« Manifestation » ne correspond pas à ce qui se passe entre Israël et le Hamas

Michel Garroté
Politologue, blogueur

Palestiniens-3

-
Michel Garroté  --  Ci-dessous, à propos de Gaza et Israël, quelques petits extraits d'un excellent entretien avec Gil Mihaely, historien franco-israélien et directeur de la publication de "Causeur". Cela nous change des médias, français notamment, qui prennent la défense du groupe terroriste Hamas et qui vomissent, une fois de plus, sur Israël.
-
Que se passe-t-il exactement depuis des semaines à la frontière entre la bande de Gaza et Israël ? Le mot « manifestation » ne correspond pas du tout à ce qu’il se passe sur la frontière entre Israël et la bande de Gaza depuis le 30 mars. Il s’agit d’une campagne organisée et dirigée par le Hamas dont l’objectif est de forcer la barrière séparant la bande de Gaza d’Israël pour ensuite pousser la foule vers la brèche puis à l’intérieur du territoire israélien. Je rappelle d’ailleurs que ce secteur de la frontière est reconnu par la loi internationale et n’est pas mis en cause par l’Autorité palestinienne.
-
Des commandos de la branche militaire du Hamas, souvent armés, se faufilent vers la barrière et essaient d’ouvrir une brèche avec des explosifs et des ciseaux. Derrière eux, des militants renvoient vers la brèche les gens amassés quelques centaines de mètres plus loin, dont la plupart sont des jeunes gens, parfois, comme l’a relaté Le Figaro, incités à désobéir à leurs parents pour se rendre sur la zone frontalière et servir de chair à canon.
-
Une fois une brèche ouverte dans la barrière, la situation devient difficilement contrôlable car la foule attend la moindre occasion pour s’y précipiter en masse. Or, certains villages israéliens ne sont qu’à quelques centaines de mètres de la barrière. Il n’est pas difficile d’imaginer ce qu’une foule palestinienne risquerait d’y faire.
-
La seule façon d’empêcher une course folle de milliers voire de dizaines de milliers de personnes vers la barrière est d’empêcher l’ouverture de brèches. C’est pour ne pas avoir à gérer une foule notamment composée de femmes et d’enfants qu’Israël défend l’intégrité de la barrière en visant les meneurs, les individus armés et les groupes de coupeurs de barbelés.
-
Le retrait de Gaza en 2005 et le démantèlement de toutes les colonies de la région n’ont pas été mis à profit pour créer un îlot palestinien prospère entre Israël et l’Egypte mais une plateforme pour la lutte armée contre Israël menaçant également l’Egypte. D’ailleurs, la frontière de Gaza avec Israël est plus ouverte que celle avec le voisin égyptien.
-
Michel Garroté pour LesObservateurs.ch
-
Source :
-
https://www.causeur.fr/israel-gaza-hamas-trump-iran-151309
-

2 commentaires

  1. Posté par SM le

    Non seulement le Hamas emmène des foules en bus vers la frontière, où des hauts parleurs les encourage à forcer la barrière, mais en plus il les PAYE !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.