Italie. Du tsunami migratoire au séisme politique

post_thumb_default

 

Italie. Du tsunami migratoire au séisme politique
Nul ne sait ce qui sortira des législatives et des sénatoriales du 4 mars dernier en Italie mais une chose est sure : la vague migratoire ayant déferlé sur la péninsule a bouleversé la donne politique.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Etienne le

    Ce « coup de pied au cul » est donné aussi bien à l’autocrate vatican qu’à son complice Soros.
    Et si ça ne suffisait pas, on pourrait refaire le même test dans quelques mois.
    S’ils aiment ça, on peut leur mettre une rafale sur les fesses.

  2. Posté par sophie edouard le

    Ce qui est étonnant avec cette élection c’est que les médias n’ont fait que souligner que la droite n’avait pas la majorité absolue. Alors que c’est un véritable séisme politique et que Bruxelles vient de se ramasser un énorme coup de pied au cul nos médias ont diffusé l’information rapidement et superficiellement comme si cela était un banal fait divers. Enfin quand je dis étonnant… cela confirme une fois de plus la volonté de cacher ou minimiser certaines informations par une presse qui est loin d’être impartiale.

  3. Posté par Alberto Da Giussano le

    https://www.breizh-info.com/2018/03/06/90760/elections-italie-victoire-populiste-inutile#comment-3792076591
    Sur Breizh infos : « Elections en Italie : une victoire populiste inutile ? »
    « Quant au Mouvement 5 étoiles, il est déjà infiltré par des agents mondialistes de l’Open Society Fondation du grand manitou Georges Soros. »
    TOUT EST DIT !
    Mais le ‘’déjà infiltré’’ aurait dû être remplacé par ‘’depuis l’origine une création des …’’.
    Pour le reste je pense que la carte ci-dessous vous aidera à comprendre la permanence de la question méridionale en Italie … et la pertinence qu’a la Lega à distinguer les deux à trois Nations italiennes antagonistes (Italie du nord -anciennement partie du Saint Empire Romain Germanique ; du sud -ancien Royaume des Deux Siciles- ; plus Rome et la Toscane) inconciliables culturellement (ceci dit avec l’immense reconnaissance que j’ai pour les 8% d’italiens du sud qui ont voté pour la Lega et donc pour une Italie confédérale et identitaire !) :
    https://elezioni.repubblica.it/2018/cameradeideputati?map=u&ref=RHPPTP-BH-I0-C6-P2-S1.6-T1#map
    En conclure qu’effectivement l’Italie actuelle est plus divisée et impuissante que jamais à se sauver de l’emprise des eurocrates mondialistes malgré une victoire historique qui fait que les identitaires de la Lega sont maintenant -et de loin ! – le premier parti dans toute l’Italie du nord DEVANT le parti de Berlusconi !
    Et que vient enfin de se fissurer le carcan de la domination idéologique de la gauche sur l’Italie (depuis 1945) ; enfin sur celle du nord qui elle n’est pas tombée dans le piège de la lâcheté et du conformisme des bobos gauchistes honteux du cinque stelle … et où ne reste plus que quelques pitoyables bastions rouges en ruines :
    http://www.ilpopulista.it/resizer/750/-1/true/1520436141261.jpg–l_ultimo_muro.jpg
    L’ultimo muro

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.