De quelle nébuleuse idéologique les « Verts » sont-ils le nom ?

Dominique Baettig
Médecin, Ancien Conseiller national

De quelle nébuleuse idéologique les « Verts » sont-ils le nom ?

 

Les vagues successives de manifestations et de battage médiatique, de couleur bien sûr violette (la guerre civile incitée entre les rôles des sexes) puis verte (la culpabilisation honteuse pour les simples citoyens de trop consommer et ne rien faire pour le climat) ont abouti à une avancée des forces vertes. Estampillées jeunes, féministes, elles sont pressenties capables de faire bouger les choses sous la pression/relais culpabilisante de la rue, des enfants rois de la bourgeoisie bobo qui trépignent en parlant de l’urgence à agir.  Certains auteurs écologistes qui ont pourtant bien défini les options économiques et utopiques  possibles, comme le réalisateur du film « Demain », Cyril Dion, rappelle fort sagement que la société de croissance illimitée ( en terme de production industrielle, d’agriculture industrielle, de production de déchets de plus en plus nombreux et difficiles à recycler, de consommation de biens dont l’utilité n’est pas vitale, de  création de néo-besoins artificiels, d’addictions au productivisme) va butter sur des défis redoutables. Les énergies fossiles vont se tarir progressivement et la situation va devenir tendue. Ne rien faire occasionnera coûts exorbitants et catastrophes, essayer de faire (la transition écologique)  occasionnera encore de plus grands coûts et des restrictions inéquitables suivant la région du Monde où vous vivez. Il est aussi évident que les efforts individuels pèsent peu par rapport à l’industrie agroalimentaire, la croissance industrielle chinoise, l’accumulation des déchets, l’exploitation encore illimitée des énergies fossiles, la production de biens avec de moins en moins de valeur d’usage avec obsolescence programmée

L’apocalypse est proche et vous ne faites toujours rien, repentez-vous et votez vert.

C’est le message de Greta, la prophétesse autiste du malheur, dans sa vision sans nuance, noir/blanc, catastrophiste et sans issue de la Nature martyrisée, exploitée par l’homme occidental, mâle, âgé, privilégié, à l’énorme empreinte carbone. Le nouveau péché, aujourd’hui, contre le climat, amène repentance et culpabilité, serrage de ceinture, restrictions auto-imposées, refus de faire des enfants, autoflagellation masochiste. Le psychiatre Piccard, explorateur des nouvelles énergies a, dans une interview  récente du TJ décrypté la dynamique qui se joue. Greta et ses relais médiatiques globalistes, sont là pour faire peur, terroriser, annoncer la pire des catastrophes, l’extinction des espèces. C’est la stratégie du chaos, du choc qui sert à déstabiliser et à obtenir résignation et consentement automatique aux stratégies globalistes et totalitaires qui s’imposeront de manière autoritaire, par en haut. Et surtout, après la peur, ceux qui proposeront des « solutions », les tenants de la nouvelle et juteuse économie du business vert : recyclage, gestion des déchets, nouvelles énergies peu efficaces et toujours gourmandes en électricité et en métaux rares, innovations  avec changement de matériel devenu obsolète ou polluant  imposées avec des investissements massifs et des taxes, verront leurs affaires prospérer. Sans parler des permis de polluer, taxes d’émission de carbone, qu’on peut vendre et acheter, s’échanger comme les indulgences du Moyen-Âge.

Lors des élections de cet automne, les partis classiques liés au pouvoir ont perdu des  sièges de lobbyistes de l’économie et aussi des représentants des bureaucraties syndicales. Ils sont remplacés par les naïfs et gentils bobos progressistes qui seront les représentants du prometteur business des nouvelles énergies. Leurs voix seront rapidement engluées dans le Système qui les neutralisera, en les broyant dans le jeu des arrangements entre partis, la distribution de postes, les échéances électorales et démagogiques à court terme alors qu’il faudrait une vision à long terme.

Eco-populisme et éco-souverainisme indispensable

L’écologie est une préoccupation beaucoup trop sérieuse pour être laissée exclusivement à des utopistes, idéalistes, progressistes sociétaux qui ne résistent pas au globalisme, aggravent les migrations qui mettent en péril acquis sociaux et identité, démocratie et souveraineté locale. Nous avons surtout besoin, pour l’écologie profonde, de gens enracinés, pragmatiques, les pieds sur terre avec  des valeurs spirituelles. Développer l’économie locale, la diversité de la production, la démocratie directe et l’autonomie de base, la souveraineté monétaire, les communautés à taille humaine et plus homogènes pour créer de la solidarité concrète. Un véritable éco-populisme reste à développer et à construire, pour protéger sur le long terme.

Les verts n’entreront vraisemblablement pas au Conseil Fédéral maintenant. Ils ne feront pas de la politique autrement mais assureront d’abord la promotion émotionnelle, les taxes de la transition écologique,  globaliste donc non démocratique.

 

Dominique Baettig  ancien Conseiller national,  militant souverainiste, 10.12.2019

 

 

4 commentaires

  1. Posté par Hugi le

    « Qui vous a dit que j’étais pacifiste? »
    Et cet aveu conduit la presse à le mettre en avant, comme une victime de la violence policière ?

    https://m.tdg.ch/articles/25004441

    Je me réjouis des programmes enseignés à l’École supérieure de médecine…

  2. Posté par miranda le

    On n’arrête pas de nous alarmer sur le tarissement des énergies fossiles. D’abord les grandes compagnies pétrolières voudront aller au bout de leur production, à moins que les nations disent stop à cette exploitation. Nos gouvernants, au niveau mondial, n’agiront pas pour de multiples raisons lucratives que tout le monde a compris.

    D’autres énergies sont déjà découvertes et pourront remplacer le nucléaire dangereux d’aujourd’hui, notamment la fusion froide. (voir sur internet à Mr Bibérian)

    Il suffit que les citoyens du monde agissent ensemble pour que ces énergies nouvelles voient le jour. Tant que nous pensons que ce sont « les hauteurs gouvernementales » QUI DOIVENT TOUT DECIDER A NOTRE PLACE, la situation n’évoluera jamais. Nous avons aujourd’hui le droit, avec cet épée de Damoclès qu’est le nucléaire actuel, nous mettant tous en danger, de décider d’une autre énergie.
    D’autre part toutes les initiatives à l’échelle locales sont l’avenir. Moins il y aura de déplacements inutiles, moins il y aura de pollution.

    Peut-être devrons nous aussi revenir progressivement à l’objet qui dure, comme l’ont vécu nos parents et grands parents. Un meuble durait toute une vie et se transmettait aux autres générations. L’émotion que l’on éprouve face à un buffet breton sculpté est indescriptible. Aujourd’hui, personne n’en veut dans les brocantes, mais heureusement les gens de l’Est en raffolent encore. Le buffet breton ou l’armoire normande et meubles anciens d’autres régions ls ont encore une autre vie.

  3. Posté par Bussy le

    « Développer l’économie locale, la diversité de la production, la démocratie directe et l’autonomie de base, la souveraineté monétaire, les communautés à taille humaine et plus homogènes pour créer de la solidarité concrète »….. et oui, exactement tout le contraire de ce que veulent les globalistes et oligarques et leurs idiots utiles bien-pensants.
    Et cette stratégie du chaos véhiculée par Sainte Greta et sa horde va de pair avec cette immigration de masse, tout cela devant mener à des populations déracinées, sans culture, métissées, abruties, réduites en esclavage, dociles et toutes contentes de bouffer des OGM et de consommer bêtement, fichant une paix royale aux puissants et autres oligarques ainsi qu’à leurs serviteurs, banksters et idiots utiles bien-pensants et politiquement corrects.
    Mais il y a des ratés dans la Propaganda Staffel, comme Sainte Greta qui ne parle jamais de surpopulation alors que c’est évident que c’est le problème numéro un à résoudre si on veut sauver l’être humain, ou encore comme elle montre maintenant du doigt l’homme blanc, soi-disant responsable de tous les maux alors qu’on peut douter que les solutions techniques pour assurer une transition énergétique vont venir par exemple d’Afrique…..
    Les verts veulent sauver l’être humain, les animaux et la nature…. mais le salut viendra des gens qui ont gardé un contact avec la terre et pas des élites déconnectées et hors-sol des villes.

  4. Posté par antoine le

     »C’est la stratégie du chaos, du choc qui sert à déstabiliser et à obtenir résignation et consentement automatique aux stratégies globalistes et totalitaires qui s’imposeront de manière autoritaire, par en haut. »
    C’est le Marxisme Vert, la pire des DICTATURE qui se met sournoisement en place !
    – Interdiction de voyager en avion
    – Interdiction de voiture à moteur à combustion (déjà voté en France – 2040)
    – Interdiction d’avoir des enfants européens (la pire des décisions)
    https://lesobservateurs.ch/2019/12/09/jai-fait-une-vasectomie-a-cause-du-changement-climatique/
    – des impôts et des taxes, il va en pleuvoir !!
    – etc …
    Sainte Greta est une marionnette; les ficelles sont tellement visibles qu’on voit des mains de Soros !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.