Munich : Une étudiante de 18 ans frappée puis violée par un réfugié afghan récidiviste

A Munich, une agression contre une jeune étudiante provoque la consternation et la colère : dans la nuit de dimanche, une jeune femme de 18 ans a été sauvagement frappée et violée.

Comme la police l'a déclaré mercredi, la Munichoise traversait le centre-ville vers 1h45 lorsqu'elle a parlé avec un homme qu'elle ne connaissait pas.

Le réfugié afghan a proposé à l'étudiante assoiffée, qui ne possédait pas d'argent sur elle, de lui acheter quelque chose dans une station-service à proximité. Il lui a demandé d'attendre un instant et a tenté d'embrasser la jeune femme.

L'individu a également tenté de toucher l'étudiante sous son t-shirt et d'ouvrir son pantalon. Face à la résistance de l'étudiante, l'agresseur l'a frappée au visage.

Il a ensuite baissé le pantalon de la victime jusqu'aux genoux et a violé la femme sans défense qui criait de douleur. Ces cris ont attiré l'attention des passants.

Alors que les passants alertaient la police, le suspect a pu s'enfuir. Les policiers ont immédiatement lancé une chasse à l'homme, tandis que la jeune femme a été emmenée dans une clinique après avoir reçu les premiers soins sur place.

Lundi, vers 14 heures, l’Afghan de 29 ans a finalement pu être appréhendé.

Selon les informations recueillies par le journal BILD, l’Afghan fait actuellement l’objet d’une enquête pour abus sexuel dans une autre affaire. Il est connu pour avoir commis des infractions liées à la drogue.

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Wize.lifeTag24.de / Bild.de

 

Un commentaire

  1. Posté par Boléro Rachel le

    Pour le viol de Munich, la population va s’organiser pour créer des groupes ‘d’auto défense ‘ car les services de police et la justice sont totalement défaillants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.