Allemagne – Propagande pour l’Islam à l’école. Les parents qui s’opposent à la visite d’une mosquée sont mis à l’amende et traînés devant un tribunal.

post_thumb_default
Allemagne - Propagande pour l'Islam à l'école. Les parents qui s'opposent à la visite d'une mosquée sont mis à l'amende et traînés devant un tribunal.
En juin 2016, une institutrice du gymnase de Kronwerk, en Schleswig-Holstein, avait organisé une visite dans une mosquée pour un cours de géographie. Un élève de 13 ans n'y avait pas participé, parce que ses parents n'étaient pas d'accord - en raison des nombreux attentats islamiques - d'envoyer leur fils au péril de sa vie dans un lieu fréquenté par des gens qui méprisent ce qu'ils appellent des incroyants. Condamnés à une amende de 300 Euros, qu'ils ont refusé de payer, les parents sont maintenant traînés devant le tribunal de Rensdburg. Le ministère de la culture du gouvernement régional avait en effet encouragé les écoles à effectuer ce genre de manifestation de propagande en faveur de l'Islam. Rappelons que le gouvernement socialiste du Schleswig-Holstein vient d'être balayé par les électeurs, mais il semble que son esprit continue de souffler dans l'administration.

https://www.shz.de/lokales/norddeutsche-rundschau/kind-durfte-nicht-in-moschee-eltern-muessen-vor-gericht-id17080801.html

Traduction (Claude Haenggli) : La directrice du gymnase a mentionné que le ministère avait encouragé les écoles à visiter des mosquées. "C'est un but important de notre éducation que d'encourager les enfants à se familiariser avec des cultures étrangères et de les tolérer." Le ministère a confirmé que l'école, en faisant visiter la mosquée dans le cadre de l'enseignement de la géographie, se conformait au but pédagogique fondamental de la loi sur l'enseignement du Schleswig-Holstein. "L'école doit promouvoir la sensibilité des jeunes êtres envers la diversité culturelle et religieuse, le désir de compréhension et la volonté de paix entre les peuples."


Claude Haenggli, 20.6.2017

9 commentaires

  1. Posté par Marcassin le

    « C’est un but important de notre éducation que d’encourager les enfants à se familiariser avec des cultures étrangères et de les tolérer. »
    Tolérer le viol, la discrimination des femmes, la polygamie, la pédocriminalité, les attentats, les égorgements, les camions fous, les déséquilibrés, les sauvageons…
    Pauvres de nous.

  2. Posté par Folliet le

    Mais c’est de la dictature, on veut nous faire avaler une religion qui est loin d’être la nôtre. les musulmans, on les oblige à sortir de leurs écoles coraniques pour visiter nos églises ?,je crains qu’on ne soit de moins en moins libres de nos pensées

  3. Posté par kitty le

    C’est une idée fixe chez Merkel : détruire l’Europe. Ce n’est pas pour rien qu’elle a reçu le PRESTIGIEUX PRIX KALERGY. Métissons, métissons et nous deviendrons tous idiots – c’est ainsi que Kalergy parlait des métis, en oubliant qu’il en était un. C’est plus facile de régner sur des idiots. Comme quoi les idiots comme kalergy peuvent causer beaucoup de mal même après leur mort.

  4. Posté par SD-Vintage le

    Visiter un local nazi en 1937 aurait donc permis d’éviter la 2e guerre mondiale…

  5. Posté par Tommy le

    Quelles sanctions pour les musulmans opposés à la visite d’une église ?

  6. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    « L’école doit promouvoir la sensibilité des jeunes êtres envers la diversité culturelle et religieuse, le désir de compréhension et la volonté de paix entre les peuples. »
    Voici le discours type de la maîtresse d’école, la marionnettiste ! Un zeste de ceci, un brin de cela, une louche de volonté de pet. Cette engeance m’horripile de plus en plus. Quel besoin de visiter une mosquée pour voir la différence d’avec une cathédrale ou Angkor Wat ? L’examen de la différence serait intéressant, mais pour avoir un moyen de comparaison avec l’islam il faut commencer par ne pas être athée. Et enfin en connaître sur sa propre religion. Et surtout sur ses fondations. Mais la maîtresse d’école, bouffie d’autosatisfaction (celles qui, bien qu’enseignantes, ne le sont pas devraient être encouragées par mes propos), n’a pas le début d’une once d’intelligence pour dire quoi que ce soit de valable à ce sujet.
    Vous souvenez-vous de la secrétaire paroissiale qu’on a entendu dans l’interview de Mireille Valette ? Celle qui dit que le vilain cafard a changé quand on lui a dit que Jésus était gentil ? Ignore-t-elle qu’il était tellement gentil qu’on l’a flanqué sur la croix, avec deux truands de bas étage… aïe, pas d’amalgamme ! Elle dira peut-être que oui, mais c’était des juifs. Tu parles Charles, des juifs comme vous et moi ! Bon, ce sera tout. Pour ce jour.

  7. Posté par Citoyen outré le

    Dans nos écoles, en Romandie, nous devons être politiquement et neutres et jamais nous n’ aurions pu proposer la visite d’un lieu de culte dans le cadre d’activités scolaires. Nous enseignions l’histoire des religions, mais sans aucun prosélytisme. Les élèves n’étaient pas obligés d’assister à ces cours et les enseignants pouvaient également être dispensés d’enseigner cette matière si cela heurtait leur sensibilité personnelle. J’aurais interdit à mes enfants de visiter un quelconque établissement religieux et encore moins une mosquée et n’aurais subi aucune remarque et encore moins une condamnation.

  8. Posté par Rémy Fassola le

    Pas de visite de temple indous pour se documenter sur le bouddhisme ?

  9. Posté par Le Taz le

    Si ça, ça n’est pas de la dictature, alors qu’est-ce que c’est??! Et dire que les allemands vont réélire Angela la bolchevique…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.