Après nous avoir habitués au voile islamique, Ikea cache à présent les avant-bras.

Maintenant que les pubs nous ont acclimatés au voile, les manches qui cachent les avant-bras arrivent.

 

 

Source

13 commentaires

  1. Posté par Sertorius le

    Posté par Juilien Paris le 26 novembre 2019 à 09h43
    ‘Bravo IKEA ! Chacun est libre de se couvrir…’

    L’Europe n’est pas l’Amérique. Ils n’ont pas leurs frontières avec des pays musulmans et les musulmans consiste que 2% de leur population. Il ne sont pas envahis par les musulmans comme c’est le cas avec l’Europe. Voila un autre rigolo à la solde de la Gauche.

  2. Posté par Amarillys Taylor le

    Boycottons ces islamocollabos d’Ikea. La Suède avec son socialisme idiot est le pays européen où il y a le plus de viols en Europe et ces imbéciles ont trouvé une parade aussi stupide que ce qu’ils font dans la vie de tous les jours: dire aux femmes de s’habiller  » modestement » ( en burka ?)et de se teindre les cheveux en noir ! Admirons  » l’intelligence » de ce peuple soumis !

  3. Posté par Juilien Paris le

    Bravo IKEA ! Chacun est libre de se couvrir, du moment qu’elle fait son travail correctement !
    Au ETATS-UNIS à la mairie de New-York les femmes voilées travaillent et les Américains n’y voient aucune objection ! Nous les Français vivont avec un siècle de retard !!!!

  4. Posté par Lanot le

    ikéa = vendeuses voilées et sur voilées, clientèle idem (homme et femme ) = boycott, le pompon revient sans doute à Paris Nord

  5. Posté par C,est mon opinion le

    BOYCOTTEZ………..C,EST LA SEULE SOLUTION…vous devez être en mesure de vous priver..afin d,avoir un résultat

  6. Posté par Mady le

    Un seul mot : boykotter !!!!

  7. Posté par Francoise le

    Je trouve ca vraiment débile,pourquoi faire tout ca pour une petite minorité……!C juste pour ns faire chier…

  8. Posté par Cécile le

    Ikea est du no go, pour mêmoire: son fondateur domicilié à Epallinges était aux taux préférentiel et il donnait que des clopinettes en impôt. Mais oui il faut prendre de l’argent aux autochtones et les sucer jusqu’il y plus rien qui sorte.

  9. Posté par Claire le

    Je suis en train de me faire ma liste de magasins ou marques à boycotter:
    Ikea, donc, Carrefour et Nestlé, qui ont enlevé les croix sur les photos des églises pour leurs yaourts à la grecque (en revanche Auchan les a laissées sur sa marque, donc j’achète), Nike, qui a créé un foulard islamique pour les sportives musulmanes, Starbuck qui se vante d’embaucher des immigrés clandestins pour embêter Trump, liste non exhaustive, que je partage avec mes contacts.
    Lidl a remis les croix sur ses yaourts, après avoir été la cible d’une campagne agressive sur les réseaux sociaux, preuve que cela fonctionne.
    Pour ces multinationales, seul l’argent est le nerf de la guerre. S’ils perdent des clients, ils commenceront à réfléchir et agiront en conséquence.

  10. Posté par Héradote le

    La seule réponse qui sera prise en compte par IKEA, c’est le boycott.

  11. Posté par Maurice le

    C’est étonnant qu’Ikea n’ait pas bâché plus tôt, puisque, étant suédoise, elle est déjà musulmane…

  12. Posté par Willy le

    Un magasin de plus à éviter, voir même à boycotter complètement ! C’est simple, tous produits ou magasin islamophile doivent être sanctionnés par les consommateurs. Notre pouvoir est énorme ! Lidl a fait marche arrière avec la suppression des croix sur les paquets de feta. Il faut se donner le mot…

  13. Posté par Bussy le

    Une est bientôt complètement bâchée, mais la photo reste choquante pour les musulmans. Alors comment vont-ils résoudre ce problème ? Bâcher les trois autres ? Ou deux catalogues, dont un réservé aux musulmans, et à terme, des magasins séparés peut-être ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.