Montpellier : un piéton blesse un migrant qui tentait de le voler et finit en garde à vue

Les faits remontent à dimanche, vers 23h, dans la rue de Verdun, à deux pas de la place de la Comédie, à Montpellier : repéré par les agents du Centre de supervision urbaine -CSU- qui visionnaient en direct les caméras de surveillance de la Ville, un adolescent  menaçait des passants avec un couteau.

Pour les dévaliser

Ce mineur étranger non accompagné, déjà connu des services de police et du parquet braquait les piétons pour les dévaliser.

L’un deux, âgé de 19 ans, nullement impressionné a désarmé l’agresseur et lui donné un coup de couteau au cou.

Garde à vue

Blessé, le mineur a pris la fuite. Depuis, il est introuvable et n’a pas porté plainte au commissariat central, où en revanche, le jeune montpelliérain auteur du coup de lame a été interpellé et placé en garde à vue, sur les instructions du parquet de Montpellier.

Les vols avec violences commis par des ex-mineurs isolés dans les rues du centre-ville sont récurrents.

Actu.fr

3 commentaires

  1. Posté par segni le

    nous avons une justice pro migrant c’est pourtant qu’avec l’argent des français qu’ils ont payer pour faire une vraie justice ,pas comme actuellement , Mr les juges les français ont HONTE de vous ;;; vous passez pour des gents de mauvaise augure ,

  2. Posté par Antoine le

     »le jeune montpelliérain auteur du coup de lame a été interpellé et placé en garde à vue, sur les instructions du parquet de Montpellier. »
    Après s’être DÉFENDU, il faudra un avocat pour le défendre.
    Il l’a à peine touché, le MNA Mineur Non Accompagné a pris la fuite !!!
    La justice ( »j » minuscule) va encore lui trouvé des poux dans la tête !!
    Cette justice de pacotille DOIT être éliminée et remplacée par des tribunaux MILITAIRES !
    Les premiers à être jugés seront les juges pourris et corrompus actuels !

  3. Posté par miranda le

    Ca devient une situation commune dans le centre des grandes villes, ça commence dans les villes de moyennes importance et de petite importance. Et les villages n’échapperont pas à cette situation. Sauf qu’il existe encore des « hommes » dans les villages. D’ailleurs beaucoup d’entre eux faisaient partie des gilets jaunes.

    Quand-est-ce que les lâches des hautes sphères politiques diront clairement à quoi sert ce programme, ou faudra-t-il qu’ils y soient……. forcés…… un de ces jours. Parce que la lâcheté, les français n’aiment pas trop.
    Ils n’aiment pas non plus « le flou artistique » du genre « l’immigration continuera et on devra s’y habituer ».
    Comment se fait-il que 50 % des migrants après plus de trois ans n’aient pas de travail ( info de Mr Gourevitch) et qu’il faille donc « les protéger socialement en pompant les classes moyennes ».

    Comment se fait-il que ces migrants, SI LE TRAVAIL LES ATTEND, ne deviennent par comme les travailleurs européens de l’EST, des TRAVAILLEURS DETACHES. Quel est donc ce régime de faveur? Mr MACRON, peut-il nous en donner les raisons ou nous prend-il pour des C……. que nous ne sommes pas?

    Comment se fait-il qu’il soit question d’une IMMIGRATION INVERSEE? A savoir, que les mineurs isolés arrivent en premier et que la famille puisse suivre en second? (ce délire est en chemin)
    Tout cela Mr MACRON, évite d’en parler. La fuite en avant. Mais il est plus prompt quand il s’agit d’autoriser les policiers à utiliser des armes qui meurtrissent les gilets jaunes pendant les manifestations.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.