Vous ne serez jamais tué gratuitement, mais parce que vous êtes Blanc

Par Bruno Lafourcade

Rien n’est plus mensonger que l’expression « crime gratuit ». On ne vous tuera jamais pour rien, mais parce que vous avez une montre, une cigarette, parce que vous ne fumez pas, parce que vous regardez ou parce que vous ne regardez pas. Il n’y a pas de crimes gratuits, il n’y a que des crimes racistes. Vous ne serez pas tué sans raison mais parce que vous êtes blanc. Que vous ne soyez pas raciste vous-même ne changera rien à l’affaire et ne vous protégera en rien : vous ne choisirez pas celui qui vous tuera, c’est lui qui vous choisira, et il vous choisira parce que vous êtes blanc – et antiraciste – c’est-à-dire éduqué pour vous défier de la race, du racisme et finir égorgé.

Vous ne serez donc pas tué bien que vous soyez antiraciste, mais parce que vous l’êtes. Si vous ne l’aviez pas été autant et si dogmatiquement, vous auriez peut-être survécu parce que vous auriez eu conscience que votre tueur, lui, agissait en tant que raciste, que la race était sa motivation essentielle. Bien sûr, comme il a très bien compris dans quel monde il vit, comme il a bien retenu de l’école – et c’est même tout ce qu’il en a retenu – que la race, ça n’existe pas et que le racisme, c’est mal, lui-même ne dit pas « race » ni « racisme » mais « coran » et « communauté », qui lui conviennent mieux ; il ne dit pas davantage « Blanc », mais « Français » – ou « Gaulois », « kouffar », « fragile », « face-de-craie », « jambon-beurre », « bouffon », « mécréant », and so on.

[…]

Source : Riposte Laïque

7 commentaires

  1. Posté par Gagu le

    Tout ce que je lis dans ce texte c’est un remake de l’affaire Daisy Osakue

  2. Posté par Gagu le

    Il y a eu des dizaines d’articles pour dénoncer le fait que la gauche ait directement mis l’agression de Daisy Osakue sur le dos du racisme sans réfléchir et la droite fait EXACTEMENT la même chose. Cette tribune n’est qu’un exemple parmis d’autre

  3. Posté par mauro le

    la solution ? aldo mauro.

  4. Posté par aldo le

    Le racisme anti-blanc et anti-homme blanc est une permanence des médias. Il s’incruste et s’invite dans toutes les fictions, les émissions, les publicités dans tout ce qui est médiatique sous prétexte de quota, quota nègres généralement, quota femmes blanches et noires naturellement pour celle qui ne rêvent que de quota-nègres, la preuve ici https://lesobservateurs.ch/2018/08/14/tourisme-sexuel-pour-les-femmes-blanches-a-saint-domingue-cela-fait-7-ans-que-je-nai-plus-fait-lamour-avec-un-blanc-ici-cest-le-5eme-homme-avec-qui-je-couche-video/

    Le plus grave c’est que ce racisme entretien la confusion entre la réalité et la fiction. Toutes ces ombres noires qui noircissent nos écrans tout comme ces poulardes blanches en chaleurs et hystériques n’existent que par le monopole terroriste socialo-islamo-bolchévo-fasciste qui prévaut dans ces médias de médiocres, abandonnés de plus en plus par une grande majorité de cochons de payants (Billag-Serafe Lausanne Cité etc.) https://www.lematin.ch/suisse/ville-lausanne-soutenir-lausanne-cites/story/11108257 Ces rackettés sont stigmatisés quotidiennement pour leurs convictions et leurs appétits de talents. Mais le résulat minable est là incontournable. Les artifices dominent, la brigade des acclamation fait rarement illusion. A part quelques rares acteurs et chanteurs noirs reconnus, ou des comiques comme Dieudonné, il n’y a pas dans ce foutoir grand monde qui vaut le détour. Ces radio-TV-journaux quotas ne produisent que de l’insipide. Et le grand perdant ce sont tout ceux qui sont écartés pour imposer cette dictature bolchévique.

  5. Posté par Bussy le

    @ Gagu
    On y entre dans l’auberge, pour notre défense et c’est une bonne chose, c’est de la légitime défense !
    Il y a effectivement un racisme anti-occidental très fort, de la part d’Occidentaux en perte de repère ou vivant sur un petit nuage, également de la part de gens qui étonnamment ont risqué leur vie pour venir y vivre en Occident, ou de la part d’autres qui y sont venus, qui y vivent très bien et y jouissent de pleins de liberté et qui, au lieu de cracher sur ceux qui leur ont offert cette liberté, ou d’essayer de leur imposer les coutumes de leur shithole devraient au contraire remercier les Occidentaux chaque jour de les avoir accueillis.
    Et je termine par une victimisation qu’il faudra bien un jour sortir au grand jour, c’est la colonisation de l’Europe par l’Afrique noire et du nord….

  6. Posté par carvalho le

    Je ne vois aucune victimisation dans le texte de Bruno Lafourcade, mais une simple remise à l’heure des pendules, ce que vous avez dû oublier de faire: Ce n’est pas se victimiser que de décrire une réalité que tous les medias cachent, quand ils ne l’inversent pas.
    Aujourd’hui, et je le déplore, la seule manière de se faire entendre est la victimisation: La gauche, les associations, les bobos, les gays, les féministes, les journalistes, les migrants eux-même en usent et en abusent: Ils n’ont pas tort, c’est ce qui fonctionne le mieux.

  7. Posté par Gagu le

    Ça y est les identitaires se mettent à la victimisation systématique également … on est pas sorti de l’auberge

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.