Il y a plus d’incendies actuellement en Afrique centrale qu’en Amazonie

 

amazonie_incendie
De violents incendies continuent à frapper l’Amazonie. Un phénomène récurrent, mais qui semble en augmentation importante cette année : l’Institut national de recherche spatiale (Inpe) a déclaré que ses données satellitaires montraient une augmentation de 84% par rapport à la même période en 2018. Pour objectiver ces données, les cartes que fournit la NASA à travers ses […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Antoine le

     »je veux ici le crier aux Brésiliens : arrêter d’incendier la forêt tropicale ! »
    https://blogs.letemps.ch/pierre-brisson/2019/08/24/la-foret-amazonienne-brule-et-le-president-bolsonaro-sen-moque-il-faut-larreter-par-tous-les-moyens/
    Posons-nous la question suivante :
    Qui sont réellement les incendiaires et pour quels motifs boutent-ils le feu à la forêt amazonienne ?
    – Raisons économiques : la culture sur brûlis ou élevage des bovins
    – Raisons politiques : Juste AVANT le G7 quelques organisations  »anti-G7 » mettent le feu un peu partout (augmentation de 87% par rapport à 2018 !!)
     »Quelque 1.663 nouveaux feux ont été allumés entre jeudi et vendredi (22-23 août 2019), selon l’Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE). »
    – Autres possibilités : foudre, accident involontaires, conditions climatiques extrêmes, sécheresse, etc …
    Conclusions :
    Ce sont des incendies volontaires.
    A qui profitent le crime ?
    Suivez mon regard !

  2. Posté par Sergio le

    Depuis que les gauchistes sont au clou et que Bolsonaro est président du Brésil, on a droit tous les jours dans nos médias au chapitre anti Brésil, un peu comme à la rubrique quotidienne anti-Trump. Avec le temps si vous interrogez le vulgum pecus, il vous dira :
    – Le Brésil ? Pas bon. Pas bon du tout le Brésil.

  3. Posté par Antoine le

    C’est encore une attaque contre M. Bolsonaro de la part des ONG et autres gouvernements pourris et corrompus.
    Bizarrement on observe plus d’incendies en Afrique qu’au Brésil et personne ne pipe mot ..

  4. Posté par JeanDa le

    Je pense que nos journaleux se foutent de nous.

  5. Posté par Bussy le

    L’Amazonie, un des poumons de la planète, l’Afrique, les forêts européennes, tout peut cramer complètement, qu’est-ce qu’on en a à fiche, de toute façon, l’Europe, l’Occident, allant basculer dans la charia d’ici 10 ans, 15 ans maximum, notre monde est foutu, donc, que tout crame !
    Il y a même un petit côté jouissif à cette tactique involontaire de la terre brûlée qui va toucher tout le monde, y compris les traîtres qui auront vendu notre monde à une culture arriérée et néfaste !
    Allez, passe-moi les allumettes !!! Après moi le déluge !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.