Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, réclame le même respect pour Mahomet que pour les victimes de la Shoah

In western society, holocaust is treated with sensitivity because it gives pain to Jewish community. That’s all we ask, don’t use freedom of speech to cause us pain by insulting our Holy Prophet (PBUH). That’s all we want.

 

Via Fdesouche

2 commentaires

  1. Posté par toni le

    Voila un qui n’a pas froid aux yeux, exiger que son auto-proclamé prophète soit traité avec le même respect que des personnes qui se sont trouvés et sont morts dans des camps d’extermination, alors que son faux prophète a fini sa vie dans le confort sur un trône doré entouré de femmes et ayant laissé au monde initier un héritage de guerre et de haine qui mènera tôt ou tard a la troisième guerre mondiale.
    Je pense que ce pseudo-ministre dois parler au second degré ou alors il est devenu fou.

  2. Posté par Bussy le

    Il mélange tout celui-là, mais c’est vrai qu’avec les Khan il faut se méfier, les juifs ont été victimes alors que Mahomet semble plutôt avoir fait des victimes, non ?
    Et ce qui peut causer de la peine aux non-musulmans, c’est qu’il y ait un livre qui apparemment demande leur extermination ou leur soumission….. il y avait déjà eu un livre de ce genre dans le passé….
    Mais surtout, faudrait que ce Khan et ses amis arrêtent de toujours pleurnicher et se poser en victimes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.