L’administration Obama a versé de l’argent public à un groupe lié à Al-Qaida (enquête i24NEWS)

Une enquête menée conjointement par i24NEWS et le forum du Moyen-Orient a révélé que l’administration Obama a versé l’argent du contribuable américain à un groupe affilié à Al-Qaïda au Soudan. Cet argent aurait été transféré à l’organisation alors même que le gouvernement s’était déjà rendu compte de son erreur.

L’agence américaine pour le développement international, l’USAID, a versé 200 000 dollars à l’Agence islamique de secours (ISRA). Cette organisation, basée à Khartoum, capitale du Soudan, est reconnue comme étant une entité terroriste et figure sur la liste noire des Etats-Unis pour avoir financé les activités d’Oussama Ben Laden et d’autres groupes terroristes, notamment le Hamas.

Lien vers l'article, ici

Un commentaire

  1. Posté par Gérard.B le

    Voilà la vraie moralité des pseudos-démocrates……En France aussi nous avons les démocrates élus pro/islamistes, qui nationalisent à tours de bras, les individus en situation irrégulière.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.