Suisse: La Confédération va financer 800 à 1000 places de préapprentissage pour les migrants. 13’000 francs par place et par an.

En 2017, le même Matin faisait de la propagande en faveur des migrants en les présentant comme étant bien formés: "les migrants (en général) sont plus diplômés que les Français".

Un an plus tard, ce même journal n'a pas honte de présenter un article totalement opposé qui démontre ses mensonges de l'époque, le but étant de dévoiler la réalité seulement lorsqu'il est trop tard pour s'y opposer.

Ainsi nos institutions sociales sont pillées et les Suisses sont mis devant le fait accompli. Le jeu habituel des extrémistes de gauche.

**********

 

«Ces réfugiés ont déjà le droit de travailler, mais il leur manque une formation. Du coup, la plupart dépendent de l’aide sociale.»

Par le biais du lancement du programme de préapprentissage d’intégration (PAI), ils pourront acquérir les bases scolaires qui leur manquent tout en se formant en entreprise, dans les secteurs de la restauration, des soins ou encore du nettoyage.

La Confédération prévoit l’ouverture de 800 à 1000 places de préapprentissage dans le pays, qu’elle financera à 60%, via un forfait de 13 000 francs par place et par an. Le reste sera payé par les cantons.  

(...)

Source et article complet

 

Rappels:

Propagande: « Certains groupes d’immigrés sont plus diplômés que la population française en général »

Pour les réfugiés, parfois bardés de diplômes, une nouvelle lutte pour une vie meilleure en Europe

Diplômés, désireux d’entreprendre, indépendants : ce qu’on ne dit pas des migrants

22 commentaires

  1. Posté par Gabrielle le

    Alors que le chômage sans espoir de retrouver du travail s’abat de plus en plus fréquemment sur les gens de 50 ans et plus, alors que de plus en plus de jeunes adultes nouveaux venus sur le marché du travail ne parviennent pas à trouver un job correspondant à leur formation, je suis écoeurée de constater que le seul tourment des politicards influents à Berne est de favoriser l’engagement en apprentissage de ces illégaux mineurs (la plupart ne le sont pas, c’est un secret de Pollichinel…). L’Eldorado suisse ? Pour les autres, OUI !!! Pour les nôtres, au vu des charges financières galopantes et de l’indifférence politicarde généralisée, NON !!! En Suisse, la gauche massacre tout ceux qui fait bouillir la marmitte, la droite louvoie, n’ose pas et roupille (à l’image des 2 « représentants » au CF) !!!

  2. Posté par Antoine le

    Cessons de nous plaindre !
    1) on a le gouvernement qu’on mérite
    2) on peut toujours corriger le tir lors des prochaines élections pour élire des représentant QUI DÉFENDENT RÉELLEMENT NOS INTÉRÊTS !
    Ceux qui sont au social et les fraîchement naturalisés iront voter PS et tous les autres (les Patriotes), j’espère qu’ils iront voter en masse ! (pas des 30% comme aux dernières élections à Genève)

  3. Posté par bigjames le

    Mais les Suisses continuent encore et encore, à voter comme des veaux.
    Ecopop, NOBILLAG, et la prochaine avec monnaie pleine…
    Sans compter les élections, ou là on atteint des sommets, exemple Maudet.
    Tous les gouvernements cantonaux basculent à gauche, et les Suisses se plaignent…..
    On a çe qu’on mérite.

  4. Posté par Lucide le

    Ça va pas donner des ingénieurs cette équipe faut pas rêver.

  5. Posté par Catherine Junod le

    Honte mille fois , honte moi qui ai dû me battre pour trouver du travail car pas d’aide du social et le chômage je n en parle même pas. Et ma cadette qui cherche toujours un apprentissage ..car échec scolaire mais galère depuis une année… et eux qui arrivent et on leur donne tout .. Grand temps de faire el rêve oh lussionne

  6. Posté par leone le

    Financer le pré-apprantissage à des gens qui ne veulent pas travailler pour l’immense majorité d’entre eux quel gag!

  7. Posté par bonardo le

    Et mon fils qui termine sa formation de 3 ans ,bilingue cherche une place de travail ,il est beau ce pays ,honte à notre conseil fédéral.

  8. Posté par Palador le

    Les jeunes suisses de la classe moyenne et du petit peuple déjà en grande difficulté dans ce système brutal et néo-libéral, seront aisément vite remplacés, finissant au social, dans une misère crasse ou pire sdf, n’auront jamais l’occasion de fonder une famille. Vous dites grand remplacement ?

  9. Posté par Mady le

    … et chez nous certains jeunes attendent plus d’une année pour trouver une place d’apprentissage. Pourquoi ces personnes ne sont pas aidées ? Et les autres personnes qui sont hors-chômage et ne trouvent pas de travail. Comme toujours les autres avant les nôtres. C’est vraiment triste !!!!!

  10. Posté par hausman conrad le

    Des places qui vont manquer pour les Suisses de souche : Bien fait! ( Que ceux qui votent PS.PDC.et PLR. ne roustètent pas sur des mesures scandaleuses voulues par ces partis.)

  11. Posté par Fleeps le

    Merci pour à tous pour ces commentaires plein de vérités….personnellement je ne met pas la faute sur les pseudos réfugiés venant puiser là ou « la fontaine coule »….à leur place je ferai de même…ce qui est en jeux c’est je crois notre « solidarité sociale »…on arrive gentiment à un point où l’obligation de cotisation ne tiendra plus….une obligation de solidarité c’était un système efficace dans une société homogène…de même culture, avec les mêmes exigences….sauf que tout ça c’est la Suisse d’avant…….qui a été détruite à force d’ouverture sans exigence…pour rassasier le patron avide de salaire minimal et le politicien avide de partager les fruits de son pays avec la terre entière…..parce que forcément le citoyen Suisse est riche avec un salaire astronomique, dans le plus beau des pays et la plus belle démocratie….tout est tellement extraordinaire pour ces gens hors sol que sont tous ces universitaires qui n’ont jamais vraiment dû galérer au travail…que pour eux partager est basic et en même temps tellement abstrait.

  12. Posté par combattant le

    ET ON PRETENDRA QUE L’ON A PAS LES MOYENS FINANCIERS POUR LES NOTRES PETITES RETRAITES,PLACE DE TRAVAIL POUR NOS JEUNES,AIDE AUX CHOMEURS,REDUIRE LES COUTS DE L’ASSURANCE MALADIE,REDUIRE LES IMPOTS QUI VONT A DAME SOMMARUGA ET SES COMPLICES VIOLEURS,MENTEURS,FAINEANTS,DEALERS,PROFITEURS ET J’EN PASSE ET DES MEILLEURES!

  13. Posté par suisse le

    @ Tristan
    ca sera légal tant que les gens voteront à Gauche ………..CQFD, donc au prochaines élections faire le bon choix !!!!

  14. Posté par bobpholos le

    Ils sont assistés du premier jour en suisse jusqu’à leur dernier jour sur terre ou en suisse. Si vous comptez dessus pour payer votre avs ah ah ah vous allez pas avoir grand chose…Même la suisse va s’effondrée questions de quelques années.

  15. Posté par Arnold le

    Quelle que soit la répartition Confédération/canton, le résultat est le même: Le peuple de souche paie pour se faire remplacer. Il faudra revoir, une fois tous les traîtres remplacés (cela arrivera que lorsque l’effondrement économique fera crever de faim les gens, j’espère au plus tôt car en attendant les rangs de nos ennemis grandissent), revoir la consitution de fond en comble.

  16. Posté par kitty le

    Après le préapprentissage viendra donc l’apprentissage. C’est beau.

  17. Posté par Gérald le

    Je vois tout à fait cette main d’ œuvre au rabais contribuer à la qualité du « Swiss made »

  18. Posté par Antoine le

    Notre gouvernement (7 nains) ne se préoccupe plus du tout de NOUS les citoyens suisses de souche.
    Notre seul moyen de pression est l’impôt qu’il faudrait consigner chez le juge de paix !
    Cette méthode étant illégale, il ne nous reste plus que l’exil ! ou la révolution !
    Lorsque le peuple se réveillera, il se soulèvera ! Je rêve, dans 100 ans ou jamais ….

  19. Posté par Tommy le

    Ils étaient pourtant tous titulaires de formations d’ ingénieurs en astrophysique ou de diplômes de chirurgiens, non?

  20. Posté par RealRecognizeReal le

    Ça aurait couté moins chère à la société (et pour une qualité nettement supérieure) d’avoir financé une politique nataliste à défaut d’une politique immigrationiste de masse.
    Nos politiciens preferent donner un avenir meilleure à ces jeunes du tiers-monde plutôt que de léguer ce pays en bonne santé à leurs propres jeunes. Pas de soucis, vous n’aurez pas mon avs lorsque je serai parti!

  21. Posté par Stefan le

    Je trouve qu’on leur vend du rêve : ils arrivent ici, tous frais payés (soins, habits, nourriture, etc), un bel appartement neuf, ils font venir la famille, pondent encore quelques enfants, nouvel appartement etc.
    Et tout cela avec une demande de compensation impossible à atteindre pour la plupart d’entre eux, car ils doivent apprendre une langue et un métier.
    En général, madame laisse tomber, l’assiduité aux cours de langues s’amenuisant au fil des grossesses et la culture patriarche aidant.
    Et pour monsieur, pour peu qu’il soit suffisamment motivé pour entreprendre un pré apprentissage, les perspectives professionnelles sont guère réjouissantes : un marché du travail tendu, un travail peu valorisant qui signifiera la perte du beau 5 pièces tout neuf et tous les frais à sa charge.
    Alors, qui va s’engager pour un pré apprentissage ?
    Il faut voir les choses en face, pour la plupart, ils n’ont ni les capacités cognitives, ni scolaires (analphabètes) et une culture souvent incompatible avec la nôtre pour s’intégrer dans le monde du travail (et notre société).
    Alors pourquoi les accueillir ? Qui sont les gagnants ?

  22. Posté par Tristan Bandera le

    je connais plusieurs personnes qui ont entrepris un apprentissage après 30 voir 35 ans et ni le chômage ni personne ne leur a donné un sou…c’est légal cette discrimination de la confédération envers ses ressortissants?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.