORONAVIRUS est le moindre de leur souci.

  4. Posté par antoine le

     »Amnesty soutient une pétition qui demande au Conseil fédéral de mettre ces places gratuites à la disposition «des personnes qui ont un besoin urgent de notre protection» »
    Il n’y a PAS de places gratuites !
    Tout provient de NOS impôts !
    NON à une Suisse à 10 millions d’habitants !
    NON à une immigration de masse illégale voulue par un DICTATEUR de l’ombre (s0r0s)
    Je voterai OUI le 17 mai pour limiter l’immigration !

  5. Posté par combattant le

    Cet Amnestie intermachin,commmence à me LES BRISER MENU ! Donnez,encore un avantage supplémentaire au coronatruc,chose de nous DETRUIRE !,c’est ce que VEUT cette DIABLERIE!

  6. Posté par Marchal le

    Tous ces gauchistes sont-ils aveuglés par leur conception angélique du réfugié. Alors qu’on sait par des enquêtes menées à tout les étages que ces individus venus de nul part sont pour la plupart des imposteurs bien décidés à en découdre avec les habitants de ce vaste territoire, qui est ne nôtre. L’UE composé d’une multitude de pays sans frontière représente un paradis terrestre où l’on cueille l’argent sur les arbres. A la frontière grecque des hooligans se pressent munis de bâton, lançant des pierres et des grenades lacrymogènes fournies par le sultan Erdogan. Les instances européennes ne bronchent pas, sont inactivent et pourtant les habitants attendent d’être protégés.

  7. Posté par Bussy le

    Il y en a qui doivent se prosterner devant papa Soros, d’autres pas !
    Alors qu’Amnesty frappe à la porte de l’Arabie Saoudite ou du Qatar !

  8. Posté par Sergio le

    Les ONG exigent… On pourrait suggérer à ces mêmes ONG de fusionner. Elles pourraient créer un méga conglomérat totalement indépendant. On leur attribuerait un territoire ou une ile où elles auraient leur siège avec tous leurs adeptes. Ces fonctionnaires du bien pourraient ainsi librement édicter leurs lois, aller chercher ou faire venir, autant de clandestins et de chasseurs d’allocations sociales qu’ils voudront. La gauche aurait ainsi créé son paradis et l’Occident, ayant enfin coupé la pompe aspirante, serait déparasité.

  9. Posté par Andrea le

    N’y-a-t’il pas une contradiction avec les règles posées pour combattre le coronavirus?

  10. Posté par Sertorius le

    Il y a déjà assez de réfugiés qui viennent chercher l’asile chez nous on a pas besoin d’aller en chercher en Grèce. C’est un problème avec l’UE. Amnesty International devrait donc aller se plaindre à Bruxelles et pas Berne.

  11. Posté par Chris le

    Nous sommes en pleine pandémie, dans une situation jamais vue depuis la deuxième guerre mondiale et ces gauchistes osent venir nous les briser avec leurs envahisseurs dont une immense partie sont des terroristes et des criminels. AVFF!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.