Binational déchu : Employé dans une entreprise de sécurité, le Turc recrutait des jihadistes au Tessin

Selon 20 Minuten, il s'agit d'un Turco-Suisse de 34 ans, Ümit Y. *, condamné à deux ans et demi de prison par le Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone en 2018. On lui reprochait notamment d'avoir fait de la propagande et d'avoir endoctriné et tenté de radicaliser des combattants, entre 2014 et 2017, pour le compte du Front Al-Nosra, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. Il avait notamment recruté une dizaine de candidats au jihad à Lugano (TI), et en Italie, à Côme et Reggio Emilia.

Comme Ümit Y. * avait déjà effectué plusieurs années de détention préventive, il a été relâché rapidement après le verdict du TPF. quelques jours après son arrestation, les amis du trentenaire avaient fait part de leur surprise dans les médias suisses, décrivant le binational comme «très bien intégré». Il se rendait souvent à la mosquée Viganello à Lugano, parfois avec l'uniforme de la compagnie de sécurité pour laquelle il travaillait [NDLR : il s'agit de l'entreprise Argo1]. Cependant, il n'avait jamais exprimé d'idées extrémistes avec eux: «Nous n'avons jamais pensé qu'il pouvait se radicaliser.»

20min.ch / Tio.ch

4 commentaires

  1. Posté par Bronks le

    Il ne sera pas déchu : recours au TF et, au besoin, à la CEDH !

  2. Posté par Anna le

    Ce que je remarque c’est quand on arrête un djihadiste, il y a très souvent des voisins ou des collègues pour dire « je suis tout bouleversé, il était si gentil et si bien intégré ». Ce qui m’amènent à penser que : soit nous n’avons pas la même conception de l’intégration, soit ces gens mentent. Pour moi, je doute que quelqu’un qui va souvent à la mosquée puisse être si bien intégré, puisque le coran demande de combattre les mécréants que nous sommes et de ne pas se lier d’amitié avec nous. Une mosquée ce n’est pas une église exotique!
    Mais bon, après chaque attentat en France on nous répète « Ils sont Français !  » – Même s’ils crient Allah Akhbar et s’appellent Mohamed, on insiste pour nous dire qu’ils sont « français ». On reprend bêtement les concepts des militants de l’islamisation :  » L’islam serait une religion française, et Mohamed serait un prénom français ». En dépit du bon sens. Parce que si c’est comme ça, c’est sûr que tout le monde est « bien intégré ». Mais intégré à quoi ?

  3. Posté par Antoine le

    «Nous n’avons jamais pensé qu’il pouvait se radicaliser.»
    Et tout le monde fait l’étonné, u nsi gentil garçon, très souriant très sympathique … bla bla !
    La Taqiya, vous connaissez ?
    https://www.islam-et-verite.com/taqiya-lart-de-duperie/

  4. Posté par Bussy le

    Rassurez-moi, il n’y a pas beaucoup de jihadistes dans les compagnies suisses de sécurité ?
    Et les amis du trentenaire qui le trouvaient très bien intégrés….. c’est quoi pour eux d’être bien intégré ? Tous des jihadistes « bien intégrés » peut-être ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.