Jean-Claude Pont, professeur honoraire de l’Université de Genève : « L’affirmation d’un consensus scientifique est l’un des principaux mensonges des milieux du GIEC »

Le texte (daté du 8 février 2018) de Monsieur Pont est intéressant et pertinent. Il fait suite à une lettre ouverte de l'écologiste et député du Grand conseil valaisan Jérémy Savioz, publiée par «Le Temps». Ce dernier critiquait l'ouvrage de Monsieur Pont (Le vrai, le faux et l’incertain dans les thèses du réchauffement climatique).

Malheureusement, pour des raisons de droits d'auteur, nous nous limiterons à quelques passages de cette réponse.

Vous pourrez lire le texte dans son intégralité sur le site 1dex.ch

**********

Dans une lettre ouverte à mon adresse publiée par Le Temps (le 2 février), Jérémy Savioz s’attaque à mon dernier ouvrage consacré au réchauffement climatique (Le vrai, le faux et l’incertain dans les thèses du réchauffement climatique). Il s’agit d’une version abrégée d’un premier échange que nous avions eu quelques jours plus tôt sur le blog valaisan L’1Dex.

A votre passage concernant le prétendu consensus des scientifiques sur les thèses du réchauffement, j’ai répondu en substance: l’affirmation d’un consensus scientifique est l’un des principaux mensonges des milieux du GIEC. Dans mon livre, après avoir présenté l’œuvre de quelques météorologues et de savants de premier plan qui critiquent les thèses et les procédés du GIEC, pour certains en dénonçant les manipulations dont leur texte avait été victime, j’ai indiqué l’endroit où on trouve la liste de centaines de scientifiques éminents opposés à ces thèses; j’ai mentionné des groupements dénonçant ces procédés; j’ai signalé des listes de pétitions allant dans le même sens. [...]

Sur vos passages affirmant que «le taux de CO2 n’a jamais été aussi élevé» et sur le fait que les températures actuelles dépassent toutes les valeurs enregistrées depuis 100 000 ans, je vous ai montré dans ma réponse à quel point ils étaient erronés. Avec des documents irrécusables.

[...]

Dix ans d'études de ces questions

Vous écrivez: «Très vite, on est tenté de croire qu’un vaste complot d’écologistes sectaires est en marche, manipulant les médias et la population à grands coups de mensonges et de chiffres falsifiés.» Hélas, ce n’est là que la triste réalité des faits dont mon livre regorge; j’y ai consacré 57 pages à examiner certaines méthodes de l’obédience du GIEC, mensonges, falsifications, manipulations et matraquages médiatiques.

[...]

Je pense avec Orwell que, plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent!

[...]

1dex.ch / Le Temps

2 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    C’est sûr, question d’argent! En France vers 1985, on a déjà fait des usines plus propres. Re vers 1995 où on a fait des usines plus propres que propres. Et depuis 2005 il y a de moins en moins d’usines. Bientôt il n’y en aura plus…
    Vrais problèmes, faux débats

  2. Posté par Antoine le

    Le GIEC/IPCC est une association POLITIQUE qui fait référence à certains ouvrages dont les auteurs n’avaient pas d’autres solutions que de prouver le réchauffement climatique coûte que coûte. Il n’y a plus que des subventions pour les scientifiques  »croyants » au RC !
    Le montage est astucieux et nos merdias, avec la RTSocialiste en tête, propagent jour et nuit son lot de MENSONGES.
    Reconnaissons que depuis 1850, fin de la période du Petit Âge Glaciaire qui a duré environ 500 ans, la température a augmenté. Que pouvait-elle faire après une si longue période de FROID ?
    Les arguments du GIEC sont fallacieux et n’ont aucune base scientifiques !
    Le réchauffement climatique est une arnaque pour TAXER, TAXER et encore TAXER. Sans bien sûr utiliser ces sommes pour l’écologie. Elles seront utilisées pour :
    – l’immigration de masse illégale (ça coûte des milliards)
    – payer grassement les merdias à la solde des gouvernements pourris et corrompus
    – payer les ONG-taxis passeurs de migrants et complices des atrocités commises
    – soudoyer les membres des gouvernements
    – imposer les théories du réchauffement climatique anthropique dans les écoles, universités, etc …
    – etc ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.