Vevey : «Une agression à la «Orange mécanique»

Christian Hofer : A aucun moment, cet enseignant agressé ne veut évoquer l'origine ethnique des délinquants mais il appelle à "régler" ces problèmes tout en refusant de dévoiler les éléments constitutifs de ceux-ci... Or tant l'hyperviolence que le mode opératoire sont caractéristiques de ce que l'on peut subir avec certains migrants, par exemple en France dans les banlieues.

Il ne s'agit pas d'un problème de sécurité mais d'un problème ethnique et de politique de gauche  car nous n'avions pas besoin de "caméras" pour nous protéger par le passé.

 

**********

 

Retour sur les faits. Benoît et Anne-Sophie attendent le train qui doit les ramener chez eux lorsque «un groupe de six à huit jeunes hommes ont débarqué en se battant puis ont entrepris de vandaliser le distributeur Selecta (ndlr, sur le quai 1). J'ai eu une réaction suffisamment visible pour que le groupe estime qu'il était dans leur bon droit de s'empresser de venir me corriger», ironisait Benoît sur sa page Facebook jeudi soir. [...]

Provocations, crachats, mais plus encore une pluie de coups, à l'aide d'une bouteille, des poings et des pieds. Un dernier à l'arrière du crâne projette le jeune homme sur la rampe d'accès au quai. Sa mâchoire heurte la main courante. Il s'effondre. [...]

Arrêtés et relâchés

Les malfrats sont vite identifiés par les agents intervenus sur place, a appris le couple. Mais presque aussi vite relâchés. «Ils sont ce soir (ndlr, jeudi soir) en liberté et ont tenté d'agresser, toujours en bande, un de nos amis en gare de Vevey pour lui voler son blouson», écrit encore Benoît . «Une autre de nos amies a aussi porté plainte pour un autre cas, mais la plupart disent renoncer, par peur des représailles, d'en dire trop en cours d'audience», regrette Anne-Sophie.

[...]

24Heures

 

Nos remerciements à Dany

 


 

L’agression détaillée par la victime:

Si vous fréquentez la gare de Vevey, lisez ceci attentivement !

Ce mardi 12 novembre vers 20h, mon épouse Anne Sophie et moi-même attendions notre train sur le quai en gare de Vevey.

Un groupe de six à huit jeunes hommes ont débarqué en se battant puis ont entrepris de vandaliser le distributeur Selecta. J’ai eu une réaction suffisamment visible pour que le groupe estime qu’il était dans leur bon droit de s’empresser de venir me corriger.

J’ai repoussé ma femme pour la protéger. Comme des hyènes, ils m’ont encerclé. Les insultes et les crachats ont fusé, par derrière. J’ai reçu un jet de bouteille à la tête, toujours par derrière. L’un d’eux me provoquait avec les poings pour attirer mon attention, en gardant une distance d’environ un mètre cinquante pendant que les autres me frappaient, toujours par derrière.
Soudain, je sentis l’impact d’un coup de pied avec élan à l’arrière du crâne. Ils m’avaient encore attaqué par derrière mais cette fois je fus sonné. Cette absence de quelques secondes fut suffisante pour que je tombe tête la première sur la rampe d’accès au quai. Ma mâchoire a heurté de plein fouet le métal de la main courante.

Je ne sais même pas comment je me suis relevé mais ma seule pensée était que ma femme était là et qu’il était hors de question que je la laisse seule fasse à ces barbares.
Lâches, ils ont fui alors que je reprenais mes esprits.

Je ne dois qu’à la chance d’être en vie, ou à mon ange gardien comme dit ma femme. En tout cas c’est un miracle que je me sois relevé avec « seulement » la bouche en sang.

Les agents de la police municipale qui nous ont pris en charge se sont montrés très humains, à l’écoute et je les en remercie. Ils ont très vite identifié le groupe, des mineurs multi récidivistes notoires qui occupent une bonne partie de leur temps de travail.

Leurs mines déconfites ont intrigué ma femme qui s’est mise en quête d’informations ; le réflexe quand on a une carte de presse.
Nous avons appris que la police avait fait une demande de pose de caméras de surveillance à la gare, déboutée par la municipalité pour des raisons d’atteinte à la sphère privée.
Les forces de l’ordre remontent au quotidien la dégradation de la situation : déprédations, agressions, deal de drogue, rabattage à la sortie du train, agressions verbales, intimidations physiques, appels et regards crapuleux sur les femmes.
Il apparaît qu’à Vevey les policiers réclament en vain des moyens logistiques et juridiques et qu’au niveau politique rien n’est entrepris pour stopper la gangrène.

Résultat : bien que le groupe ait été arrêté le soir même de mon agression, ils sont ce soir en liberté et ont tenté d’agresser, toujours en bande, un de nos amis en gare de Vevey pour lui voler son blouson.

Nous remercions le conducteur du MOB qui est intervenu et qui a témoigné, s’il lit ce message nous serions heureux qu’il se manifeste. Nous remercions aussi nos amis chers à nos coeurs, Maude et Stéphane, pour leur soutien et leur aide dans le transport et l’attente aux urgences.

Soyez prudents.


La réaction de sa conjointe

Je souhaite revenir ici sur le reproche qui a été fait à mon mari d’avoir voulu « sauver » un Selecta. Cette fois ce fut un Selecta. D’autres ont eu droit au même traitement pour un regard ou une cigarette. D’autres ont eu le simple tort d’exister.
Lisez les témoignages effroyables qui affluent. Ce qui est arrivé mardi soir n’est qu’un symptôme parmi d’autres de l’insécurité qui ronge tout le canton de Vaud.
La question n’est donc pas de sauver un distributeur mais de savoir si nous voulons vivre la tête basse, la peur au ventre ou résister !

Pendant que les politiques sont à leurs assassinats de couloir, nous sommes face à des groupes de sauvages qui ne comprennent que la violence et la domination territoriale. Chaque résistance est pour eux un challenge, chaque victime une médaille, chaque résignation une victoire ; le feu vert pour aller chaque fois plus loin dans la barbarie.

S’ils ne sont pas arrêtés, ils ne s’arrêteront pas d’eux-mêmes.

En dehors du Selecta, je rappelle que nous payons le mobilier urbain. Nous payons chaque fois qu’il est dégradé et qu’il doit être remplacé. Nous payons notre billet de train. Nous payons pour nos services de police. Nous payons nos politiques. Nous payons l’infrastructure et les fonctions régaliennes. Nous payons pour que s’exerce le monopole de la violence d’Etat. Nous payons pour que la justice protège la société et punisse ceux qui portent atteinte à l’intégrité et au bien commun.

Chaque recul nous coûte et nous coûtera de plus en plus cher.

Il est inadmissible que la sécurité se réduise à une équation aussi simple que sordide : soit vous avez les moyens de rouler en SUV et de vivre derrière des grilles, soit vous êtes contraint de subir l’espace public et sa gestion tellement calamiteuse qu’elle en devient criminelle.

Je ne blâme pas les personnes qui incitent au lynchage. Quand on est normalement constitué on ne peut qu’être révulsé et se laisser aller à exprimer une saine colère. On ne peut que vouloir sortir les fourches et les fusils pour éclater les fruits pourris. 
Mais nous n’incitons personne à faire quoi que ce soit qui le mette en danger sur le plan physique et/ou juridique.

Cependant, la vindicte populaire peut être un puissant vecteur de changement. Si vous avez été agressé : portez plainte vous aussi. Si vous avez été témoin d’une agression : témoignez.
Appelez le journaliste de 24heures en charge du dossier, soutenez les forces de police, harcelez vos élus jusque dans les chiottes !

Lancez une initiative pour la réforme de la justice dont celle des mineurs ! Exigez de savoir où passent vos taxes et vos impôts alors que la police n’a même pas les moyens de son action !
Faites du bruit. Ne laissez pas retomber la pression car ceux qui nous doivent des comptes nous oublierons. Tout en continuant de nous faire les poches.

Quant à ceux qui se sont réjouis de ce qui est arrivé à mon mari, qui paierait pour sa soi-disant couleur politique, je ne vous pisserais pas dessus, même si vous étiez en feu.
Si vous estimez qu’une opinion mérite d’être sanctionnée par la violence alors vous faites autant partie du problème que les racailles – d’en haut comme d’en bas – et les gauchistes cosmopolites délirants que vous combattez.
Vous êtes des tartuffes, des nationalistes de haine et de pacotille ; prêts à souhaiter le pire à votre prochain, à un suisse que vous accusez d’être un lâche et un traître en dépit de son comportement héroïque. Vous êtes la honte du nationalisme bien compris.

Merci encore à toutes et tous de votre sollicitude, de votre courage et de votre refus de subir. Nous vous souhaitons de recevoir au centuple ce que vous nous avez donné aujourd’hui. Vous faites chaud au coeur.

Fdesouche

9 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Ce cher Donald Trump,l’à dit lors de l’attaque de Bataclan, ARMEZ VOS CITOYENS qu’ils puissent accomplir leur DEVOIR d’éradiquer ces criminels,oui c’est un devoir de SURVIE,qui nous été SOLDATS répété sans cesse, je m’en souviens personnellement la garde ne se rends pas,elle meurre. Pourquoi une ARMEE, des AVIONS,le bac à sable ne suffirait-il pas pour nos 7 nains de jardin.Attention au sable et à vos yeux,ne mettez pas la tête dans le sable,mais OUVREZ GRAND VOS YEUX devant cette TERRIBLE REALITE,que seul le parti des patriotes,des populistes tente de vous le DEMONTRER sans cesse. Oui la HAINE vient de l’impossibilité du VIVRE ENSEMBLE,aucune adaptation de ces demeurés qui ne sont PLUS LES VRAIS REFUGIES FUYANT LA GUERRE ET LA MISERE.Eux, par contre reconnaissants,travailleurs,respectants les lois et coutumes,PARFAITEMENT INTEGRES PACIFISTES,SANS ARMES,SANS HAINE,DE VRAIS REFUGIES EUX !Je tiens ici à les remercier ces braves !UTILISONS NOTRE ARMEE ET SON MATERIEL POUR REMETTRE DE L’ORDRE DANS CE FOUTOIR !Mon pauvre Général Guisan, il doit se retourner dans sa tombe!mais qu’avez-vous fait !

  2. Posté par combattant le

    Comme aux USA,les policiers dégaîne,ce sont nos bons vieux cowsboys,qui font mon admiration.DEFENDONS LES NÔTRES façe à cette guerre menée contre les Occidentaux et y compris l’ilôt de cherté 365.- de taxe par année imposée par ces merdias de gauche-pro-islamique!Armons-nous pour défendre ce que l’on à développé et créé à la SUEUR de notre front,par le travail,le respect des institutions et des lois élaborées.Justice doit être faite pour le respect des autoctones et de la civilisation de souche.NON AUX TRAÎTRES,complices des actes criminels menés contre les citoyens,ouvriers,travailleurs,payeurs rackettés,humiliés,offensés,malmenés par une socièté merdique et en DECLIN.Prenons exemple sur nos Animaux eux sont certainement plus intelligents que les humains,c’est indéniables,ils sont une valeur sûre du savoir vivre paisiblement,dignement sur cette planéte terre.Prenons EXEMPLE sur EUX ! Vive les patriotes & populistes,sans oublier les Gilets Jaunes Français. 1 An déja de courage et de volonté. MERCI A VOUS LES GARS !

  3. Posté par Tommy le

    Lisez à ce sujet le splendide article de Maurice Berger, sur le site du Figaro.
    Pour résumer, pour les auteurs de ces agressions, dont l’origine ne fait doute que chez les bienpensants formatés à détourner le regard, le  » Liberté, Égalité, Fraternité  » est remplacé par le  » Famille, Clan, Islam ».
    Si un témoin de cette agression et commentateur de notre site pouvait se manifester….

  4. Posté par Et si... le

    Bravo Madame! Tout à fait d’accord avec vous! Mais vous croyez vraiment réveiller les Suisses romands? J’en doute! Mais les Suisses allemands sûrement ! Plus courageux donc moins lâches! La preuve!? Personne n’est venu au secours de votre mari Madame? J’aurais bien voulu lire cette précision! Et en liberté après cette attaque? Nous sommes en Suisse où en France? J’aimerais que pareille aventure arrive à un politique gauchiste, à ceux qui ont relâché par lâcheté ces malfrats qui n’ont rien à faire en Suisse! L’Afrique du Nord n’est pas en guerre! Les gouvernants de ces pays sont riches! Ils n’en ont rien à fiche du peuple mais surtout s’en servir pour mendier et pleurer leur vie aux Occidentaux qui marchent parce qu’ils ont la « Qe » entre les jambes comme ceux qui ont relâché ces voyous dans la nature!
    Honte à cette justice!

  5. Posté par Malik Pellerin le

    J’ai 27 ans et suis de Neuchâtel.
    J’ai déjà été condamné par le passé pour certains faits mais jamais pour aucune violence.
    Ceci dit, dans le milieu dans le quel je vivais , je n’ai pas manqué de voir / vivre et devoir réagir à ce genre de situation.
    A cet âge ces jeunes se croient invincibles et ne craignent pas la police (et encore moins les condamnations encourues, car au final , c’est souvent leur parents qui finissent par devoir payer des sommes incroyables puisque « responsables de leurs enfants » et caméra ou non, malheureusement ,des images filmées ne sont en fait qu’une béquille sur laquelle la justice peut s’appuyer , mais ne constituent pas de « réelles preuves  » au niveau de l’identification des auteurs, sauf si aveux des concernés .)
    En bref , si il n’y a pas de réaction de la part d’autrui , les gens devront se contenter d’attendre que ces jeunes atteignent la majorité pour être réelement arrêtés et pénalement punis. (Faut-il encore qu’ils soient à arrêtés sur le fait accompli.).
    Ça fonctionne comme ça. Je me permets de le dire car je l’ai vécu et ne m’appuie pas que sur des hypothèses et d’articles dans les journaux.
    Comme envisagé plus haut , à moins que ces jeunes soient TRÈS vite arrêtés puis placés dans un centre (comme des foyers fermés voir prisons pour mineur.) ils ne s’arrêteront pas deux même et le problème devra se régler plus « localement“ et radicalement avant qu’un nouvel article nous annonce un décès dans un prochain journal.
    De mon côté , ( si vous voulez rester discret , mon nom sera affiché au bas de mon commentaire et si vous voulez échanger quelques idées avec moi , j’accepterai volontiers votre invitation sur facebook , quitte à carrément créer une page officielle sur laquelle les gens pourraient témoigner , poster des photos , etc .)
    Mes meilleures salutations à tout le monde et mes condoléances aux victimes.

    Pellerin Malik

  6. Posté par Antoine le

    Analyse du mode opératoire :
    –  »Un groupe de six à huit jeunes hommes ont débarqué » : Jamais une bagarre à 1 contre 1 !
    –  »Comme des hyènes, ils m’ont encerclé » : On isole la victime
    –  »les autres me frappaient, toujours par derrière » : Jamais face à face
    –  »Ils m’avaient encore attaqué par derrière mais cette fois je fus sonné » : la lâcheté d’une attaque par derrière !
    –  »Lâches, ils ont fui alors que je reprenais mes esprits » : une fois leur méfait accompli, c’est la débandade en laissant la victime dans son sang !
     »La police a très vite identifié le groupe, des mineurs multi récidivistes notoires qui occupent une bonne partie de leur temps de travail. »
    Donc ces MNA – Mineurs Non Accompagnés sont des  »jeunes » africains ou nord-africains (Maghrébins).
     »Résultat : bien que le groupe ait été arrêté le soir même de mon agression, ils sont ce soir en liberté et ont tenté d’agresser, toujours en bande, un de nos amis en gare de Vevey pour lui voler son blouson. »
    Vu que ces sont des multirécidivistes, la meilleure méthode est de les empêcher de NOUS NUIRE en les enfermant.
    Si la polices ou les juges n’ont pas le courage d’appliquer les lois en vigueur, d’autres s’en chargeront.
    Je sais, on ne doit pas faire justice soit même, mais il n’est pas interdit de se défendre !
    Il faut en être capable et avoir l’entrainement adéquat !
    Sambo, pancrace, Swisstem,kick Boxing, Krav-Maga SDK, Judo, ju jitsu, etc …
    Y a-t-il quelques ceinture noir qui pourraient déambuler sur les quais de la gare de Vevey et faire le ménage ?

  7. Posté par Antoine le

     »Il apparaît qu’à Vevey les policiers réclament en vain des moyens logistiques et juridiques et qu’au niveau politique rien n’est entrepris pour stopper la gangrène »
    Les gens de terrain (police) connaissent bien la situation catastrophique par contre ceux (politicards) qui restent planqués dans leur tour d’ivoire ne voient rien, n’entendent rien un peu comme les 3 petits singes …
    La proposition de rondes de Résistance Helvétique a été purement et simplement écartée à Lausanne par M. Hildbrand !
    https://lesobservateurs.ch/2018/03/02/lausanne-le-directeur-de-la-police-soppose-aux-rondes-de-resistance-helvetique-cest-un-trouble-incontestable/
    Que la police et l’État use et utilise son droit régalien, ils sont payés pour cela grâce à NOS impôts !

  8. Posté par jules bonibert le

    Yverdon ou Vevey ?

  9. Posté par Léo C le

    Et puis toujours en surnombre; c’est leur fonds de commerce, leur griffe.

    Très courageux. Nul besoin d’éventuellement désigner quelque origine ethnique, elle nous est, hélas, trop connue.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.