Lancement de la récolte de signatures pour l’initiative de limitation

Conférence de presse du Comité pour une immigration modérée, le 16 janvier 2017 

L'ASIN et l'UDC ont lancé hier à Berne dans le cadre d'une conférence de presse la récolte de signatures pour l'initiative de limitation. Près d'un million de personnes ont immigré en chiffre net en Suisse depuis l'entrée en vigueur de la libre circulation des personnes. Une Suisse à 10 millions d'habitants sera donc bientôt une réalité avec les conséquences dramatiques que l'on imagine pour notre société. La raison en est un accord irréaliste conclu avec l'UE sur la libre circulation des personnes qui donne à plus de 500 millions de citoyennes et citoyens UE le droit d'immigrer et de s'établir en Suisse. Il n'existe au monde aucune autre nation indépendante qui a abandonné à tel point le contrôle de l'immigration sur son territoire. Il faut que le peuple suisse corrige cette situation avant qu'il ne soit trop tard et que la prospérité de notre pays ne soit irrémédiablement perdue.

.

Depuis quelques années l'immigration en Suisse échappe à tout contrôle. Elle n'est absolument plus à l'avantage de la population résidante. Avec son initiative de limitation, l'UDC entend ramener cette immigration à un niveau raisonnable. De plus, ce projet interdit à la Confédération de conclure avec d'autres pays, voire avec un continent entier comme dans le cas de l'UE, un accord de libre circulation qui donne à des populations entières le droit d'immigrer en Suisse et les place sur un pied d'égalité avec les résidants.

Il faudra à cet effet renégocier l'accord correspondant avec l'UE ou le résilier si aucune entente ne peut être trouvée. Seule une décision du peuple donnera au Conseil fédéral la fermeté et l'appui nécessaires pour agir dans ce sens. Si nous ne prenons pas cette décision aujourd'hui, nous ne reconnaîtrons bientôt plus notre pays et nous perdrons définitivement la prospérité que nous avons acquise au fil de plusieurs générations. Il n'est pas tolérable que plus de 500 millions de citoyennes et de citoyens UE aient le droit d'immigrer et de s'établir librement dans un petit pays comme la Suisse.

Il va de soi que nos entreprises doivent pouvoir continuer de recruter de la main-d'œuvre qualifiée à l'étranger si réellement elles en ont besoin et si les personnes idoines n'existent pas sur le marché du travail national. Cette procédure fonctionne aujourd'hui parfaitement moyennant des contingents avec les ressortissants d'Etats non-membres de l'UE. La Suisse doit à nouveau pouvoir décider souverainement combien et quel genre d'immigration elle admet chez elle. Ce principe va de soi pour toute nation indépendante et il explique aussi pourquoi les Britanniques ont décidé de quitter l'UE.

Voilà la seule manière de garantir qu'à l'avenir la population et chaque citoyen individuellement profitent effectivement en termes économiques d'une immigration modérée et que le même "gâteau" ne doive pas être partagé avec un nombre croissant d'immigrants. Grâce à l'initiative sur la limitation, le peuple suisse donnera au Conseil fédéral un mandat clair et net et adressera aussi un message explicite à Bruxelles: cette nuisible libre circulation des personnes doit cesser ou la Suisse résilie l'accord correspondant.

Le texte de l'initiative est libellé comme suit:

Art. 121b Immigration sans libre circulation des personnes
.
1 La Suisse règle de manière autonome l’immigration des étrangers.
2 Aucun nouveau traité international ne sera conclu et aucune autre nouvelle obligation de droit international ne sera contractée qui accorderaient un régime de libre circulation
des personnes à des ressortissants étrangers.
.
3 Les traités internationaux et les autres obligations de droit international existants ne pourront pas être modifiés ni étendus de manière contraire aux al. 1 et 2.Art. 197 ch. 12 2  12. Disposition transitoire ad art. 121b (Immigration sans libre circulation des personnes)
.
1 Des négociations seront menées afin que l’Accord du 21 juin 1993 entre la Confédération suisse d’une part, et la Communauté européenne et ses Etats membres, d’autre part, sur la libre circulation des personnes cesse d’être en vigueur dans les douze mois qui suivent l’acceptation de l’art. 121b par le peuple et les cantons.
.
2 Si cet objectif n’est pas atteint, le Conseil fédéral dénonce l’accord visé à l’al. 1 dans un délai supplémentaire de 30 jours.
.
La définition suivante ne fait pas partie du texte de l'initiative, mais est incluse dans la documentation/l'argumentaire accompagnant l'initiative:
Libre circulation des personnes
au sens de l'alinéa 2 de l'initiative de limitation signifie notamment accorder à un nombre indéterminé de personnes un droit de séjourner ou d'exercer d'une activité économique ou de produire des prestations de service sur le territoire de la Suisse ou d'accorder aux étrangers les mêmes conditions de vie, d'emploi et de travail que celles dont bénéficient les nationaux..Pour plus d'information:


» Exposé de Céline Amaudruz (GE), vice-présidente de l'UDC Suisse
» Exposé de Marco Chiesa (TI), conseiller national, membre de la direction du parti
» Exposé de Thomas Matter (ZH), conseiller national, entrepreneur
» Exposé de Lukas Reimann (SG), conseiller national, président de l'ASIN
» Exposé de Albert Rösti (BE), président de l'UDC Suisse
» Argumentaire

Trouvez plus d'informations et signez maintenant l'initiative également en ligne: www.initiative-de-limitation.ch

 

30 commentaires

  1. Posté par Jean-Francois Morf le

    L’initiative contre l’immigration de masse a été acceptée par 2/3 des cantons suisses souverains.
    C’était un OUI massif, et non pas un oui minuscule comme le conseil fédéral le voit.

  2. Posté par miranda le

    HEUREUSE INITIATIVE. BRAVO LES SUISSES si ça vous permet de décider quelle immigration vous est nécessaire et non submersive.

    Si on demande cela aux français, ils auront toujours quelque chose d’autre à faire. Une sortie au ciné, une bonne bouffe chez les copains ou la famille, un voyage au soleil, une attitude indifférente parce que non informés etc.

    Il y a une chose intéressante à faire au niveau EUROPEEN.
    D’abord informer tous les réseaux sociaux, sites web de la décision d’une manifestation contre l’immigration massive illimitée, et que cette manifestation aura lieu  » devant notre porte ».

    MANIFESTER DEVANT SA PORTE : attendre que la nuit tombe, ouvrir la flamme du briquet. Je pense qu’un maximum de gens sauront manifester sur leur balcon ou dans la rue. Il me semble que l’EUROPE entière, ce soir là sera ENTIEREMENT ILLUMINEE.

    QUELQUES DRONES seront nécessaires pour filmer ça ville par ville, pays par pays et ça donnera une idée à nos dirigeants de ce que nous pensons de leur FOLLE IMMIGRATION. En leur faisant savoir bien sûr, que cette manifestation « pacifique » peut préparer des manifestations moins pacifiques s’ils ne comprennent pas.

    A vous les jeunes si vous le voulez, de vous emparer de cette idée et de transmettre. Ce genre de manifestation EUROPEENNE et GEANTE est facile à organiser car sans difficulté majeure.

    Mais bien faire attention à la façon dont vous allez informer les gens. Ne pas mettre « manifestation contre l’immigration ». Car les gens ont été tellement formatés et absolument pas au courant des arrivées massives quotidiennes, qu’ils vous prendront pour des racistes.
    Le mot « raciste » est tellement le mot à la mode en ce moment. Il vaut mieux dire  » non à l’immigration submersion, oui à l’immigration raisonnée ou contrôlée ». Alors les « plus frileux et bien pensants (dont vous n’imaginez pas le nombre) seront devant leur porte et ne jugeront pas les autres.

  3. Posté par Schumann Albert le

    Malheureusement je ne suis pas Suisse mais je signe des deux mains pour que les Suisses redeviennent maître chez eux!!!

  4. Posté par marcel le

    Merci du lien, et nos signatures viennent d’être expédiées.

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    @RealrecognizeReal: patience, une chose à la fois…ça viendra automatiquement le jour où les Confédérés auront retrouvé confiance en eux après avoir repris les rennes à une classe politique incompétente se délectant de compromission!

  6. Posté par RealrecognizeReal le

    Il est trop tard pour seulement « limiter » : le mal est déjà fait. Il faut retirer des permis B, C…etc en masse.

  7. Posté par Calluela le

    La situation devient ingerable

  8. Posté par Dr Jean Ricard le

    Nécessaire , Sinon, NOUS serons  » liquidés » d’ici quelques lustres

  9. Posté par S. Dumont le

    Voilà une initiative claire, puisqu’elle demande de ne plus signer de nouveaux traités voire même de ne pas les étendre concernant l’immigration.
    Ce qui revient à dire que la Confédération ne pourra plus se soumettre à ces gros machins, nommés UE et ONU, entre autres.
    Je constate que les médias ont déjà détourné le but de cette initiative en nous disant que l’immigration a diminué!!
    Et attention à la gauche caviar et aux médias!! Ils vont nous gaver de mensonges!!

  10. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Tant que les put.s à Junker (qui en plus offrent leurs services gratuitement!) restent en poste d’autorité et maintiennent le pouvoir, elles vont continuer à s’asseoir sur la volonté du peuple, et tout cela ne sert à rien.
    Il faut d’abord faire en sorte que la suisse soit gouvernée par des personnes dignes de leur fonctions, intelligentes, dotées de clairvoyance et de courage, qui aiment leur pays et ont un sens de responsabilité envers le peuple.
    Tant que ces petits nains minables tiennent le gouvernail, le pays continuera à dégringoler et à se suicider.

  11. Posté par Socrate@LasVegas le

    @Prof Prout: les Suisses ont accepté un contrat falsifié leur promettant +8000 étrangers résidents nets/an à un coût de 7.4 mio/an. Ils n’ont PAS accepté l’invasion puisqu’il y a eu 2 initiatives acceptées suite à cela: contre immigration de masse / pour renvoi des criminels éttrangers.

    @Chouette: entièrement d’accord avec vous!

    @tous: l’erreur serait de se décourager maintenant!! Il faut faire signer sa famille, ses connaissances et voisins.
    Lors de « l’immigration de masse » les traîtres ont fait valoir comme argument à leur déni de démocratie du 9/2/17 que les Suisses auraient étés trompés car non prévenus que ça aboutirait à l fin de Schengen. Cette nouvelle initiative LE MENTIONNE CLAIREMENT et enlève leur part d’interprétation à ces traîtres du cf et des chambres!

    IL FAUT SE MOBILISER MASSIVEMENT.

    NO SCHENGEN
    NO CEDH
    mais d’abord NO BILLAG!

  12. Posté par aldo le

    C’est le moment ultime d’agir. Après ce sera la guerre civile comme seule alternative et des gens devront se sacrifier dans leur propre pays. Ce qui est immonde, tout ça par la cause des lâches, des conspirateurs, des corrupteurs. Il nous faudra alors des héros. Ceux qui violent la Constitution devrons disparaître, tout comme ceux qui trichent avec les votations. On n’a aucune légitimité à recevoir des ordres de mafias étrangères et de leurs lobbyistes camouflés en parlementaires démocratiquement élus grâce aux conspirations médiatiques de gens qui s’acoquinent avec mafias bonnes consciences, pour camoufler leurs vices et l’origine de leurs prébendes.

    NO-BILLAG C’EST TOUT AUSSI IMPORTANT ET COMPLEMENTAIRE, LE DEPART D’UN COMBAT POUR RETABLIR NOS LIBERTES DE PAROLE, contre l’arbitraire monopolistique et le totalitarisme des médias http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/06/votations-des-tricheries-partout.html?m=1 et ces plaintes sont suffisantes pour y repérer des violations permanente des droits avec des victimes transformée en coupables, internées par la force ou ballonnées par l’arbitraire judiciaire. , une situation qui tourne ainsi depuis des dizaines d’années et dont on peut peser aujourd’hui les graves conséquences pour notre pays érigé dans le monde en exemple démocratique et squatté par des pourceaux destructeurs en tenue de camouflage pour la même raison . https://www.tdg.ch/vivre/Guy-Mettan-L-obsession-du-complotisme-et-ses-ravages/story/29578655 http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2017/12/01/vaud-nouvelle-petition-pour-que-les-magistrats-et-les-avocat-288147.html#comments

  13. Posté par Chouette le

    @ Sophie

    Effectivement la Suisse est en état de surpopulation et tant que les gens ne réussiront pas à comprendre que plus il y a d’entreprises qui s’installent sur le territoire (donc de places de travail), plus l’appel d’air en mains d’oeuvre étrangères sera important, la solution ne résidera pas dans le fait d’engager des Suisses uniquement, malheureusement.
    Il serait peut-être temps d’arrêter d’avantager fiscalement ces entreprises étrangères et de les laisser partir sous d’autres cieux, tout en emmenant avec elles tous leurs salariés arrivés d’ailleurs.
    Ceci, sans parler de la trop grande générosité de notre système social qui est également responsable
    de la situation.
    La quantité n’a jamais été une preuve de qualité!
    La Suisse en est la preuve depuis les années 90, car c’est depuis cette période que TOUT se dégrade au fil des ans.
    D’autre-part, qui est M. Juncker pour avoir une telle autorité sur les dirigeants européens???

  14. Posté par Christ le

    A quoi rime tout ce cirque ? Nous avons déjà voté le 9 février. Nos droits fondamentaux sont constamment bafoués: que changera le résultat de ce scrutin ? Qui sont les responsables de la non-application de la votation du 9 février ?

  15. Posté par Patrice Monod le

    On peut très bien se passer de l’Europe, il y a assez d’accords commerciaux avantageux à passer avec toutes sortes de pays sans y inclure l’Europe et les USA, les laquais de l’antéchrist.

  16. Posté par Patrice Monod le

    Ca devient urgent d’agir contre un carnage programmé soutenu par certains élus complices, qu’ils en soient conscients ou pas.

  17. Posté par Peter Bishop le

    Je ne comprends pas : c’est la même chose que le 9 février, non ? A peu de choses près…
    On va revoter encore et encore et le CF va nous cracher à la gueule encore et encore ?
    Sinon d’accord avec Gerald, les Suisses sont généralement des gros moutons…

  18. Posté par Gérald le

    Cette initiative est excellente mais malheureusement en votation les Suisses voteront non. Dans notre pays le lavage de cerveaux fonctionne trop bien, les gens sont endoctrinés déjà à l’ école avec des profs de gauche puis les adultes regardent la tv organe du parti socialiste ainsi que les merdias papier . Les Suisses lobotomisés sont murs pour tomber dans l’escarcelle de UE.

  19. Posté par Sam le

    Laissez-moi vous raconter ce que moi, jeune valaisan venu terminer mes études en France (à Orsay pour être plus précis), ai été témoin. Hier, au environ de 16H j’étais au centre ville d’Orsay quand j’entends des cris venant du fond d’une petite ruelle, des jeunes qui s’engueulent me suis-je dis. Puis je vois sortir de cette ruelle, un jeune noir en train de gueuler des insulte de mort. Mais à qui s’adressait ces menaces de mort? à deux policiers qui le suivaient et qui le rattrapent.

    La scène se passait à 5 mètres de moi, un jeune issu de l’immigration pesant 30kg tout mouillé insultant deux policiers (en fait je crois qu’il en avait après un seul car il lui a dit que « c’était à cause de lui si son frère n’avait pas eux ses papiers »), et que font ces deux policiers? Ils baissent le regard et supplient cette chance pour la France de se calmer alors qu’ils recevaient des menaces de mort…

    Dans deux ans même pas ça se passera en Suisse!!!

  20. Posté par sophie le

    La Suisse est en état de surpopulation. Donc il faut que cela cesse. Mais Juncker sera intraitable : c’est tout ou rien. Donc, il faudrait engager des suisses au lieu des étrangers, seul moyen de diminuer le flot de l’immigration.

  21. Posté par Antoine le

    Merci M .Rösti pour le lancement de cette nouvelle initiative CONTRE l’immigration de masse illégale !
    J’ai imprimé un formulaire de l’initiative pour le faire signer par mes voisins et amis.
    Cette initiative ne pourra pas être ignorée du parlement et du Conseil Fédéral, comme ils ont ignoré la votation du 9 février 2014.
    Schengen est MORT, cela a été démontré lors de la vague d’immigration en 2015 et cela continue tous les jours … Nos villes ressembles à l’Afrique, surtout la nuit !

  22. Posté par Daniel le

    A quoi bon puisque quelqu’en soit le résultats final rien ne changera. Si les initiatives votées par le peuple et abouties seraient respectées je crois que cela n’irait pas trop mal. De plus avec nos deux udc au cf qui n’ont rien a faire de peuple…
    Coluche avait tout à fait raison quand il disait que si voter servait à quelque chose cela serait interdit. Il avait vraiment une parole de sagesse. Triste époque.

  23. Posté par Prof. Prout le

    L’immigration est un méta-phénomène, un méta-événement, en ce sens qu’il joue un rôle majeur dans tous les autres phénomènes/événements de la société. Dès lors, contrôler, maîtiser l’immigration est une nécessité absolue pour un Etat. Il m’effare toujours que les Suisses aient pu accepter un jour la libre immigration, en fait une libre invasion, du pays. Il s’agit maintenant de corriger cette erreur funeste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.