Le nouveau gouvernement espagnol va retirer les barbelés tranchants aux frontières avec le Maroc (Ceuta et Melilla)

post_thumb_default

 

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé ce jeudi qu’il a l’intention de retirer les barbelés tranchants des clôtures situées aux frontières terrestres avec le Maroc de Ceuta et Melilla […] […] Grande-Marlaska a assuré que c’est l’un de ses « principaux engagements ». Les barbelés tranchants, installés pour la première fois en octobre 2005 sous […]

L’article Le nouveau gouvernement espagnol va retirer les barbelés tranchants aux frontières avec le Maroc (Ceuta et Melilla) est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par Gilles Bourquin le

    Que quelqu’un m’explique pourquoi l’Espagne ne restitue pas au Maroc les sept territoires colonisés par l’Espagne sur le continent africain, soit Ceuta, Melilla, Alborán, les Îles Chafarinas, les Îles Canaries, situées à 150 km du Maroc et à 1 500 km de l’Espagne, revenant en droit au Maroc selon la loi maritime, Leyla, Peñón de Vélez de la Gomera et Peñón de Alhucemas.

  2. Posté par Gérald le

    D’ accord pour retirer les barbelés tranchants mais à la place il faut mettre un courant électrique de haute tension. Si ce n’est pas fait autant tout enlever et faire une entrée officielle pour l’ Espagne et l’ UE. Les espagnols deviennent vraiment très c… q’ ils demandent aux Italiens ce q’ ils en pense de ces intellectuels africains.

  3. Posté par Michel le

    Et voici que les socialauds espagnols , en bons dhimmis, soumis à la dictature bruxelloise, répondent à la « fermeture » de la porte italienne, par l’ouverture d’une porte espagnole, pour la continuation de l’invasion de l’Europe ! Prochaine étape, la France macronienne.
    Les ONG se frottent déjà les mains : Leur avenir est assuré .

  4. Posté par Pernette le

    Au moment même où l’Italie vire à droite (votation populaire) et bloque les envahisseurs, l’Espagne vire à gauche (sans votation populaire !) et ouvre la porte aux envahisseurs. Cette synchronicité est fort suspecte, pour ne pas dire plus. En d’autres termes, l’envahissement de l’Europe par les africains va se poursuivre comme avant (comme prévu par l’oligarchie).

  5. Posté par Vautrin le

    Bravo le gouvernement socialiste des rombiasses ! Désormais, la route de l’invasion passe directement par l’Espagne. Nous devrons surveiller la frontière des Pyrénées. Mais naturellement les pleutres et traîtres qui nous gouvernent prendront une fois de plus le parti de l’ennemi envahisseur.
    Mais, madre de dios, n’y a-t-il plus aucun descendant des Phalanges, en Espagne ?

  6. Posté par Léo C le

    Fantastique.

    Même en plaçant des policiers à l’entrée de chaque ferry pour l’Espagne continentale, combien voyageront dans le coffre et la banquette arrière aménagée des voitures de passeurs ?

    Dès qu’on (re)place des socialos au pouvoir, le sabotage planifié est en marche.

  7. Posté par Antoine le

    A ni RIEN comprendre …
     »Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé ce jeudi qu’il a l’intention de retirer les barbelés tranchants des clôtures situées aux frontières terrestres avec le Maroc de Ceuta et Melilla »
    On ouvre tout grand les portes de l’immigration de masse illégale, le gouvernement espagnol baisse son froc !
    A la place des barbelés bien tranchants, va-t-il installer des mitrailleuses, grenades à fragmentation, teaser ou autres spray au poivre ou lacrymogène …
    Le signal envoyé  »en face » est très clair ! Venez nous envahir et profitez un MAX des allocs !
    Schengen prévoit que les pays en périphéries de l’Europe effectuent le contrôle et la Sécurité aux frontières, la Hongrie montre l’exemple, toute la gôchiasse immigrationniste la critique …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.