Les syndicats de surveillants appellent au « blocage total » des 188 prisons de France

post_thumb_default

 

Alors qu’un surveillant et une surveillante ont été agressés à la barre de fer par un détenu à la prison de Longuenesse (Pas-de-Calais), près de Saint-Omer, et ont été conduits à l’hôpital ce dimanche soir, les syndicats de surveillants de prison se préparent à reprendre l’épreuve de force avec le gouvernement. Ils appellent lundi, à un nouveau « blocage total des 188 établissements en France après leur rejet de propositions sur l’emploi et la sécurité.

Samedi, les deux syndicats ayant participé aux négociations avec le gouvernement, l’Ufap-Unsa (40%) et la CGT-Pénitentiaire (environ 15%) ont annoncé, après avoir consulté leurs militants, qu’elles ne signeraient pas le « projet d’accord ». FO-Pénitentiaire, qui ne s’est pas assis à la table des discussions, a appelé à « amplifier la pression » pour faire notamment entendre des revendications salariales. Le syndicat minoritaire CFTC-SLJ a indiqué dimanche s’associer à la mobilisation.

C’est l’agression de surveillants par un détenu djihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) le 11 janvier qui a mis le feu aux poudres au sein d’une profession s’estimant mal reconnue. Une série d’agressions les jours suivants a ravivé la colère.

Vendredi à Borgo (Haute-Corse) deux surveillants ont ainsi été blessés par un détenu signalé pour radicalisation. Le détenu a été mis en examen dimanche pour « tentative d’assassinat ». […]

Le Nouvel Obs

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Michel le

    Prisons plus sûres ?
    Voila un modèle de ce qu’il faut construire comme prisons pour les caïds, les radicalisés, les asociaux irrécupérables…
    D’accord pour que nos impôts soient utilisés pour en construire sur cet exemple et non pour financer la venue de délinquants/assassins sur notre territoire.
    Un règlement intérieur du même type devra être appliqué aussi : Le personnel pénitentiaire risquera moins sa peau… qu’actuellement.
    voir ici : https://www.bing.com/videos/search?q=le+dauphin+noir&&view=detail&mid=94D2269D9344B00CC24A94D2269D9344B00CC24A&&FORM=VDRVR

  2. Posté par Antoine le

    Je cite :  »un surveillant et une surveillante ont été agressés à la barre de fer par un détenu »
    Le marchand de ferraille a fait des affaires avec des détenus, on dirait …
    Cela commence par des fouilles systématiques avec détecteurs de métaux, c’est efficaces et cela augmente la Sécurité des gardiens !!

  3. Posté par Caillette aux herbes le

    Et un jeûne forcé de 48 heures pour toute la racaille ? On n’ouvre pas les cellules au matin après avoir vidé les cantines la veille . Juste un début .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.