France. Seine-Saint-Denis : 32 lignes de bus ne roulent plus le soir à cause des attaques

Après les violences de ces derniers jours à Aulnay-sous-Bois et dans les communes voisines, le réseau de bus Transdev est totalement interrompu à partir de 20 heures. L’arrêt du réseau concerne 32 lignes au total qui desservent une vingtaine de villes, Aulnay-sous-Bois mais aussi des communes avoisinantes comme La Courneuve ou Le Blanc-Mesnil.

10

[...] La décision du Transporteur Transdev fait suite notamment au caillassage d’un bus mardi soir entre Clichy-sous-Bois et Montfermeil. A bord, le chauffeur avait été légèrement blessé et transporté à l’hôpital. « C’est des groupes qui sont bien organisés et quand ils voient un bus, ils caillassent », explique sur BFMTV Zahir Mehdid, délégué syndical UNSA, évoquant « un pavé » lancé au visage du conducteur de bus la veille.

[...] Ces restrictions doivent durer jusqu’à ce dimanche au moins a fait savoir Transdev, le temps que la situation s’apaise.

BFMTV via Fdesouche.com

4 commentaires

  1. Posté par albert le

    « Une chance pour la France » , citation Socialiste bien sur ! … Quand la France est livrée au loups , le gouvernement se casse ! …

  2. Posté par Jean de Paix le

    Justice pour Théo

  3. Posté par Vautrin le

    Oh, vous savez, cela ne dérange pas le maire de Montreuil qui louait en un beau dithyrambe la diversité sociale, face à Mme Le Pen, le 9 février sur antenne 2.
    Et au train où va la campagne pour l’élection présidentielle (pestilentielle), ce n’est pas demain que la question sera réglé in modo et figura, je veux dire manu militari, comme il se doit.

  4. Posté par Yves le

    Faut envoyer l’armée épicétou !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.