Une Anglaise blanche emprisonnée par un gang de violeurs musulmans pendant 12 ans et contrainte à 8 avortements

Sarah a été enlevée au parking local de Tesco alors qu’elle était adolescente et a été détenue pendant 12 ans. Violées à maintes reprises, battues, forcées de se marier et contrainte à 8 avortements alors que la police ne faisait rien.

 

Les forces de police craignaient davantage d'être dénoncées comme racistes que de défendre les enfants qu'elles s'étaient engager à protéger lors de leurs cérémonies.

 

Sarah est une anglaise blanche et, à l’âge de 15 ans, elle étudiait au collège dans l’espoir de se former comme sage-femme. N'ayant même pas eu de petit ami, elle a été forcée de se marier et a été violée quelques minutes plus tard par un homme qu’elle n’avait rencontré qu’une demi-heure auparavant.

Sarah a été détenue et maltraitée pendant 12 ans, alors que sa famille a demandé l'aide de la police pour la retrouver.

La baronne Caroline Cox, conseillère de la Chambre des Lords, a abordé le cas de Sarah.

«Je connais Sarah et sa famille», explique la baronne Cox. «Chaque affaire d'abus sexuel est terrible. Mais la durée et la cruauté de son enlèvement est la pire que j'ai connue.

La famille de Sarah a demandé l'aide de la police. Ils ont été ignorés par un corps de police qui a même refusé de la considérer comme portée disparue. Sa famille a continué à la chercher toute seule après sa disparition à Tesco. "La police a continué à dire: Attendez quelques jours, elle reviendra.", déclare sa mère Janet aujourd'hui. "Mais elle ne l'a jamais fait."

 

Outre les viols et les passages à tabac, Sarah est tombée enceinte huit fois, chaque fois qu'elle a été forcée de subir un avortement.

 

L’article du Daily Mail décrit en détail l’épreuve subie durant 12 ans, bien que les journalistes ne peuvent utiliser le véritable nom de Sarah ou identifier le lieu où elle a été enlevée, détenue ou où elle habite actuellement pour des raisons juridiques et pour sa sécurité. Elle a été forcée d'épouser deux hommes différents pendant son séjour en captivité.

Ses ravisseurs l'ont forcée à apprendre le Coran en arabe et elle n'a été autorisée à parler que dans les langues pakistanaises de l'ourdou et du pendjabi. Elle était détenue par un gang de violeurs d'enfants musulmans.

L’intention du gang de violeurs était de rendre Sarah complètement dépendante d’eux. Au fil des ans, elle a été cachée dans plusieurs maisons, alors qu’elle n’avait aucun contact avec le monde extérieur. Elle n'avait ni téléphone ni ordinateur. Elle a été violée et battue alors qu’elle était forcée de prendre des sédatifs chaque jour pour la rendre obéissante.

Outre les viols et les passages à tabac, Sarah est tombée enceinte huit fois, chaque fois qu'elle a été forcée de se faire avorter. Cinq de ces avortements ont été supervisés par le même médecin / hôpital, les autres dans des cliniques clandestines illégales.

Maintes et maintes fois, elle a essayé de s'enfuir dans la rue. A chaque fois, elle a été reprise par Jerry (Nd Christian Hofer : le leader du gang pakistanais) et ramenée pour être battue. Mais à présent, elle a réussi à s'échapper.

«Lorsque Jerry dormait un matin, j'ai trouvé son téléphone portable et j'ai appelé un taxi. J'ai pris 20£ pour le payer dans la poche de son jean. Lorsque le taxi est arrivé, j'étais en tenue islamique. Je suis sorti à toute allure par la porte arrière et j'ai dit au chauffeur - un homme blanc qui m'a demandé si j'allais bien parce que j'étais si pâle - de m'emmener là où vivait mon frère.

Sarah pensait qu'elle était libre. Mais le gang de Jerry n'a pas baissé les bras.

Un mois plus tard, après que Sarah ait quitté la maison de son frère, elle a déménagé dans un appartement situé dans une partie différente de la Grande-Bretagne, loin de sa famille, pour que le gang ne la menace pas.

Pourtant, le chef de gang l’a trouvée grâce à son vaste réseau de contacts. La contrainte, les coups, les viols ont continué.

Finalement, après un passage à tabac particulièrement brutal, un voisin a appelé la police pour signaler l'incident de violence domestique. Sarah a été emmenée à l'hôpital et a commencé à dire à la police qu'elle était prisonnière, provoquant des enquêtes sur son enlèvement, qui se poursuivent aujourd'hui, plus de trois ans plus tard.

La réponse du gang pakistanais a été de lui offrir 30 000 £ d'argent de poche - et quand elle a refusé, ils ont fait irruption chez elle et l'ont battue à nouveau.

«C'était le point où je savais que cela devait cesser», déclare-t-elle. «J'ai commencé à tout dire à la police et à les supplier de me protéger.

La bande essayait toujours de la faire taire. De manière écoeurante, elle affirme que lors d’une interview avec un agent musulman, un officier musulman a éteint le magnétophone et lui a dit d’abandonner les allégations contre l’un de ses agresseurs «à cause du manque de preuves».

Le politiquement correct a permis de cacher les ravisseurs de Sarah et de les protéger, tout comme cela a été fait pour des dizaines de gangs, le plus souvent des hommes d'origine pakistanaise, car les forces de police craignaient davantage d'être appelées, racistes, que de protéger les enfants.

La dure réalité est que nous avons laissé la fausse idéologie du politiquement correct inverser la façon dont nos forces de police et nos autorités nous gouvernent et nous protègent. Ou dois-je dire, ne nous protège pas?

 

Voice of Europe / DailyMail.co / Mirror.co.uk

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

14 commentaires

  1. Posté par patrice dillard le

    Et çe n’est q’un début… nous avons atteint le point de non retour, nous sommes en danger maintenant, eloignons nos enfants très vite, pour nous il est trop tard.!

  2. Posté par miranda le

    On a vraiment CONSCIENCE d’un abandon par les autorités, qu’elles soient britanniques ou européennes. Mais cela fait partie d’un plan d’affaiblissement des nations chrétiennes d’abord. On laisse croire aux musulmans que cette « impunité » n’aura pas de fin. ILs subiront tout autant de peines que les peuples européens chrétiens, mais comme ils ont leur utilité pour le moment, on leur offre un statut privilégié dans notre Europe.
    Ce qui semble de plus en plus étrange, c’est que l’information circule et que la planète entière finit pas savoir ce qui se joue en ce moment et dans quelle voie l’on nous entraîne. Mais chose curieuse, le monde tarde à réagir. Il doit bien y avoir une ou des raisons. Car le N.O.M met la planète entière en souffrance. la loi boomerang finira bien par s’exprimer.

  3. Posté par SD-Vintage le

    Une phrase qui me gêne une fois encore :  » par un homme qu’elle n’avait rencontré qu’une demi-heure auparavant » : elle l’a suivi volontairement ? Il y a trop de jeunes filles britanniques qui pour faire cool acceptent de suivre n’importe qui.

  4. Posté par fain philippe le

    l angleterre est devenue la poubelle du tier monde et ce ser
    art le meme pour toute l europe

  5. Posté par tuero marie france le

    j’espère seulement que cette jeune femme puisse un jour se reconstruire mais elle ne pourra jamais oublier tant d’horreur subie Marie Tuero

  6. Posté par Thomas le

    Honte à l’Angleterre! Ce pays va faire la guerre en Syrie, en Libye, envoie tommy Robinson en prison et refuse de protéger une gamine de 15 ans sur son propre territoire.

  7. Posté par jconnor le

    Moi je pense quil faut deratiser cette planete
    Je pense quil faut occire cette racaille pour liberer nos villes
    Je pense quil faut aussi nettoyer le monde de ces politiques

  8. Posté par aldo le

    On peut en tirer des conclusions sur les complices bien réels de ces enlèvements. A savoir qu’il ne devrait plus y avoir un seul rom, gitan, gens du voyage etc. dans nos rues et nos bois. (Tous ces termes baignent dans le saucissonnage idéologique arbitraire des gauches pour diviser la population et les réactions face à la permanence des abus exactement comme avec le terme balkanique. Pourquoi s’en débarrasser ? Parce qu’ils viennent de pays où il y a conflit entre musulmans et église orthodoxe et qu’ils FONT PARTIE DE MAFIAS CRIMINELLES qui tirent profit de ces confrontations. QUAND LA GAUCHE VEUT LES INTÉGRER ET LEUR DONNER DES COURS ETC, LE RÉSULTAT EST LÀ: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_Hornec

    Or chaque rom fonctionne comme un espion et stationne suivant une répartition imposée par la bande, sur un territoire. Que ce soit comme musiciens, acteur déguisé en statue ou en Mickey ou directement mendiants de rue, Et ils tournent comme pour les prostituées, pour échapper aux investigations de la police. Sauf quelques dégénérés consanguins congénitaux évidemment. Dans cette affaire ils font partie de ceux qui donnent des renseignements monétisés, aux séquestrateurs, aux aux trafiquants de drogues, aux proxénètes, aux pédophiles etc. parce qu’ils sont impliqués dans la petite criminalité qui par perfectionnements devient la grande criminalité, ils finissent par former eux-même des gangs, pour terminer en confrontation sur le terrain comme ici: https://lesobservateurs.ch/2018/02/01/france-multiculturalisme-les-roms-qui-squattaient-la-maison-de-youcef-expulses-par-des-jeunes-musulmans-armes/ Et la kalach fait partie des conflits https://www.tdg.ch/monde/Apres-la-saga-des-parrains-corses-les-vendettas-venues-des-cites/story/15461492

  9. Posté par Christian Hofer le

    Pendant ce temps, voilà ce que le 20 Minutes.ch publie en Une :

    « Silence inquiétant sur des dérives de l’extrême droite »

    https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Rapports-s-inquietant-de-l-AfD-laisses-sans-suite-13757287

    Dans la tête d’un journaliste, les violences des migrants n’existent pas, ni les attentats, ni les viols, ni les menaces : ce sont les populistes qui doivent garder la tête sous l’eau et accepter l’inacceptable.

    D’ailleurs la cause des femmes n’est qu’un prétexte pour accuser encore plus les hommes blancs, jamais les migrants.

  10. Posté par Christian Hofer le

    « La bande essayait toujours de la faire taire. De manière écoeurante, elle affirme que lors d’une interview avec un agent musulman, un officier musulman a éteint le magnétophone et lui a dit d’abandonner les allégations contre l’un de ses agresseurs «à cause du manque de preuves». »

    Ce qui répond parfaitement à ceux qui me demandaient pourquoi je voulais interdire aux musulmans certains métiers : pour le BIEN DES NÔTRES, pour NOTRE PROPRE SECURITE ET CELLE DE NOS ENFANTS.

    Les non musulmans sont d’une naïveté incroyable. Ils pensent encore que les musulmans ne feront pas distinction entre eux et nous alors que la discrimination est inscrite dans l’islam.

  11. Posté par Vivi le

    Ce n’est plus du « politequement correct » mais de la soumission !

  12. Posté par alain breuil le

    Comment en Europe pouvons nous supporter cela. Les musulmans se soutiennent entre eux quelque soit l’abomination commise. Il faut faire cesser l’immigration musulmane.

  13. Posté par Mauron le

    Il y a une chose dont on ne parle jamais c’est les représailles, dans la vie privée, à l’encontre des policiers, gardiens de prisons juges etc de la part des gangs et des racailles. Ceux-ci on très vite fait de trouver votre adresse et de vous casser la figure quand vous sortez de chez vous sans compter le reste de votre famille femmes et enfants qui sont très exposés ainsi que vos biens.
    J’ai un ami juge qui y regarde à trois fois avant de sortir de chez lui ayant été salement amoché par le passé par un gang dont il avait condamné le chef. Depuis lors, et suite aux menaces sa famillle a dû déménager à l’autre bout de la France. On a bien vu avec Melgar à Lausanne qui a dû s’enfuir sous la menace des dealers. Donc pas si simple. Ne pas passer pour un raciste, nous sommes d’accord, nos autorités sont contaminées par le politiquement correct qui déborde sur les professions chargées de faire régner l’ordre mais il y a aussi la peur qui joue un rôle.
    C’est jamais très amusant de vivres sur ses gardes jour et nuit.

  14. Posté par Antoine le

     »Ou dois-je dire, ne nous protège pas? »
    C’est malheureux à dire mais nous ne serons protégés par personne, ni la police, ni la gendarmerie, ni l’armée …
    Armons-nous pour nous défendre !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.