France. Poitiers : Une jeune femme résiste au viol d’un réfugié syrien, sauvée par son jean et son téléphone

Le jeune homme de 20 ans aurait agressé une passante dans le quartier de la gare, à Poitiers. Il nie mais les charges contre lui sont accablantes.

Le 5 juillet dernier, à minuit et demi, le commissariat de police de Poitiers reçoit un appel affolé d’une jeune habitante du quartier de la gare qui dit être victime d’un agresseur qui tente de la violer.

Une patrouille arrive rapidement sur place, à proximité du parking de la gare, juste à temps pour voir un individu qui s’enfuit en courant, passe sur la passerelle Léon-Blum et se débarrasse d’un certain nombre d’objets.

Sauvée par son jean et son téléphone. Quelques secondes plus tard, le fuyard est interpellé. Il s’agit d’un dénommé Muhammad N., ressortissant syrien, bénéficiant d’un titre de séjour d’un an. L’homme porte des traces de griffures, celles que lui a infligées la jeune femme de 23 ans pour l’empêcher d’arriver à ses fins.

Interrogé, le Syrien reconnaît avoir abordé la jeune femme mais « juste pour lui parler ». Telle n’est pas la version de la victime. Elle explique aux policiers avoir été abordée par le garçon qui lui a proposé du cannabis. Devant son refus, l’individu est devenu agressif, l’a empoignée et a glissé une main dans sa culotte. L’homme semble avoir été gêné dans son projet par la résistance de sa victime mais aussi parce qu’elle portait un jean serré.

Dans la bagarre, la jeune femme parvient à saisir son téléphone, à composer le 17 et à lancer son appel à l’aide.

Source : lanouvellerepublique.fr

Via Suaelos.eu

5 commentaires

  1. Posté par Isabelle Melet le

    C’est 1 comble on les accueille et ils nous violente dehors 😣

  2. Posté par maury le

    J’en pense que nous aurons beaucoup de mal à sortir de cette situation désastreuse imposée par nos dirigeants!!!Que le moment est venu de réagir vu que ceux ci nient l’évidence et que les crimes de ces barbares se multiplient sur notre continent!NOS ENFANTS SONT EN DANGER DE MORT ET RIEN QUE POUR CA IL SERAIT LÉGITIME DE SUPPRIMER LE DANGER PUISQUE NOUS LE CONNAISSONS!!

    Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

    Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

    « Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté? » (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).

  3. Posté par Michel le

    La main dans le « pot de confiture » : Ils nieront toujours !
    Et bien sûr , ce sont ces dégénérés les vraies victimes… « Déséquilibrés », victimes de leur libido effrénée et parce que c’est une des obligations de leur satanique bouquin : Labourer les femmes, les violer.
    Mesdames, si vous êtes obligées d’en arriver là, en guise de fellation, faites leur une « french-laïque-circoncision » , vous avez tout ce qu’il faut dans votre bouche.
    Ils n’en redemanderont pas….

  4. Posté par Tommy le

    Une  » victime du racisme  » qui nie même l’évidence, tests ADN, images vidéo et témoignages affirmatifs, est toujours musulmane.
    C’est leur tactique de victimisation.
     » C’est pas moi, j’t’ y jure, mon f..ere ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.