Syrie : Assad obstacle au gazoduc Qatar-Turquie

oleoduc-arabie-saoudite-zoo

Dans sa boulimie d’investissements/retours sur investissements et ses velléités dominatrices comme premier producteur exportateur mondial de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) le Qatar a déjà misé plus de 3 milliards de $ sur le djihad takfiriste pour renverser le président syrien Bashar al Assad seul obstacle à la mise en route du gazoduc Qatar Turquie dont la partie turque est déjà prête à recevoir le gaz qatari pour l’acheminer en Europe de l’Ouest connecté au Nabucco.

La dimension énergétique de la guerre contre le gouvernement syrien de Bahsar al Assad a été dés le début marginalisée dissimulée sous le qualificatif de "guerre civile" ou "guerre interreligieuse sunnite shi'ite". Des millions de militants anti guerre étaient descendus dans la rue en 2003 pour tenter d'empêcher une guerre contre l'Irak de Saddam Husseim scandant partout : "pas de guerre pour le pétrole".

La Syrie a des réserves pétrolières estimées en 2010 à 2 500 000 000 barils et des réserves gazières importantes. Mais surtout le territoire de la Syrie est le plus approprié pour exporter le pétrole et le gaz du Golfe Persique dont celui du Qatar mais aussi de l'Iran vers les pays d'Europe de l'Ouest gros consommateurs de ces ressources énergétiques via la Turquie.

Lire la suite

2 commentaires

  1. Posté par CROCE le

    Il n’y a que les naïfs pour s’imaginer que c’est au nom de la démocratie que la Syrie a été attaquée par des « rebelles » (comprenez des mercenaires financés par le Qatar, la Turquie, l’Arabie Saoudite, Israël, et l’Union Européenne). Le véritable enjeu, c’est le tracé du gazoduc du Qatar, qui doit impérativement passer pas la Syrie, dans la région d’Homs, récupérant sur son parcours, le gaz du gisement offshore israélien Léviathan. Le problème, c’est que Bachar El Assad n’a pas accepté cet ultimatum, ce qui peut se comprendre

  2. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Voici un article, un peu touffu, qui tombe à point nommé! Les Observateurs ayant porté à notre connaissance une article diffusé par irib.fr, le site de la radio iranienne, je suis allé fureter sur ce site. J’y ai trouvé une information concernant l’implication du gaz dans les troubles en Syrie. Article clair et illustré d’une carte. Or, voulant en faire part aux Observateurs je n’ai plus retrouvé l’article le lendemain! Me voici donc rassuré!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.