Des prix plus élevés pour les blancs: un restaurant lutte contre les inégalités raciales

Expérience sociale dans le monde de la gastronomie: un restaurant américain a eu l’idée de facturer davantage les clients blancs pour sensibiliser le public aux disparités ethno-raciales.

Un pop-up restaurant de la Nouvelle-Orléans, baptisé SAARTJ, a essayé de mettre en lumière le problème des inégalités raciales en invitant ses clients blancs à payer 18 dollars supplémentaires pour leurs repas, a annoncé le journal américain Civil Eats.

«Le prix standard de 12 dollars était disponible pour tout le monde, mais seuls les clients blancs ont été invités à considérer le prix suggéré» de 30 dollars, note Tunde Wey, un chef originaire de Lagos, au Nigéria, qui a ouvert ce restaurant.

Près de 78% des clients blancs préféraient payer le supplément, ce qui, selon M.Wey, s’explique par une «pression sociale positive» et le besoin de se sentir une personne qui aide les autres. Les clients afro-américains voulaient parfois aussi payer le prix plus élevé, mais M.Wey insistait sur son schéma. [...]

 

Suite et article complet: https://fr.sputniknews.com/societe/201803111035466270-restaurant-prix-blancs-noirs-inegalites/

8 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Cette discrimination positive est risible, mais elle est moins dramatique que celle qui avait été appliquée dans les écoles supérieures techniques!

  2. Posté par Poulbot le

    Certains types de population sont ouvertement raciste envers la communauté mondiale blanche de quelques façons que ce soit ; les « organisations » anti racistes Mondiales ne disent absolument rien sur ce fait ; par contre dès qu’un seul blanc ose dire quoi que ce soit contre ce type de raciste il est aussitôt traduit en justice , donner a la vindicte populaire , tout juste si il n’est pas mis dans un train direction un camps de Sibérie ou autres pays dirigés par un dictateur pratiquant l’enfermement a vie dans les pires conditions .
    TATP

  3. Posté par Sergio le

    Lorsque je vivais en Afrique, j’envoyais mon boy non seulement faire les courses au marché, mais aussi pour acheter des habits ou des meubles. Je sais pourquoi.

  4. Posté par Wilhelm le

    Ce genre de discriminations est largement pratiquées dans les pays africains. Je dirais même que c’est la norme. Allez (vous Hommes blancs) sur n’importe qu’elle marché ou magasin au Maghreb et vous constaterez que les prix sont tjrs improvisés en fonction de la couleur de peau. Si ce n’est du racisme c’est quoi alors ? Du favoritisme ethnique ? Et maintenant ils veulent reproduire cette discrimination en occident, avec l’approbation des antiracistes, bien sûr…!

  5. Posté par miranda le

    Si les catégories sociales aisées, blanches, rouges, jaunes ou noires payaient un prix plus élevé, afin de permettre aux autres classes sociales de toutes les couleurs de pouvoir jouir de la gastronomie pourquoi pas?

    mais son projet à ce type est profondément malsain. Il est raciste.

  6. Posté par P. le

    Peut-on lutter contre la discrimination en pratiquant la discrimination. Ca ferait un joli sujet au bac de philosophie. Mais pas sûr que les résultats seraient à la hauteur.

  7. Posté par P. le

    Eh oui. Lutter contre la discrimination en pratiquant la discrimination. Joli paradoxe, non ?

  8. Posté par Vautrin le

    Expérience délibérément raciste, mérite tribunal.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.