Le Bénin accuse l’ambassadeur de l’UE d’activités «subversives» et lui ordonne de quitter le pays

post_thumb_default

 

L'ambassadeur de la mission de l'Union européenne a jusqu'au 1er décembre pour quitter le Bénin. Pourquoi ? Le gouvernement béninois l'accuse d'ingérence dans les affaires intérieures du pays, ont rapporté à l'AFP plusieurs sources diplomatiques béninoise et européennes.

Il s'intègre beaucoup trop dans les affaires intérieures. Il ne respecte pas son devoir de réserve de diplomate

«Il [Oliver Nette] s'intègre beaucoup trop dans les affaires intérieures. Il ne respecte pas son devoir de réserve de diplomate», a justifié une source diplomatique béninoise haut placée sous couvert d'anonymat. 

«Il a jusqu'au 1er décembre prochain pour partir du Bénin», a fait savoir cette source. Et d'ajouter : «Le ministère [des Affaires étrangères du Bénin] avait déjà plusieurs fois attiré son attention sur des excès, mais il a persisté. Il se disait protégé par Bruxelles».

Par la suite,  le porte-parole du gouvernement béninois Alain Orounla a déclaré lors d'un point-presse, pour justifier le renvoi du diplomate européen et l'obligation de quitter le territoire avant le 1er décembre : «Nous déplorons que cette coopération [entre le Bénin et l'UE], qui se porte très bien et qui est incontournable, ait été perturbée par les activités de ce diplomate qui se laisse aller à des activités que nous pouvons considérer comme subversives pour notre pays.»

L'UE demande des explications

Une porte-parole européenne a expliqué à l'AFP que le service d'action extérieure avait été informé, le 20 novembre, de la décision des autorités béninoises de retirer leur agrément à Oliver Nette, ressortissant allemand et chef de la délégation de l'UE. 

L'Union européenne ne comprend pas cette décision. «Pour l'UE, rien ne peut justifier une telle mesure dans les bonnes relations globales qui existaient jusqu'à présent entre l'UE et le Bénin», a déclaré la porte-parole. «Nous avons donc demandé d'urgence à nos partenaires béninois des éclaircissements sur les raisons spécifiques de leur décision, mais nous ne les avons pas encore reçues à ce stade», a-t-elle précisé.

Selon plusieurs sources diplomatiques européennes en poste à Cotonou, cette décision a été prise de manière brutale, sans convocation préalable, contrairement aux usages diplomatiques en vigueur. 

Le Bénin en crise politique

Le Bénin traverse une crise politique depuis fin avril, date des dernières élections législatives, auxquelles l'opposition n'avait pas pu présenter de candidat. 

L'ancien président béninois et opposant Thomas Boni Yayi avait dénoncé une «parodie d'élections» et vit désormais en exil. Il a fait une visite éclair dans le pays avec une délégation de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) sans avoir rencontré le chef de l'Etat Patrice Talon, malgré ce qu'avait annoncé la présidence.  

Lire aussi : Afrique de l’ouest : une croissance économique presque insolente, des inégalités sociales criantes

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.