USA. Oklahoma: Un citoyen armé évite un massacre en abattant un tueur de masse

Un citoyen armé a abattu un tireur de masse dans un restaurant de l'Oklahoma jeudi après que le tireur soit entré et ait ouvert le feu, touchant plusieurs personnes.

"Un homme est entré dans le  Louie's restaurant et a commencé à tirer, deux personnes ont été abattues", a indiqué la police, rapporte CNN. "Un passant armé d'un pistolet a fait face au tireur à l'extérieur du restaurant et l'a mortellement atteint."

 

⚠ ALERT: The only confirmed fatality is the suspect. He was apparently shot-to-death by an armed citizen. Three citizens were injured, two of whom were shot. A large number of witnesses are detained. There is no indication of terrorismat this point.

— Oklahoma City Police (@OKCPD) 25 mai 2018

 

"C'est une bénédiction que cela ait été stoppé. Qui sait quand ce type allait arrêter de tirer sur les gens", a déclaré le capitaine Bo Matthews à KOCO.

 

Source Traduction libre Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Λlex Λ

3 commentaires

  1. Posté par Michel-Louis LEONARD le

    le passant était armé… Pourquoi ? On ne le sait pas mais il l’était; c’est comme ça… Le tueur a descendu deux personnes et allait certainement augmenter son crime c’est à dire, que un chargeur d’arme actuelle contient peu ou prou: 15 munitions (cartouches) donc quinze balles potentiellement mortelles…
    Alors imaginons que je sois le passant (celui qui est armé et titulaire ou non d’un port d’arme ) et qui hier soir à 21 heures décide d’aller s’offrir un plat de marée dans un restaurant spécialisé en bas de l’avenue de la grande Armée à Paris…je viens de pousser la porte du restaurant et j’entends deux coups de feu (ou trois) et je vois deux convives s’écrouler touchés (mortellement ? Je ne le sais pas…) Deux ou trois possibles réactions s’offrent mathématiquement à moi…
    1/ Je me dégonfle car j’ai peur (ce qui peut être compréhensible de la part d’un trouillard) je me sauve et, peut-être, si j’ai un peu d’honneur : j’appelle la police ! et je regarde la suite planqué quelque-part…
    2/ Suite à ça, La police me repère et me gaule… et constate que je suis armé… Que a-t-il m’arriver ?
    a) je serais condamné pour port d’arme interdit si je ne suis pas autorisé, et peut-être, pourquoi pas : accusé de non assistance à personne en danger ?
    b) Et… si je suis autorisé, de quoi serais-je accusé ? Et bien, logiquement : de non assistance à personne en danger.
    c) Si je tue l’agresseur-tueur en intervenant dans ce cas là, normalement je ne risquerais rien… En théorie. Mais en théorie seulement car il est toujours possible de juger mon intervention comme un meurtre.
    d) Si je le tue dans les mêmes conditions alors que je n’ai pas d’autorisation de port d’arme… Alors – dans mon pays de rance : c’est la taule qui m’attend sans l’ombre d’un doute. Avec procès d’Assises parties civiles du tueur tué et bien des ennuis divers ;
    3/ Le seul et unique choix qui me reste pour m’en sortir les esses propres : c’est de descendre le tueur et de me calter vite-fait de manière à ce que l’on ne me retrouve jamais.

    CONCLUSION : vivent les excellents citoyens qui ont leur devoir et vivent eux, surtout s’ils parviennent à disparaître

  2. Posté par coocool le

    Arms, like laws, discourage and keep the invader and plunderer in awe and preserve order.
    Thomas Paine

  3. Posté par Humour Humour le

    C’est un complot pro TRUMP ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.