Entretien avec Douglas Murray, l’auteur de « L’étrange suicide de l’Europe »

Douglas Murray est ici l’invité de la chaîne ABC Comedy pour un entretien sur la politique des pays européens face à l’immigration musulmane. Il est l’auteur du livre L’étrange suicide de l’Europe : immigration, identité, islam (titre original : The Strange Death of Europe).

Vidéo en anglais :

Voir aussi :

13.09.2017 : article de Polémia sur le livre de D. Murray

22.05.2017 : article de la Kronen Zeitung traduit par Fdesouche

04.04.2018 : présentation de l’édition française du livre

21.04.2018 : interview de D. Murray par le Figaro

16.05.2018 : vidéo de Douglas Murray, sous-titrée en français

04.08.2018 : article de Dreuz.info

6 commentaires

  1. Posté par Tillaume Guell le

    Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il ne s’agit pas d’un suicide ou d’une justice immanente pour fautes commises dans l’histoire, mais il s’agit d’une décision des mondialistes. Il ne faut pas confondre mondialisation ou globalisation économique qui est utile et bienvenue, avec mondialisme. Le mondialisme est une vision ou une idéologie satanique d’un monde uniformisé par les mélanges des cultures, des races, des religions, donc des civilisations. Il faut pour cela supprimer les frontières, établir un gouvernement mondial, une monnaie mondiale unique et conditionner une population déculturée (formatée) et soumise à un pouvoir fort (on ne parle plus de démocratie dans ce cas). Cela paraît complètement fou, mais c’est ce vers quoi on veut nous diriger. Ces décisions émanent de sociétés de réflexions dont font partie les plus grands patrons des multinationales, beaucoup de politiques, des têtes couronnées, etc. On peut citer : Kissinger, D. Rockefeller, J. Sutherland (conseiller de Macron), C. Lagarde, Soros, Bill Gates et bien d’autres. C. Lagarde vient de proposer à l’Espagne de prendre 6 millions d’immigrants africains dans les prochaines années, donc ce suicide de l’Europe est programmé, prescrit par cette oligarchie qui se permet de décider de l’avenir du monde sans informer la population, en pratiquant la politique du fait accompli. Ce grand projet n’est pas relayé par les médias qui sont tenus au secret. Il est urgent de créer des partis anti-mondialistes qui seront plus acceptables et respectés que les populistes d’extrême droite.

  2. Posté par Gagu le

    Ce type est un néo-conservateur. Il a soutenu les guerres qui ont mis le Moyen-Orient à feu et à sang, ce qui a permis la destruction des régimes regionnaux qui combattaient les islamistes (Sadam Hussein par exemple). Je parie qu’il doit être en faveur de la destabilisation de l’Iran. Tout cela a permis l’emergence de Daesh ce qui a donné un prétexte pour la crise migratoire en cours. Bref je ne prends pas ce gars au sérieux.
    “Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.”

  3. Posté par Tillaume Guell le

    Douglas Murray rejoint Alexandre Del Valle comme auteurs anti-mondialistes. La cause de cette tragédie nous est aussi bien expliquée par Pierre Hillard et ses livres sur les sociétés de réflexion qui sont aux manettes de l’économie et du pouvoir dans le monde entier (Kissinger, Rockefeller, Soros, Sutherland (conseiller de Macron), Fabius, Attali, Lagarde, Junker, certaines têtes couronnées, Bill Gates, etc.) L’envahissement de l’Europe est programmée par ces gens (cf. la proposition de Christine Lagarde de faire venir 6 millions d’africains en Espagne ces prochaines années.) Comme ces personnages décident de notre avenir à notre insu dans des réunions régulières et secrètes (aucun média), il serait temps qu’on leur demande des explications sur leur vision et leur idéologie qui semblent être dirigées contre les peuples, les nations, leur culture, leur religion et leur histoire.

  4. Posté par Marie-France le

    J’ai appris la publication de ce livre par Le Figaro Magazine ce printemps, une revue dont je suis une fidèle lectrice, moins politiquement correct que Le Figaro journal.
    Un article si intéressant qu’il m’a poussée à l’achat du livre de Murray que je viens de terminer et dont je conseille la lecture…
    On aimerait bien que les responsables politiques immigrationnistes de certains Etats de notre vieille Euope le lisent aussi, mais j’en doute, ces gens-là n’aiment pas trop qu’on leur mette le nez dans leur kk..ils feront comme pour « Le camp des saints » de Jean Raspail, ils le traiteront avec mépris voire accuseront leur auteur de « jeter de l’huile sur le feu », de faire le jeu des « populistes »….
    « Jour après jour, le continent européen ne se contente pas de se transformer, il pert toute possibilité de s’adapter en douceur à ces évolutions.Nous ne voulons pas que nos hommes politiques, par leur faiblesse, leur haine se soi,leur fatigue ou leur défaitisme, métamorphosent notre maison (…)S’ils le font malgré tout, alors la plupart d’entre nous le regretteront calmement.D’autres le regretteront aussi , un peu moins calmement.Prisonniers du passé et du présent, il semble n’exister aucune réponse sensée à l’avenir des Européens.Nous irons là où le vent nous portera » (Dernières lignes d’une conclusion pas très optimiste… comme Raspail concluait son Camp des saints : « La chute de Constantinople est un malheur personnel qui nous est arrivé la semaine dernière ») A mon avis,on est mal barré.. je ne crois pas que la majorité des populations de notre cher vieux continent soit de taille à se rebeller contre ce qu’on est en train de lui imposer..il y a tant de « collabo » parmi elle qui y trouvent leur compte.. ou qui ont la haine de soi.. et puis.. tant qu’il y a des jeux et du pain….

  5. Posté par Dominique Schwander le

    Il parle toujours très bien et son livre est excellent. Si seulement nos Conseillers fédéraux le lisaient!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.