Peine de mort : les catholiques américains s’opposent au pape

post_thumb_default

 

Correspondant permanent aux Etats-Unis. – En déclarant que la peine de mort était désormais « inadmissible » dans tous les cas de figure parce qu’elle « attaque la dignité humaine », le pape François a donné l’impression de s’adresser, pour lui lancer un défi, à l’Occident chrétien tout entier. En fait, la quasi-totalité des pays européens ont depuis plusieurs décennies abandonné le châtiment suprême dans les textes ; et ceux qui ont omis cette démarche en sont arrivés au même point puisqu’ils n’exécutent plus les condamnés. Ce sont les Etats-Unis surtout que le souverain pontife a interpellés sans les nommer, sans même y faire allusion. Huitième pays « exécuteur » mais bien après la Chine, l’Iran et l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis ont utilisé la chaise électrique, la chambre à gaz ou l’injection mortelle 98 fois en 1999, 23 fois en 2017 et 14 fois depuis le début de cette année. Le sinistre « couloir de la mort » ne reste qu’un souvenir pour 31 Etats sur 50. Pour dix seulement, il verrouille effectivement le Code pénal.

Une majorité de catholiques américains sont favorables à la peine de mort. Le chiffre le plus récent est de 53 %, mais il oscilla longtemps entre 58 % et 65 %. Curieusement, il correspond, à quelques dixièmes d’unité près, au chiffre de l’ensemble de la population. La question qui se pose maintenant est de savoir si la démarche du pape – réécrire par décret le catéchisme de l’Eglise romaine – a eu un impact sur les catholiques américains. En l’absence de sondages, restent les réactions à chaud de paroissiens. Un mot s’impose : perplexité. On est gêné, surpris. Les chiffres cités plus haut ont peu de chance de changer d’une manière significative. Ceux qui sont favorables à la peine de mort ne semblent pas moralement bousculés par l’interdit du pape. Et ceux qui lui sont hostiles se montrent simplement ravis à l’idée que le pape se trouve maintenant dans leur camp.

Des appels de clercs et de laïcs sont lancés – sans beaucoup d’illusions – pour que les cardinaux fassent pression sur le pape afin qu’il revienne sur sa décision. Pourquoi le ferait-il ? Il a conforté les convertis à l’abolitionnisme, mais en même temps il a étayé – a contrario – les arguments des antiabolitionnistes. Au fond, soulignent-ils, en éradiquant la peine de mort du catéchisme, François reste dans sa logique d’un gaucho-progressisme pourfendeur de traditions séculaires et de repères moraux. Selon eux, épargner la vie d’assassins monstrueux n’est que la suite normale de son programme : sainte communion accordée aux divorcés remariés, omniprésence du lobby homosexuel dans l’Eglise, ahurissante passivité face à la montée de l’islam et dissolution des nations par une immigration de masse. Et puis, les antiabolitionnistes ont avec eux saint Thomas d’Aquin (« Un péril doit être mis à mort au nom du bien commun ») et un exemple frappant de fidélité : le gouverneur catholique, Pete Ricketts, du Nebraska. Il affirme vouloir suivre la doctrine de l’Eglise. Et protéger la société. Promesse tenue. Il a fait exécuter mardi dernier, apparemment sans état d’âme, l’assassin de deux chauffeurs de taxi.

Cet article Peine de mort : les catholiques américains s’opposent au pape est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Ar-Men le

    L’inadmissibilité de la peine de mort instituée par le pape François est un scud dirigé vers les pays catholiques ou chrétiens. Lesquels ? On ne voit guère que certains Etats des USA car la Chine, l’Inde et les pays musulmans ne sont en rien concernés. Le seul avantage pratique est que les violeurs d’enfants d’enfants ne passeront plus sur le gril. Ici-bas du moins.

  2. Posté par Alex le

    S’il fallait payer un impôt spécial pour la « pension, logé, nourrit » à vie, je pense que les gens seraient beaucoup plus d’accord pour faire ces économies très coûteuses et qui n’apporten RIEN.
    De plus le degré de récidive est : ZERO et des places de prisons couteuses seraient libérées.

  3. Posté par combattant le

    C’est idem au principe du racisme du Blanc au Noir,mais l’inverse connaît pas.Ce pape de PACOTILLE et IMPOSTEUR est bon L’ASILE. Ces petits PROTEGES EU ONT LE DROIT DE DONNER LA MORT,et le peuple n’a pas le DROIT DE SE DEFENDRE. DANS UNE GUERRE ET S’EN EST UNE ,c’est à ARMES EGALES. LA PEINE DE MORT DOIT ÊTRE APPLIQUEE AU ASSASSINS,CRIMINELS,VIOLEURS.Monsieur le Pape RETIREZ-VOUS SUR LA POINT DES PIEDS DANS VOTRE PAYS!LAISSEZ TOMBER!CE JOB N’EST PAR LE VÔTRE:

  4. Posté par Jacques Beckie le

    Monde bizarre dans lequel on met à mort le chien mordeur et on laisse la vie à l’assassin…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.