L’indéboulonnable Jean-Michel Baylet

post_thumb_default

 

Après sa réélection à la tête au poste de PDG du groupe La Dépêche du Midi en juillet dernier, Jean-Michel Baylet, a été également élu mardi 16 janvier à la présidence de l’Union de la presse en région. Ces élections font suite à la fin de son mandat de 15 mois en tant que ministre dans le gouvernement de Manuel Valls.

Ce n’est ni sa carrière politique en tant qu’ex-député, ex-sénateur, ex-ministre, ou ex-président du Parti Radical de Gauche, ni même son grand âge de 71 ans qui aurait pu arrêter l’homme le plus connu des médias toulousains. Après un passage de quinze mois au gouvernement de Manuel Valls en tant que ministre de l’aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet a bel et bien repris, en juillet dernier, le poste de PDG du groupe hégémonique La Dépêche du Midi. Un poste qu’il occupe depuis 1995, mais qu’il avait cédé à son ex-femme, Marie-France Marchand-Baylet, le temps de son mandat de ministre.

Lire aussi : Jean-Michel Baylet, soutien d’Emmanuel Macron

Et les prérogatives continuent. Jean-Michel Baylet vient également d’être élu, à l’unanimité des membres du comité directeur, président de l’Union de la Presse en Région (UPREG), l’union des deux principaux syndicats de la presse régionale et départementale. L’UPREG compte en son sein près de 64 titres de presse régionale, en France métropolitaine et en Outre-Mer. Sa mission est de promouvoir et de défendre la presse régionale, dont La Dépêche fait évidemment partie. Un pouvoir supplémentaire, donc, entre les mains du grand patron du groupe La Dépêche du Midi. Un pouvoir dont il fait généreusement profiter sa famille, actionnaire comme lui du groupe, puisque son fils, Jean-Nicolas Baylet, occupe toujours le poste de directeur de la publication pour le groupe.

Lire aussi : Baylet est de retour. Le monde a changé, pas lui

Les titres sous influence de Jean-Michel Baylet

Groupe Centre France
La Montagne, Le Berry Républicain, Le Populaire du Centre, L’Echo Républicain, Le Journal du Centre, L’Yonne Républicaine, La République du Centre et L’Eveil.

Groupe Dépêche
La Dépêche du Midi, La Nouvelle République des Pyrénées et Le Petit Bleu.

Lire aussi : Plus d’un Million d’euros accordé à La Dépêche du Midi

Groupe Ebra
Le Républicain Lorrain, L’Alsace, Le Progrès, Le Journal de Saône et Loire, Le Bien Public, Le Dauphiné Libéré, Vaucluse Matin, L’Est Républicain/Le Pays, Dernières Nouvelles d’Alsace, Vosges Matin et le Journal de la Haute Marne.

Groupe Journaux de l’Ouest
Ouest France, Le Maine Libre, Le Courrier de l’Ouest, La Presse de la Manche et Presse Océan.

Groupe La Provence
Nice Matin, Var Matin et Monaco Matin, Corse Matin et La Provence.

Groupe Les Journaux du Midi
Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse Aveyron.

Groupe Normandie
Paris Normandie, Le Havre Libre et Le Havre Presse / Le Progrès de Fecamp.

Groupe Nouvelle République
Nouvelle République du Centre Ouest et Centre Presse

Groupe Rossel – Voix du Nord
La Voix du Nord, Nord Éclair, Nord Littoral, Le Courrier Picard, L’Union / L’Ardennais, L’Est Éclair, Libération Champagne

Groupe Sud-Ouest
Sud Ouest, Charente Libre, Dordogne Libre, La République des Pyrénées, et L’Eclair.

Mais aussi : L’Echo, La Marseillaise, Le Parisien, Le Télégramme.

Mathieu Vergez

The post L’indéboulonnable Jean-Michel Baylet appeared first on Infos Toulouse.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Dupond le

    La dépeche du dimmy (mdr) une équipe de subventionnés qui s’autocongratulent ,mais que plus personne de censé ne lit ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.