France. Patrick Calvar (DGSI) : « Nous sommes au bord d’une guerre civile »

Le diagnostic n’est pas établi par une poignée d’illuminés en mal de scénarios catastrophe mais par le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Patrick Calvar. «Nous sommes au bord d’une guerre civile», a-t-il déclaré récemment aux députés de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 Novembre présidée par le député (LR) du Rhône Georges Fenech.

L’homme à la tête des services secrets ne faisait qu’enfoncer le clou. Quelques semaines plus tôt, il avait déjà averti les députés de la commission de la défense [...]

D’où viendrait l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres, transformerait la France en territoire incontrôlé où des groupes prendraient les armes et se feraient justice eux-mêmes? Qui verrait une nation en décomposition où alterneraient violences et vengeances du camp d’en face. Où la spirale des affrontements ne s’arrêterait plus. Rien n’est à exclure dans un pays aussi éruptif que la France d’aujourd’hui. Beaucoup pensent d’abord à un nouvel épisode de terrorisme islamiste où, cette fois, sa confiance dans les services d’élite émoussée, la population verserait dans l’autodéfense. Mais l’élément déclencheur peut aussi surgir d’une manifestation débordée par les casseurs, tel le triste saccage de la façade de l’hôpital Necker, d’une razzia de hooligans, d’une expédition punitive dans les banlieues ou pour prendre un exemple plus lointain, d’un viol collectif comme celui commis par des immigrés maghrébins à Cologne lors du Nouvel An… Parmi toutes ces sources de dérapage, la plus redoutée reste l’attentat dirigé contre des enfants, la prise d’otages dans une école qui susciterait en retour un déferlement de violence. Le plus haut niveau sur l’échelle de l’insupportable… [...]

Parmi les groupes extrémistes, le patron de la DGSI expliquait surveiller de très près «l’ultradroite». Cette mouvance aux multiples ramifications est très active sur les réseaux sociaux. «Ils ont la volonté de mettre le feu, c’est certain, mais passeront-ils à l’acte?», interroge l’avocat Nicolas Lerègle, spécialisé dans les domaines de la sécurité et de l’intelligence économique. Plus généralement, tous les éléments sont réunis pour qu’un foyer éclate » [...]

Face aux menaces, la volonté de quadriller au mieux le terrain est toujours présente. Ainsi, au sein de la Défense, plusieurs voix plaident pour que les soldats de «Sentinelle» ne se contentent pas de patrouiller dans les rues mais exercent une mission de «contrôle de zone». En d’autres termes qu’ils fassent aussi du renseignement.

Source

11 commentaires

  1. Posté par Massalis le

    Stigmatiser l’ultra-droite et favoriser l’utra-gauche pour générer le chaos général, qu’il semble pourtant redouter ! Ce monsieur y participe en toute connaissance de cause, car en fait ce n’est que la continuation du processus « ordo ab chaos ».

  2. Posté par Muréna le

    Sur la pointe des pieds… chuuuttt !!! un oubli !!! quand on ne sait pas faire du préventif en DGSI, on choisit couture option !!! pas sécurité !!! L’humour nous sauvera !!!

  3. Posté par Muréna le

    J’aime assez les commentaires postés par Aubert puisqu’il semble que nous ayons approché les mêmes zones aux même époques… le souci… quand on fait du renseignement c’est pour défendre son pays, on fait donc du préventif…en France, « les hommes de l’art ne font plus que du curatif… quant à AD, pas d’erreur, c’était Matignon qui pilotait… rappelez leur les aires d’autoroutes en Belgique pour les passations d’ordres des socialistes… ne provoquer pas trop, toutes les archives n’ont pas été détruites… et si vous voulez en parler sur un plateau, on vous expliquera pourquoi il est grand temps de cesser tout ceci… pour l’instant ce n’est pas la gauche parisienne qui dirige… reprenez tous en coeur après nous : Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est Allemand..; ensuite nous vous ferons entendre le chant des partisans…

  4. Posté par Aubert le

    J’ai travaillé pour le renseignement ( presse intérieure de la Marine )
    J’avais 19 ans à Beyrouth lors de l’événement  » Drakkar  » + de 60 morts pour rien !!! Sous couvert d’un attentats 🙂 🙂 🙂 🙂
    Que nenni !!!!
    ON m’a fait comprendre de transcrire ce que l’on me disait D’ECRIRE … je vous rappelle qu’en 1983 une autre Socialope était au pouvoir.

  5. Posté par Aubert le

    Ce povre type ne comprends pas la mentalité française, c’est un collabo-socialope, la droite « poussée » n’a jamais égorgé qui que ce soit, n’as pas fait d’attentats gauchiste style « action directe  » Nathalie Menigon et Jj Rouillant.
    La droite  » poussée  » est un cri du coeur qui dit « Ça suffit on n’en veut plus, on n’en peut plus » et souvenez-vous que les guerres ont toujours été déclenchées sous gouvernement Socialope, les services secrets français sont à la solde du gouvernement au même titre que la presse et la TV.

  6. Posté par Calaux francis le

    Complètement d’accord pour dire que nous sommes prêts de la guerre civile, mais certainement pas à cause des extrêmes, mais seulement à cause de l’attitude des gouvernants irresponsables, qui en plus vivent comme des pharaons avec nos impôts et nous imposent une population nouvelle qui n’a jamais voulu s’intégrer, mais plutôt s’imposer.

  7. Posté par Bilou le

    Ce sera toujours la faute au populisme, à M. ou Mme bas-du-peuple, aux xénos, à l’extrême-droite… ILS sont définitivement cons ou quoi ?

  8. Posté par JDV le

    On surveille de très près l’extrême droite ! On est rassuré parce que l’extrême gauche distribue des sugus ? Les sugus n’existent plus, OK, alors ils distribuent les bêtises de Cambrai. Pour moi, ces deux extrêmes se rejoignent et ne pensent qu’à détruire.

  9. Posté par Vengeur le

    Cette France là…doit disparaître, et les observations de ce monsieur vont se réaliser, mais pas de la façon qu’il décrit, mais de son propre camp. Et c’est à ce moment que beaucoup tourneront leurs veste…souvenez-vous en !!!!!!

  10. Posté par raslebol le

    Bien d’accord avec Loulou. Je trouve tout à fait scandaleux (et tout à fait irresponsables) les propos du patron de la DGSI.

  11. Posté par Loulou le

    Donc pour ce Monsieur ce sont les groupuscules extrémistes de droite qu’il faut surveiller et neutraliser. C’est clair, ce sont eux qui saccagent les rues de France avec des cagoules noires ou qui passent des concerts au fusil d’assaut non enregistré. Ce sont aussi eux qui assassinent de flics et égorgent leurs femmes…Et encore eux qui chaque jour violent, dépouillent, frappent à mort les kouffars.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.