11 commentaires

  1. Posté par Le Goff le

    le famas F1 mis en service en 1978 et commencer a etre doté en 1979,pour info il existe 9 modeles differents de famas.
    FAMAS F1
    FAMAS G1
    FAMAS G2
    FAMAS Félin
    FAMAS commando
    FAMAS civil
    FAMAS export
    FAMAS surbaissé
    FAMAS valorisé

  2. Posté par dutiur le

    Les membres de la religion de paix, qui nous ont apporté une nouvelle contribution d’amour et de tolérance vendredi dernier, ont tiré à bout portant sur les handicapés en chaises roulantes, qui étaient rassemblés dans l’aire spéciale aménagée exprès pour eux avec une bonne vue sur la scène, dans la salle du Bataclan :
    « The random slaughter was to go on intermittently for two hours and 40 minutes. Helen described how the killers chillingly dispatched disabled fans, who were seated in a special area with the best view of the stage. ‘They went into the back room where there were people in wheelchairs and they just started shooting them,’ she said. »
    Merciless ISIS gunmen even butchered fans in WHEELCHAIRS: New details emerge of the horrific slaughter in the Bataclan concert hall
    .

  3. Posté par dutiur le

    A MON AVIS LES MENACES CONTRE LA FRANCE SONT INJUSTIFIEE , JUSTEMENT LA FRANCE A ETE TROP GENEREUSE
    ALORS DEHORS LES ISLAMISTES
    DEHORS ALLEZ FAIRE VOS LOIS CHEZ VOUS
    RENDEZ VOTRE PASSEPORT

    Ils ont frappé.
    Ils avaient crié « On a tué Charlie ! ». Mais nous étions tous Charlie.
    Alors ils ont essayé de nous tuer, nous tous.Ils n’ont fait aucune distinction, ils nous ont tous désignés comme leurs ennemis. Tous les Français, ceux qui étaient Charlie comme ceux qui n’avaient pas voulu l’être. Plus personne ne peut nier que cette guerre est la nôtre. Nous ne l’avons pas voulue, il faut à présent la mener.Ils n’ont pas tiré « n’importe où ». Le prétendre, ce serait nier à l’ennemi sa logique politique et idéologique. Ils ont tiré aussi sur notre jeunesse.
    Un stade de football, une salle de spectacle, un restaurant en terrasse. C’est notre vie, dans sa banalité même, qui a été visée. Ces lieux où, partout en France, nous buvons, fumons, dansons, où nous nous réunissons le soir. Ils ont frappé ce qui nous semblait quotidien, évident. Acquis. C’est-à-dire pour eux qu’ils ont frappé l’impur, l’idolâtre, le mécréant.
    En visant nos terrasses de restaurant, ils ont voulu tuer notre sociabilité, notre art de vivre tous ensemble et mélangés. Ils ont voulu tuer les hommes, les femmes, les couples homosexuels et hétérosexuels qui ne se cachent pas, nos concitoyennes qui ne sont pas invisibles ni reléguées entre quatre murs.
    En frappant nos salles de concert, ils ont voulu assassiner notre liberté culturelle, nos créations et notre audace, nos artistes et notre imagination. En frappant le Stade de France, ils ont voulu tuer notre sport le plus populaire, et avec lui tous nos sports.
    En nous frappant, ils s’en sont pris à ce que l’on porte, à ce que l’on représente, ce que l’on aime et qui nous est si cher. En d’autres termes, ils ont visé la République. Au milieu d’un Occident honni par eux, nos libertés, notre laïcité, nous désignent comme une cible prioritaire.
    Les nôtres sont tombés pour les mêmes raisons que tant d’autres en des temps plus obscurs encore.
    On sent alors monter deux sentiments mêlés à l’horreur, encore dominés par elle. La colère d’abord, nourrie par la tristesse, encore sous le choc. La fierté surtout. On ne l’attendait pas.
    Car, ce qu’ils ont frappé, on s’en sent les porteurs et l’on veut le défendre, avec d’autant plus de force qu’ils nous en ont rappelé la fragilité et le prix.
    Et c’est finalement la quintessence de l’esprit français, de la liberté et de l’orgueil qui nous revient en mémoire, contre toute probabilité : le Cyrano de Rostand. Pourrions-nous être en sécurité en abandonnant le combat, en renonçant à nos principes ?
    « C’est possible.
    Mais on n’abdique pas l’honneur d’être une cible. »
    La République est leur cible. C’est notre bien le plus précieux. La République une et indivisible, pour laquelle nous allons combattre « sans distinction d’origine, de race ou de religion ».
    Cette lutte passe d’abord par la banalité et la beauté de notre vie que nous devons préserver malgré les menaces. Continuer à vivre comme hier, c’est déjà mener le combat.
    Julie Boulet-Gaches, Déborâh Bucchi, Tristan Claret-Trentelivres, Simon Fulleda, Thomas Macé, Idir Amoura, six jeunes fiers et en colère.
    Retrouvez cet appel sur Marianne.net.

  4. Posté par bottagisi michel le

    J’étais au 6 rpima en 80, j’étais au liban avec un sig , le famas a été mis à diposition courant juillet au 6, daesh se bat avec des armes américaines prises aux irakiens en déroute !!!

  5. Posté par Bruno Sollaerts le

    Voir Wikipédia pour la date de début de fabrication du FAMAS , ce n’est pas 1970….
    et à titre personnel si j’ai bonne mémoire en 1972 le FAMAS n’était pas en dotation dans l’Armée…. La Légion (2°REP) qui a sauté sur Kolwezi n’était pas équipé du FAMAS (mai 1978)….

  6. Posté par masseglia le

    On récolte ce que l’on a semé !

  7. Posté par Anti neuneul le

    Les FAMAS sont produits depuis 1970, il est donc facile de s’en procurer au marché noir….
    « Posté par Coraud le 15 novembre 2015 à 01h45
    La France va pas disparaître avec sa dictature. »
    Il m’a bien fait rire lui avec sa « dictature » fançaise… ^^

    Signé: Kim Jong-un

  8. Posté par adrar amar le

    Quand on joue avec le feu , on se brûle!La France arme des islamistes et prétend défendre la démocratie !!!

  9. Posté par Coraud le

    La France va pas disparaître avec sa dictature
    Ma nation Bteonne pourra retrouver sa liberté.
    Nous avons à traiter de neutralité comme la Suisse depuis 1436
    Bevet Breizh Dieub

  10. Posté par lulu le

    La france devrais s occuper de son propre pays avant d aller voir chez les autres . Il faut nous attendre a avoir le revers de la medaille ….. l avenir nous le dira mais avec combien de mort sur la conscience de certains ????

  11. Posté par L'éveillé le

    Comment peut on encore croire que l’occident (l’OTAN) n’ingère pas dans les affaires des autres pays… Sous prétexte de protéger la « démocratie » et la paix nous créons des conflits dans certains pays pour mieux se présenter comme des libérateurs…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.