«La déradicalisation est un échec total» : le devenir des djihadistes français en question (VIDEO)

post_thumb_default

 

Achraf Ben Brahim, auteur en sciences politiques, s'est penché le 8 mars au micro de RT France sur le devenir des djihadistes français après la défaite de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. Prudent sur les chiffres avancés par les services de renseignement sur le nombre de djihadistes encore présents au Moyen-Orient, Achraf Ben Brahim estime que nombre d'entre eux, confrontés à des conditions de détention difficiles et qui risquent parfois la peine de mort, souhaitent revenir en France.

«Ni l'opinion publique, ni les autorités françaises n'en veulent», estime-t-il cependant, soulignant que deux écoles de pensée s'affrontent sur le traitement à leur accorder. L'une ne veut pas les voir revenir, car ils risquent de propager leurs idées en France en côtoyant les autres détenus. Un problème d'autant plus complexe que «la déradicalisation est un échec total», d'après Achraf Ben Brahim, qui prend pour exemple la récente fermeture de centres de déradicalisation.

L'autre école de pensée, selon l'auteur en sciences politiques, relève en premier lieu de leur nationalité : ils sont Français et doivent à ce titre être rapatriés. D'autant qu'il existe un risque à les laisser sur place, où ils seraient plus à même de s'évader. Et selon cette théorie, en les faisant rentrer en France, les autorités seraient mieux armées pour comprendre le phénomène de radicalisation.

Lire aussi : Djihadistes : «Il est impossible de s'assurer de la sincérité du repentir», selon David Thomson

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Je cite :  »ils sont Français et doivent à ce titre être rapatriés »
    NON ! Pas de bombes ambulantes en Europe !
    Solution : Camp de rétention en Syrie ou en Libye.
    Les lois en vigueur de ces pays sont applicables même en temps de guerre !

  2. Posté par Jim Droz dit Busset le

    Tres bien note Fred , il n y a aucune compassion a avoir avec ces dechets du monde , alteres qu ils sont par un cancer immensement vicieux depuis le debut de sa propagation par le plus grand criminel-escroc de l histoire !

  3. Posté par fred le

    Ce n’est pas de déradicalisation qu’ils ont besoin c’est d’éradication !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.