Thuram invite tous les idiots à cracher sur Delacroix

Lilian Thuram devient un super guide au musée Delacroix. Objectif : démontrer «l’atteinte de l’autre, différent» dans la peinture de cet artiste.

Lilian Thuram devient-il un intégriste du décodage des tableaux de Delacroix?

Quelle surprise de l’entendre sur Arte Journal ce jour, 16 janvier 2018.  On assiste à une critique-purge de la peinture et des thèmes abordés et imaginés par Delacroix. Pourquoi ne pas demander carrément la fermeture de ce musée et jeter Delacroix aux orties? Pourquoi ne pas demander la fermeture de certaines salles du Louvre?

Delacroix, c’est une époque et les choses sont à replacer dans le contexte de l’époque des peintres orientalistes.

Ils exprimaient aussi leurs fantasmes. Mais en quoi ces fantasmes étaient-ils dangereux?. La démarche de Delacroix n’était pas de dévaloriser les humains présents dans ses tableaux.

Que cherche Thuram? Nous démontrer que nous ne sommes pas capables de discerner ce que lui peut discerner?

Après cette visite, on se demande vraiment ce que vont retenir les personnes présentes de la peinture de Delacroix.

Moi ce que je discerne, c’est le goût de la sensualité de l’invitation au voyage, au plaisir, dans ces tableaux orientalistes de Delacroix. Et vous?

https://www.arte.tv/fr/videos/080589-000-A/lilian-thuram-guide-de-choix-au-musee-delacroix/

 

Note de Lou Mantely

Baudelaire appréciait grandement, lui,  cette invitation sensuelle au voyage en Delacroix, l’un de ses peintres favoris, à telle enseigne qu’il fit de cette formule un somptueux poème.

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/l_invitation_au_voyage.html

Mais Thuram n’est pas Baudelaire, tout le monde l’avait compris.

 Source RR

19 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    @ Claire le 17 janvier 2018 à 20h18 : non je ne confond pas. Il y a dans beaucoup d’îles des Antilles une tradition de la peinture naive, dont certains artistes sont d’ailleurs très côtés, et en particulier à Haiti où une rue leur est dédiée et où ils vendaient leurs oeuvres, généralement sur des panneaux de bois fin.

  2. Posté par SD-Vintage le

    Thuram raconte des âneries : aux Antilles, ou en Amérique du sud, il y a des carnavals où des noirs se déguisent en blancs et se blanchissent le visage.
    C’est exactement le type d’individu dénoncé par Patrice Quarteron dans la vidéo il y a quelques temps : un homme qui prêche la haine des Français.
    https://lesobservateurs.ch/2018/01/16/patrice-quarteron-le-champion-francais-de-boxe-thai-fustige-les-quartiers-et-les-educateurs-des-quartiers-video/
    C’est aussi un homme qui frappait sa femme, mais cela ne gêne pas Arte, la chaîne féministe soit disant, ni la directrice bobo du musée Delacroix qui n’a rien compris à ce que dit Thuram, et contribue à propager la haine de la France.
    Je parie que Thuram est payé pour ça.

    http://www.20minutes.fr/high-tech/2201835-20180114-champion-boxe-thai-patrice-quarteron-nouvelle-coqueluche-droite-conservatrice

  3. Posté par Marie-France le

    @Bussy le 17 janvier 2018 à 13h50
    Le tableau qu’on aperçoit derrière le footballeur s’intitule « Femmes d’Alger dans leur appartement »… je n’ai pas vu Arte mais est-ce que ce qui le choque c’est que ces maghrébines avaient des esclaves noires et qu’un artiste blanc l’ait relevé dans sa peinture ?
    ………………………………….
    Je crois qu’il a surtout voulu faire croire que , à l’époque de Delacroix, les femmes orientales étaient plus émancipées que les femmes occidentales- françaises en tout cas. Car sur une radio http://www.rfi.fr/emission/20180117-lilian-thuram-musee-delacroix-orient-representations-guide ) on peut l’entendre dire que les3 femmes orientales que l’on voit sur le tableau dans leur harem (sic!) avec leur esclave noire,fument, sont vêtues d’une façon très légère,alors que les Françaises avaient les jambes bien cachées sous leurs grandes jupes,.. et en plus elle portaient des corsets.. ce qui signifie pour lui , qu’elles étaient moins libres… que les orientales dans leur harem et que donc l’Occident était très en retard sur l’Orient!!!
    De plus, come il le dit encore dans votre vidéo , ce tabeau a été peint à Paris sur des souvenirs , donc qu’il ne traduit pas la réalité. Thuram semble ignorer que l’Art ne transmet pas forcément la réailité mais l’image que s’en fiat l’artiste et que Delacroix avait fait de nombreux croquis et aquarelles tout au long de son voyage au Maroc et que comme de nombreux peintres , a peint ensuite dans son atelier , àpartir de ses croquis….
    Je l’ai aussi entendu se moquer de Delacroix en pointant du doigt le tableau du lion, car dit-il il n’y avait plus de lion au Maroc à l’époque et que donc , il n’a pas pu en voir pour pouvoir en peindre un..
    .Je pense qu’il ignore que le lion de l’Atlas a disparu à peu près à l’époque de Dealcroix;il devait doncêtre encore très présent dans l’esprit d ela population et qu’il devait bien y avoir , des fresques « populaires », voire même des tapis représentant un lion. Je crois que M. Thuram fait là étalage de son ignorance dans le domaine de la peinture et qu’il est très curieux voire inquiétant que l’on puisse faire appel à un tel personnage pour « former » les jeunes à cet Art ; je pense que cet appel à ce personnage relève plutôt d’une volonté de
    formatage des jeunes au racisme anti-blanc, anti.occident , à une négation de notre Culture.
    Thuram professeur d’Arts plastiques… et moi coash d’une équipe de foot..

  4. Posté par Sancenay le

    Le prototype de l’idiot utile, tout esbaubi de rabâcher la propagande inepte du pouvoir.Lilian
    tu es en surrégime. Tu aurais du te contenter d’enseigner le taquinement de la baballe aux enfants , où tu excellais. Mais là franchement tu es hors jeu avant d’avoir aligné trois mots gobés tout crus.
    Les idéologues des musées- Dieu sait si c’est une faune prolifique en France, pour parachever le bourrage de crâne des victimes de la rééducation nationale-, ils vont te faire dire bientôt que Delacroix avait surtout le tort de ne pas s’appeler Ducroissant. Et tu n’auras d’autre idée que de le répéter béatement. Allez barre-toi avant de couler une bielle .Rechausse les crampons et tape dans la baballe, ça ne fera de mal à personne et on appréciera assurément la « différence ».

  5. Posté par MAX ANTOINE le

    « Non au racisme est le code pour anti-blancs ». Cette formule lui convient parfaitement. Le plus énorme, bien sûr, est qu’il puisse faire tout ça sans contradicteur !

  6. Posté par Christian le

    Ce pauvre Delacroix avait déjà eu droit à Christine Angot pour commenter ses œuvres, voilà maintenant que c’est le tour du footballeur. Avec des lunettes d’intellectuel, d’accord…. Il y a des centaines d’historiens de l’art qui pourraient nous passionner de leurs connaissances mais non, on préfère ce genre de branquignoles. Un signe évident de décadence quand les artistes ne produisent plus rien que des provocations infantiles, tournent en rond et que chacun essaie de détruire les traces du passé pour que le contraste ne soit pas trop flagrant. A vomir!

  7. Posté par Claire le

    @SD-Vintage: la peinture haïtienne? Vous confondez peut-être avec Gauguin et ses Tahitiennes, qui n’ont d’ailleurs rien à voir avec Haïti?!!
    Delacroix a été à Alger et a peint le tableau en arrière-plan qui s’intitule « Femmes d’Alger dans leur appartement ». De nombreux peintres du 19ème siècle ont peint un orient rêvé et « pittoresque », mais qui recelait néanmoins une grande part de réalité: femmes esclaves et enfermées, femmes vendues sur le marché aux esclaves, harems, etc. Toutes les joies de l’islam pour les femmes! Rappelons aussi à l’ignare Thuram, grand donneur de leçons mal apprises, que les musulmans étaient également spécialisés dans le commerce des esclaves noirs et qu’ils continuent!
    Ce footeux haineux qui pratique allègrement l’uchronie ferait mieux de se taire, il serait moins ridicule. Quant à la conservatrice bobo-gaucho qui l’encense tout en pensant probablement qu’il est sot et inculte (mais chut, faut pas l’dire!) elle est à mettre dans le même sac.
    J’avais envisagé d’aller voir cette expo, mais je vais la boycotter!

  8. Posté par Dupond le

    Comme quoi on peut etre riche comme Crésus et con comme un bouc ( meme avec des lunettes d’intello)

  9. Posté par SD-Vintage le

    J’aime bien la peinture haitienne : mais peut-être celle-ci est-elle trop influencée par l’esclavage ? Est-ce que c’est mal ?

  10. Posté par dartagnan le

    Le gars n’a aucune compétence artistique et il la ramène !
    Lui, noir français crache dans la soupe parce qu’il est noir !
    Bon, nous aurons du mal à critiquer les fabuleux peintres noirs antillais…

    CQFD.

  11. Posté par SD-Vintage le

    @Marquette le 17 janvier 2018 à 16h03
    Oui, mais contrairement à vous, lui le mépris de l’Europe c’est son métier. C’est ce qui lui permet de passer à la télévision, sur la chaîne d’extrême gauche Arte par exemple.
    Thuram est Antillais Français de la Guadeloupe, et très riche.

  12. Posté par Candide06 le

    Franchement, qui parlerait du thurame, qui s’en souviendrait, s’il ne proférait pas des âneries pareilles chez ses minables complices complaisants de la télé d’état ?!
    C’est au delà de l’absence de culture, c’est du vide socialiste, point barre…
    Dur dur d’exister, pur ce genre de has been…

  13. Posté par Marquette le

    Ce genre de type pourra-t-il devenir français.
    Mes ancêtres sont noirs descendants d’esclaves noirs capturés par les arabes sur les côtes du Mozambique, stockés à Zanzibar et vendus aux néerlandais pour peupler le Curaçao.
    Il y a mainentant 5 générations et nous comprenons l’Histoire de France et les peintres qui se sont succédés et sont nos trésors. Je dis bien nos trésors. Assimilés, totalement français comme les Pondichériens depuis 1715.
    Alors ce genre d’individu fait fausse route . S’ils veulent en France revenir à la civilisation de leurs ancêtres, il faut repartir.

  14. Posté par poulbot le

    Qu’il retourne faire mumuse avec une baballe dans sa brousse et laisse l’Art aux véritables amateurs .

  15. Posté par Hovid le

    Je pense que vous n’auriez pas dû mentionner cet individu insignifiant et inculte dans votre publication car c’est faire trop cas de cet individu sans intérêt ni pour le passé ni pour le présent et encore moins pour l’avenir.

  16. Posté par Bussy le

    Le tableau qu’on aperçoit derrière le footballeur s’intitule « Femmes d’Alger dans leur appartement »… je n’ai pas vu Arte mais est-ce que ce qui le choque c’est que ces maghrébines avaient des esclaves noires et qu’un artiste blanc l’ait relevé dans sa peinture ?
    Qu’ils règlent ça entre Africains, et qu’on ne vienne pas nous dire ce qu’on doit aimer comme peinture !

  17. Posté par odiled le

    les tableaux appartenant à l’Etat, donc à nous, ne pouvons nous pas porter plainte pour dégradation du patrimoine ? ou allons nous encore trouver des excuses à tous ceux qui ne pensent qu’à détruire notre identité et notre histoire

  18. Posté par rikiki le

    Il y a des pays de merde (phrase que l’on attribue à tort au mal-aimé des journaleux) et des gens de merde qui après avoir profité du système ne se privent pas de cracher dessus après avoir fait fortune. Et ce n’est pas le seul. On ne peut pas faire du foot et avoir quelque chose dans la tête…

  19. Posté par Vautrin le

    Mais qu’est-ce que ce branquignole ? A-t-on le droit de laisser clabauder pareil fanatique sans lui porter illico la contradiction ? Haro & bastonnade !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.