France: demain tous les pouvoirs à la gauche?

Francis Richard
Resp. Ressources humaines

Quand un parti et ses proches alliés détiennent ainsi dans un pays quasiment les pleins pouvoirs exécutif, législatif et médiatique, et dans l’éducation, l’administration…

En France le Sénat comprend 348 sièges. Depuis les élections sénatoriales de 2011 la gauche y a une majorité de 178 élus.

En France il y a 22 régions métropolitaines et 5 départements et régions d’outre-mer. Depuis les élections régionales de 2010, 19 régions métropolitaines sont à majorité PS, 1 divers gauche, 1 radicale de gauche et1 seulement UMP. Quant aux départements et régions d’outre-mer 1 est couleur PS, 2 couleur UMP, 1 couleur radicale de gauche et 1 divers gauche.

Deux remarques:

  • la gauche domine donc largement les régions au sens large: 23 sur 27
  • le PS domine 20 d’entre elles et l’UMP seulement 3.

En France métropolitaine il y a 96 départements. Depuis les élections cantonales de 2008, 55 de ces départements sont présidés par des hommes politiques de gauche et 41 par des hommes politiques de droite.

Bref il ne manque plus à la gauche que de conquérir l’Elysée et d’obtenir une majorité de députés à l’Assemblée nationale pour détenir la quasi-totalité du pouvoir politique en France, c’est-à-dire à la fois le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif, sans contrepoids réel puisqu’il n’existe pas en France de démocratie directe comme en Suisse.

De plus, face à la gauche, une forte proportion des membres de la droite seraient considérés comme des socialistes en Suisse…

Quant au pouvoir judiciaire, 30% des magistrats sont membres du Syndicat de la Magistrature, un syndicat notoirement de gauche…

Enfin en France il y a quelque 36 000 journalistes. Parmi eux seuls 2 à 3 000 se disent ouvertement de droite…Les futurs journalistes sont formatés dans le même moule. Les étudiants de 1ère année de l’ESJ de Lille, filière PHR, presse hebdomadaire régionale, ont voté dimanche dernier. Les résultats sont les suivants:

Inscrits 72
Blanc et nul 3
Exprimés 58
Participation 84,72%

Ont obtenu

  • François HOLLANDE:18 voix, soit 31,03%
  • Jean-Luc MELENCHON: 15 voix, soit 25,86%
  • Eva JOLY: 15 voix, soit 25,86%
  • François BAYROU: 5 voix, soit 8,62%
  • Nicolas SARKOZY: 2 voix, soit 3,44%
  • Jacques CHEMINADE: 1 voix, soit1,72%
  • Philippe POUTOU: 1 voix, soit 1,72%
  • Nicolas Dupont AIGNAN: 1 voix, soit 1,72%
  • Nathalie ARTHAUD: 0 voix
  • Marine LE PEN: 0 voix

Ce qui donne 86% de voix à gauche, 9% au centre et 5% à droite…

Quand un parti et ses proches alliés détiennent ainsi dans un pays quasiment les pleins pouvoirs exécutif, législatif et médiatique, qu’ils ont vraisemblablement une large majorité de représentants dans l’éducation et l’administration, qu’ils sont fortement représentés dans le pouvoir judiciaire, comment peut-on qualifier ce pays?

Francis Richard est également l'auteur du blog www.francisrichard.net

4 commentaires

  1. Posté par François Etienne le

    France, avec ton virage socialiste caviar et élitaire, tu vas droit dans le gouffre, dans l’impasse. France Révolutionnaire, Libre, rejette l’imposture socialo-communiste, pâle copie d’un système à la Soviétique qui aura opprimé un peuple durant plus de soixante-dix ans.
    Françaises, Français, vous devenez des assisté(e)s, des pantins attendant leur prébende mensuelle. Il est encore temps …, rejetez l’imposture du flou institué, réveillez-vous, sinon le spectre grec vous atteindra de plein fouet dès mai 2012.
    La pantin Mélenchon qui veut faire vos poches, spolier vos talents, peut sembler sympathique. De fait, avec F. Hollande, vous serez, avec votre SMIG, les nouveaux moutons tondus ras.
    Françaises, Français, réagissez, pincez-vous !

  2. Posté par Aristide Bernstein le

    « (…) Et même si certains journalistes affichent publiquement leur hostilité à l’égard des membres du Front National, ce sont souvent les mêmes qui font preuve de complaisance avec la vision du monde du FN. On peut être opposé aux responsables ou aux électeurs du FN sans pour autant s’opposer à la vision du monde de ce parti, on peut considérer néfastes les mesures proposées par Le Pen tout en décrivant le monde social à travers un prisme immigrés-nationaux qui est justement… celui du FN et de l’UMP (mais aussi d’une partie du centre droit et du PS). Or, seule la grille de lecture riches-pauvres, dominants-dominés, nous parait pertinente. Problème : elle est rarement utilisée dans les « grands » médias lorsqu’il s’agit d’aborder les questions de société. Voilà pourquoi il faudrait créer une télévision de gauche. (…) »
    Lu sur http://pierrecarles.org/spip.php?article32
    Qu’en dites-vous ?

  3. Posté par Marie-France Oberson le

    « Quand un parti et ses proches alliés détiennent ainsi dans un pays quasiment les pleins pouvoirs exécutif, législatif et médiatique, qu’ils ont vraisemblablement une large majorité de représentants dans l’éducation et l’administration, qu’ils sont fortement représentés dans le pouvoir judiciaire, comment peut-on qualifier ce pays? »

    De République Bananière ou de de République Démocratique Française (RDF, comme RDA) Puisque l’on sait que tous les pays totalitaires s’autoproclament démocratiques.

    Mais il faut aussi dire que dans certaines régions , certaines villes de France, il y a eu ces 30-35 dernières années ,un nouvel électorat, une population de remplacement, très sensible aux promesses d’assistanat..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.