Contrôle de l’Internet en France. Des députés socialistes veulent interdire par défaut les liens hypertextes

internet

 

censure_liens_hypertextes
20/01/2016 – 08H00 France (Breizh-info.com) – Les députés PS ont-ils un problème avec la diffusion de contenu sur Internet ? Après les membres du Parti Socialiste qui voulaient restreindre la diffusion d’information sur Internet , voici que deux d’entre eux  – Karine Berger et de Valérie Rabault – ont déposé un amendement à la loi pour la confiance dans […]

Cet article Contrôle de l’Internet. Des députés socialistes veulent interdire par défaut les liens hypertextes est apparu en premier sur Breizh-info.com, Actualité, Bretagne, information, politique.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par BARDON le

    C est bien fait les Français ont peur du FN il faut avoir peur de la gauche qui lance des mensonges contre ses adversaires .Et bientôt il vont instaurer un état de dictature comme chez leur copain kadafi

  2. Posté par laurent le

    Valls a reconnu le 16 janvier 2016 vouloir mettre en place un gouvernement mondial en France avec des règles pour s’organiser…. (rappelons que la censure est un élément de ce plan) https://www.youtube.com/watch?v=DYUpyUKmg-Q

  3. Posté par laurent le

    Depuis le gouvernement franc maçon carlos manolo valls, les français sont sous dictature. Tous les prétextes sont bons pour restreindre la liberté d’expression, les droits du citoyen, l’accès à la libre communication. Ces dictateurs veulent exercer un contrôle et une surveillance sur tous les citoyens et les sociétés et empêcher toute opposition. Sous prétexte de terrorisme, ils ont mis la France sous état d’urgence dans le but d’établir un état policier et de transférer tout pouvoir normalement dévolu aux juges judiciaires au pouvoir exécutif. Cet état d’urgence n’a servi à rien sauf à assigner à résidence des opposants non terroristes et nous apprenons qu’il va être prorogé jusqu’en mai . C’est une opération de manipulation pour maintenir la France sous état policier en jouant sur la peur des citoyens et vous verrez qu’en 2017 et à la veille des élections présidentielles, la France sera encore sous état d’urgence, piège à cons pour trouver un moyen détourné de conserver le pouvoir.Il s’agit d’une situation caractérisée de haute trahison et de corruption.

  4. Posté par JeanDa le

    Internet sans les liens ? C’est une blague de 1er avril ?
    Moi je rêve d’un pays sans les socialauds. Possible ?

  5. Posté par Vautrin le

    Une « république numérique » : Ah ! Ah ! AH ! « La gauche est la salle d’attente du fascisme » (Léo Ferré). Une preuve de plus.
    Bah, nous trouverons bien le moyen de tourner cette loi fasciste.

  6. Posté par Pierre Adler le

    Costantini,
    Cela fait un bout de temps que la France subit un régime de purs diktats, certains en violation directe de la Constitution.

  7. Posté par Jean-Paul Costantini le

    Cela commence à sentir la dictature… Lamentable ! Internet doit rester un outil de liberté et ne devrait donc pas être censuré.

    *

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.