Baromètre 2018 du taux de prénoms musulmans donnés aux enfants nés en France département par département

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’Etat Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en France depuis 1900.
Ces fichiers sont téléchargeables via ce lien.

Pour la 3ème année consécutive, fdesouche publie en exclusivité le baromètre des naissances enregistrées en France sous prénom musulman.

L’analyse de l’octroi de prénoms musulmans pour les naissances en France en 2017 révèle :
• Un taux national qui atteint les 20%, soit 1 enfant sur 5,
• Une croissance est régulière +0,5% de plus que 2016, comme chaque année depuis 1997.
• Pour rappel, ce taux était de 6,5% il y a 20 ans en 1997.

 

 

Au niveau départemental, les départements où le taux dépasse la moyenne nationale sont les plus fertiles, soit :
• L’ensemble des départements d’Île de France, hors Paris, avec le record pour la Seine Saint Denis qui dépasse les 50%
• Les départements très peuplés du Sud de la France : Rhône, Bouches du Rhône, Alpes Maritimes, Vaucluse, Gard, Hérault
• Deux départements à tradition industrielle : le Territoire de Belfort et le Loiret.

Un biais tend à minimiser le comptage des prénoms musulmans, l’INSEE ne publiant pas pour des raisons de secret statistique les prénoms considérés comme « rares » (moins de 3 occurrences par département). De par leur variété orthographique, cela tend à faire « disparaître » bon nombre de naissances de prénom étranger, ceci étant d’autant plus vérifié que les officiers de l’Etat Civil acceptent une multitude d’orthographes différentes pour les prénoms étrangers, ce qui n’est pas le cas pour les prénoms issus du calendrier grégorien.
Bref, ce taux est sous-estimé pour les départements présentant un faible nombre de naissances : il n’y a pas 0% de naissances d’enfants portant un prénom musulman en Lozère ou dans le Cantal !

 

 

Méthodologie
Afin de mener cette étude présentant la popularité spécifique des prénoms musulmans comparée aux autres prénoms aux niveaux national et départemental, il a été nécessaire de créer de toutes pièces un « référentiel » des prénoms musulmans.
Si le Coran indique que le prénom du musulman consiste en « une marque distinctive nécessaire pour faciliter la communication entre son porteur et les autres », il n’est pas évident de les identifier parmi les 34000 prénoms de la base de l’INSEE.
Plusieurs listings disponibles sur les sites communautaires suivants ont été passés au crible : www.halalbook.frwww.prenommusulmanrare.comwww.pageshallal.comwww.katibin.fr.
Un référentiel des étudiants du monde, par pays d’origine www.studentsoftheworld.info a également été utilisé.
Plusieurs états civils de villes françaises ont enfin été examinés afin de valider l’association du prénom à des patronymes particuliers.
Certains prénoms sont systématiquement attribués à des enfants de familles musulmanes, ce sont les « prénoms musulmans certains ».
D’autres prénoms, majoritairement attribués à des enfants de familles musulmanes, peuvent parfois être attribués à d’autres enfants, nous les suivons comme « prénoms mixtes ».
Afin de disposer de chiffres indiscutables, nous ne décomptons les « prénoms mixtes » que pour moitié dans le décompte des prénoms musulmans.

Liste des 100 premiers prénoms identifiés mixtes ou muslims : ADAM, INES, EDEN, MOHAMED, SARAH, NAEL, RAYAN, SOAN, INAYA, YANIS, LINA, IMRAN, NOUR, YASMINE, AYDEN, AMINE, ALI, SOFIA, ELIA, ISMAEL, SOHAN, SOHAN, SARA, AMIR, ISSA, MANEL, IBRAHIM, KAIS, HAMZA, NASSIM, AYA, ILYES, YASSINE, ASSIA, MYRIAM, NAIM, HAYDEN, YOUNES, WASSIM, YOUSSEF, AYOUB, MOUSSA, MAISSA, ADEM, IMRANE, NAHIL, ANIS, SOFIANE, ALYA, RAYANE, MARYAM, YACINE, MALAK, ARYA, ANAS, LOUISA, IMANE, NAHEL, TASNIM, SELMA, SANA, KENZA, ZAKARIA, AYMEN, MEHDI, NORA, ISMAIL, LEILA, SWAN, AHMED, AICHA, NAELLE, ELIJAH, ALIYA, HANNA, AMINA, SAFA, FARAH, AMEL, NAILA, AMIRA, ILYANA, MINA, AIDEN, ALIYAH, RYAN, LILIA, ILYAS, FATIMA, JANA, SAMY, IDRISS, NELYA, HAJAR, MARWA, JAD, HAROUN, ASMA, MOHAMMED, ASSYA, NEYLA

Via Fdesouche.com

6 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Vous pouvez mettre un nouvel article traitant des prénoms français avec http://www.fdesouche.com/1075041-etude-exclusive-suite-a-laffaire-du-prenom-eric-zemmour-effondrement-de-loctroi-de-prenoms-du-calendrier-gregorien-en-france-26-des-naissances-13-dans-le-93?utm_source=engageim

    Et selon un commentaire il y a une erreur qui fait sous-estimer la réalité

    alex – • il y a 5 jours
    et le pire c’est que l’étendu de l’axe des abscisses est mal choisie : la courbe est constant pendant 65 ans donc, puis après c’est le plongeon.
    Il faudrait refaire le graphique en prenant 1965-2016.
    L’abscisse disproportionnée « écrase » également l’ordonnée dont on pourrait revoir l’échelle aussi.
    Au final, on ne voit qu’une baisse, alors qu’il s’agit en réalité comme le précise le titre d’un effondrement spectaculaire : division par plus de 3 en à peine 50 ans !

  2. Posté par aldo le

    C’était bien le moment que Zemmour nous fasse nous interroger sur ces bombes à retardement totalement dévouées au communautarisme, donc à la guerre civile qui se prépare avec les armes des banlieues venues des pays en conflits guerriers depuis les Balkans et déjà toute la Méditerranée avec leurs stocks abandonnés à l’Etat islamique. ET CHEZ NOUS RIEN DE PLUS CRETIN QUE DESARMER L’ARMEE SUISSE ET LES SUISSES avec le bi-national Maudet Conseiller fédéral en Stand-by et son armée de 20’000 hommes qui doit bien avoir prévu de faire appel à son seul véritable pays d’origine pour assurer sa future protection et celle de sa brasse « gauche » cheffe de cabinet au Conseil d’Etat qui baisse le voile pour faire plus suisse… https://www.google.com/search?q=nadia+meric&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b n’hésitez pas à lire les détails.

  3. Posté par Gérard Guichard le

    Avec ces constats, toute la France encore saine va faire partition! 🙂

  4. Posté par Tibouille le

    Et pendant ce temps, Temps présent consacre sa prochaine émission sur les bébés musulmans volés par des Suisses au Sri Lanka…
    Ne serait-il pas temps d’ouvrir les yeux ? et par exemple de considérer qu’un mineur non accompagné est un enfant, qu’il y a zéro chance qu’il soit persécuté par un Etat (!!) et que le devoir de la Suisse est de le ramener auprès de ses parents ?? arrêtons de voler les enfants de l’Afrique et aidons-les à rentrer auprès de leurs parents !

  5. Posté par Maurice le

    Je suis effaré de voir que les deux derniers pays annexés par la France, en 1860 (30 ans après l’Algérie), devenus les trois départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et des Alpes-Maritimes, qui n’ont jamais participé à aucune colonisation, et qui étaient autonomes au sein du duché de Savoie puis royaume de Sardaigne, sont envahis d’une engeance étrangère et mahométane qui n’a strictement rien à voir avec eux ; mais les Savoyards et les Nissarts sont forcés de les accepter depuis qu’ils sont français…

  6. Posté par Léo C le

    Mon département, la Gironde, fait partie des plus exposés. Moins qu’en Corse, dites donc ! Ceci dit, là-bas ça file droit.

    Bordeaux est encore vivable, pour peu de temps, à mon avis.
    J’ai été itinérant dans le 33 (le plus vaste département métropolitain) et la diversité est en fait répartie. Des communes comme Ste-Foy la Grande, Castillon la Bataille, La Réole sont déjà « fournies » en bonne quantité.

    J’aimerais savoir d’où émane cette étude statistique, sachant qu’elles sont interdites en France sauf si elles servent la doxa gaucho.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.