Le ministre de l’Intérieur de Berlin avoue que la « haine contre les Allemands » est de plus en plus courante dans la capitale allemande

post_thumb_default

 

Andreas Geisel, ministre de l’Intérieur du land de Berlin, a déclaré mercredi que la haine envers les Allemands était en hausse dans la capitale allemande.

« La haine contre les Allemands existe en Allemagne. Ce n’est pas la norme, mais cela devient de plus en plus courant – ce serait une erreur que de nier le phénomène », a déclaré Geisel au quotidien Tagesspiegel.

« Que pouvons-nous y faire? Il est clair que nous devons intensifier nos efforts pour intégrer les gens. Cela inclut des cours d’allemand et d’éthique pour les réfugiés, de manière optimale pour tous », a ajouté le social-démocrate.

Le ministre de l’Intérieur répondait à un long rapport publié mardi par Tagesspiegel qui se demandait si Berlin devenait « un lieu de peur ».

Le journal a relaté les expériences individuelles de différents Berlinois qui avaient contacté le journal pour faire valoir que la ville devenait un lieu «d’agression accrue avec un sentiment de peur». Et ce sentiment a quelque chose à voir avec l’arrivée des réfugiés.

The Local.de

L’article Le ministre de l’Intérieur de Berlin avoue que la « haine contre les Allemands » est de plus en plus courante dans la capitale allemande est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

14 commentaires

  1. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    « Il est clair que nous devons intensifier nos efforts pour intégrer les (envahisseurs qui franchement ne sont pas là pour ca et tout le monde le sait…) »…
    Donc, comme chez nous en France, lorsqu’une tentative (ridicule, mais passons) d’appliquer une solution (qui n’a aucune chance d’aboutir des toutes façons) à un problème grave ne marche pas, il faut recommencer et même l’intensifier…
    Dieu rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes…

  2. Posté par Sitting bull le

    Merci Merkel , Adolphine a importé le mal a l état brut , des populations pleine de haine violente , agressive qui poignarde au moindre regard , font des émeutes , terrorisme , violent , agressent et tuent …ceux qui les ont accueillis et nourris , ils se retournent contre eux

  3. Posté par Le Taz le

    Eh bien oui, quand on est assez crétin pour mettre au pouvoir une pure bolchevique au sens stricto facto du terme, une femme qui hait les allemands et leur culture, car avec Angela de Luxembourg on est pas dans les valeurs philosophiques de Schopenhauer, Nietzsche ou Wagner mais dans les « valeurs » de Marx, Lenine et Trotski, on ne doit pas s’étonner de ce qui se passe en Allemagne! Et nous avons la même en Suisse en la personne de Sommaruga!!! A force de ne rien comprendre nous allons nous retrouver dans la pire dictature de l’histoire de l’humanité!!! MOUTONS RÉVEILLEZ-VOUS!!!!

  4. Posté par oxygène le

    « Que pouvons-nous y faire? Il est clair que nous devons intensifier nos efforts pour intégrer les gens. » L’idéologie ne souffre pas la remise en question face aux réalités. Plutôt crever que de faire machine arrière. Le totalitarisme ne sait convenir de son échec (à moins que ce ne soit la finalité recherchée ; c’est une autre question).

  5. Posté par Etienne le

    En Islam, il n’y a pas de christianophobie : il n’y a pas de peur, mais de la haine. ce n’est pas la même chose.

    Dès ses textes fondateurs, très vite, l’Islam a promu la haine de ceux qui osaient contredire ses thèses. Il a pris pour projet de détruire les autres religions. Tout de suite, demain ou après-demain, c’est la seule chose dont ils débattent.

    Les irénistes nous citent régulièrement, la gentillesse et la spiritualité des Soufis…
    Ceux-ci ne sont qu’un toute petite minorité musulmane, sans influence véritable, régulièrement persécutée comme tous les autres mécréants.

    Quant à l’islamophobie, elle est inévitable ; mais il ne faut pas s’arrêter en chemin. Pour vaincre une communauté qui ne veut du mal, il ne suffit pas d’en avoir peur.

  6. Posté par Thomas le

    L’Allemagne nous a emmené dans un suicide collectif….ce pays va devoir encore rendre des comptes 70 après…..mettons ce pays sous tutelle!!!!

  7. Posté par Nicolas le

    « Il est clair que nous devons intensifier nos efforts pour intégrer les (gens) »
    Moralité:
    Il est clair que l’anthropomorphisme reste la principale tare des occidentaux.

  8. Posté par Antoine le

    De l’intégration dans notre société, les migrants/immigrés n’en veulent pas !
    Ils sont les  »invités » de Mme Merkel la bolchévik et à ce titre l’Allemagne DOIT pourvoir à leurs besoins. Un appartement, vous n’y pensez pas, l faut une maison, une VW vous n’y pensez pas il faut une BMW ou une Mercedes … etc … etc …
    Leurs prétentions sont tellement élevées qu’elles atteignent des sommets que même les Allemands/des de souche ne l’ont même pas imaginé en rêves …
    Il y aura soit une désintégration de la société actuelle causée par la guerre civile (que je n’espère pas), soit la disparition de la société allemande et/ou européenne actuelle, celle que l’on a connu au début des années 2000 !!

  9. Posté par Bussy le

    « Intensifier nos efforts pour intégrer les gens »…. pas possible d’être aussi con, il veut rajouter une louche de ce qui ne marche pas et ne peut pas marcher!
    Ils ne veulent pas s’intégrer espèce d’idiot, ils veulent que les Allemands bossent dur pour eux, les laissent glander et s’adonner aux singeries de leur secte, les laissent faire ce qu’ils veulent avec un maximum d’allocations, c’est si compliqué à comprendre ?

  10. Posté par Léo C le

    J’étais arrivé à Berlin la veille des attentats de Nice. J’avais adoré cette ville et nous nous disions, mes fils et moi, nous sentir plus sereins qu’en France, également dans les quartiers animés (Alexander Platz) où même les jeunes femmes n’avaient pas peur d’être habillées court.

    Cela a du donc bien changer en deux ans d’invasion. Je crains fort que les cours d’allemand et de civisme ne changent rien à la mentalité des bénéficiaires, totalement abrutis qu’ils sont par leur culture rétrograde.

    Désormais c’est de l’ordre du traitement curatif intensif puisque la prévention n’a jamais été appliquée.

  11. Posté par Caroline di Puglia le

    Il ferait mieux de se poser cette question et d’y répondre : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ? » suivant récit romantique très love story « les corps indécents ». Au train où vont les choses, si rien ne change, notre belle l’Europe deviendra une annexe de l’Afrique. Il suffit de se promener dans les rues pour s’en convaincre.

  12. Posté par Socrate@LasVegas le

    « …Cela inclut des cours d’allemand et d’éthique pour les réfugiés, de manière optimale pour tous… »
    Vous allez bientôt enfin vous retrouver face à votre totale irresponsabilité, M. le Sinistre…L’éthique ne s’apprend pas et dès l’âge de 12-13 ans le développement psycho-social a défini le comportement…
    Vos « cours » ne seront qu’un emplâtre sur une jambe de bois, vous feriez mieux de construire des prisons ou des gros bateaux pour les ramener chez eux….

  13. Posté par Bosquet le

    Cette haine a pour carburant la jalousie ; jalousie de voir des gens créer un paysage civilisé , une société évolué , un système de santé que ces envieux sont incapables de créer . . . On n’en finirai pas la liste de ce qui attire ces individus que la nature a défavorisé . Triste constat d’une regrettable réalité ; mais sommes nous fautifs ? Bien sûr que non .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.