13 février 1945 : Dresde

À partir du 13 février 1945 et pendant trois jours, les Anglo-Américains perpètrent le crime des crimes, à Dresde. La capitale de Saxe est une ville ouverte : elle n’abrite ni usine, ni militaire et ne présente aucun intérêt stratégique. Au contraire, des centaines de milliers d’Allemands, fuyant les crimes de l’Armée rouge, se sont réfugiés dans la ville ; de nombreux blessés sont soignés dans les 25 hôpitaux de la ville.

Suite

8 commentaires

  1. Posté par Bernard le

    Bonsoir,
    Il est évident que ces atrocités sont à combattre mais relativisez donc le terme « crime des crimes ». Il ne faut pas omettre avec quelle violence ont été exterminés juifs, tziganes, témoins de Jéhovah etc par l’armée allemande et les horreurs perpétrées par les japonais avec, en autre le massacre de Nankin.
    Les guerres sont effroyables et là vous portez un jugement sur une nation qui n’a fait, au départ, que de se défendre. Vous semblez oublier les bombardements allemands sur les villes anglaises et l’utilisation de V1 et V2 bien avant ce monstrueux épisode de Dresde.
    Je n’excuse pas la brutalité des anglo-américains mais remettez donc un peu les événements dans leur contexte.

  2. Posté par Le Taz le

    Voilà de la vraie reinformation, Bravo!

    Une couche de plus: qui a commencé à bombarder les civils durant la 2ème guerre mondiale? Pourquoi les anglais et les français ont-ils déclarés la guerre à l’Allemagne et pas à l’URSS, alors que ces derniers ont attaqué la Pologne par l’est alors que les allemands l’attaquaient par l’ouest?

  3. Posté par Alex le

    C’est courageux de marquer ce genre d’événement marquant de l’histoire européenne. Qui était pendant longtemps considéré d' »alternatif ». Bravo.

  4. Posté par Mains propres le

    Voilà un vrai crime de guerre ! […]

  5. Posté par UnOurs le

    L’honnêteté commande de dire que c’est un officier américain, le général Ismay, qui a alerté sur l’inutilité des « bombardements de terreur ».

    http://www.nationalarchives.gov.uk/education/heroesvillains/g1/images/g1cs3s3a.jpg

    A l’époque, même la presse américaine commençait à s’émouvoir de cette pratique essentiellement britannique.

  6. Posté par Etienne le

    – Certains habitants de Dresde portaient la même tenue rayée que dans les camps de concentration/extermination ?
    – Les bombardements systématiques de villes sont une forme de guerre d’extermination.
    – Les bombardements des voies de communication en Allemagne ont aussi contribué à aggraver le sort des détenus dans les divers camps.

  7. Posté par Dupond le

    Personne n’a receuillit d’allemands apres ce massacre ….ils se sont débrouillés seul pour reconstruire leur ville et ils n’ont pas fuit dans les pays voisins devant la tache a accomplir . Si une poignée de nazis ont commis un acte inqualifiable il ne faut penser que le peuple partageait cette atroce idéologie . Ce qui se passe actuellement en allemagne devraient faire réagir ceux qui se sont ligués pour accomplir le génocide des europeens par substitution de population …..Ils jouent avec le feu et leur fric seraient plus utile a valoriser des populations sous developpées …………ATTENTION
    https://www.dreuz.info/2016/08/13/en-1933-la-judee-juive-declare-la-guerre-a-lallemagne-nazie-et-les-arabes-sallient-a-hitler/

  8. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Dès son entrée en fonction, Winston Churchill a imposé les bombardements terroristes comme principale méthode d’action de l’armée de l’air britannique. »
    Ceci demande un RECTIFICATIF ! La guerre n’est pas propre de toute façon !
    Référence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Blitz
     »Le 24 août 1940 se produisit un événement qui changea le cours de la bataille. Un bombardier Heinkel He 111 … largua ses bombes par erreur sur Londres, un objectif qui ne devait être attaqué que sur l’ordre personnel de Hitler. En représailles, dans la nuit du 25 août 1940, la RAF parvint à lâcher quelques bombes sur Berlin »
    Donc M. Churchill n’a PAS imposé de bombardements terroristes !
    Le cours d’une guerre (WWII) ne peut pas être ré-écrite !
    La destruction de Dresde est certainement une erreur humanitaire, c’est regrettable.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.