Afghanistan : les talibans vont de porte en porte, marient de force des filles dès 12 ans et les réduisent en esclavage sexuel.

Commentaire de Robert Spencer:

« Les commandants djihadistes ont ordonné aux imams des zones qu'ils ont prises de leur fournir des listes de femmes célibataires âgées de 12 à 45 ans pour que leurs soldats les épousent, car ils les considèrent comme des "qhanimat" ou "butin de guerre" à partager entre les vainqueurs. »

D'où leur vient cette idée ? Sûrement d'une interprétation "extrémiste" de l'islam ? Voyons donc :

"Ô Prophète, certes, nous t'avons rendu licites tes épouses auxquelles tu as versé leur dot, et celles que ta droite possède parmi celles qu'Allah t'a données comme butin de guerre..." (Coran 33:50)

"Vous sont interdites vos mères, et vos filles, et vos sœurs (…). Et toutes les femmes mariées sauf celles que vos mains droites possèdent." (Coran 4:23-4)

"Les croyants réussissent en effet, qui sont humbles dans leurs prières, et qui fuient les conversations vaines, et qui font l'aumône, et qui préservent leur chasteté, sauf avec leurs épouses et celles que leurs mains droites possèdent, car alors ils ne sont pas blâmables...". (Coran 23:1-6)

(…)

Il a coûté aux États-Unis d’innombrables vies et une quantité incalculable d'argent et de ressources pour supposer, à tort, que ce comportement est "extrémiste", alors qu'il est cautionné à plusieurs reprises dans le texte fondamental de l'islam.

article du MailOnline (extrait):

Le viol de l'Afghanistan : les Talibans vont de porte en porte pour enlever de force des filles dès 12 anas et en faire des 'épouses' esclaves sexuelles pour leurs combattants – le retrait de l'OTAN laisse libre cours à leur progression

(…) Les combattants talibans vont de maison en maison, marient de force des filles dès 12 ans et les réduisent à l'esclavage sexuel, à mesure qu'ils s'emparent de vastes étendues de l'Afghanistan qui étaient jusque-là aux mains des forces gouvernementales.

Les commandants djihadistes ont ordonné aux imams des régions dont ils se sont emparés de leur fournir des listes de femmes célibataires âgées de 12 à 45 ans, afin que leurs soldats les épousent, car ils les considèrent comme des "butin de guerre", à répartir entre les vainqueurs.

Les combattants vont alors de maison en maison pour réclamer leur "dû", allant jusqu'à fouiller dans les armoires des familles pour déterminer l'âge des filles avant de les contraindre à une vie de servitude sexuelle.

Ce traitement brutal des femmes et des jeunes filles n'est que le dernier signe en date de l'effondrement de l'armée régulière afghane, qui a déjà poussé le président afghan à limoger son principal commandant.

Une journaliste a raconté avoir fui une ville du nord de l'Afghanistan - qu'elle n'a pas nommée - et s'être cachée chez son oncle de peur que les islamistes ne la retrouvent et ne l'exécutent.

La jeune femme, âgée de 22 ans, a expliqué qu'elle avait fui sous le nez des talibans après s'être déguisée sous une burqa et qu'elle s'était réfugiée chez son oncle dans un village voisin, mais qu'elle avait été contrainte de fuir à nouveau après que des informateurs eurent signalé sa présence aux combattants.

Aujourd'hui terrée dans un endroit reculé, quelque part dans le nord du pays, elle dit craindre pour sa vie et pour la sécurité de sa famille : " Est-ce que je rentrerai un jour chez moi ? Reverrai-je mes parents ? Où irai-je ? Comment vais-je survivre ?", dit-elle.

Pendant ce temps, des habitants terrifiés qui ont fui la ville de Koundouz, prise par les talibans la semaine dernière, ont parlé des représailles menées par les combattants djihadistes, qui ont traqué toute personne liée au gouvernement et l'ont décapitée ou abattue.

Les talibans se sont emparés de 9 des 34 capitales provinciales de l'Afghanistan et ont assiégé la plupart des grandes villes du pays dans un assaut fulgurant qui a vu les forces gouvernementales capituler en grande partie. (…)

Source : Afghanistan: Taliban going door-to-door, forcibly marrying girls as young as 12, forcing them into sex slavery – Jihad Watch

******

Taliban jihadis seizing girls as “spoils of war” in Afghanistan

Vidéo 7:13 en anglais

******

Les terroristes talibans exigents des chefs tribaux des villes qu'ils leur livrent des filles et des femmes pour le "djihad sexuel"

Un document publié par le service de presse du mouvement terroriste taliban a montré leur ordre donné dans toutes les provinces de l'Afghanistan pour activer ce qui est faussement appelé "djihad sexuel", selon la croyance des talibans et d'autres mouvements terroristes.
Cette récente décision montre la perversité de l'organisation terroriste, qui prétend injustement appartenir à l'islam, tout en pratiquant les actes les plus méprisables.
Le document publié par le mouvement terroriste, qui a été mis à la disposition de Shia Waves, comprenait un ordre aux notables et aux chefs tribaux des villes et des États afghans, de remettre à ses membres toutes les filles de plus de 15 ans, ainsi que les veuves et les femmes divorcées de moins de 45 ans, afin qu'ils puissent pratiquer leur brutalité, représentée par le soi-disant "djihad sexuel".
Ces appels trompeurs du mouvement terroriste s'inscrivent dans le cadre de ses tentatives continues de contrôler le plus grand nombre de villes et d'États afghans après le départ des forces étrangères du pays, et rappellent ce que les éléments criminels de l’État islamique ont fait quand ils contrôlaient un partie de l’Irak [et de la Syrie].

Source : Taliban terrorists demand tribal leaders of cities to hand over girls and women for "sexual jihad" – Shia Waves

******

Traductions Albert Coroz pour LesObservateurs.ch

Articles plus complets en anglais :

Mail Online (traduction automatique), avec vidéos et nombreuses photos

The Sun (traduction automatique), avec photos, vidéo et carte

******

Voir aussi :

Les talibans et l’ÉI se battent pour la suprématie en Afghanistan après le départ des troupes américaines et de l’OTAN (30 juillet)

Afghanistan : les Etats-Unis alertent leurs ressortissants, Moscou redoute une «guerre civile» (7 août)

En Afghanistan, l’empire financier des talibans contribue à leur avancée (11 août)

Afghanistan : trois nouvelles capitales provinciales tombent aux mains des Taliban (13 août)

Alors que les talibans s’approchent de Kaboul, le chef d’état-major afghan a été remplacé (13 août)

Kandahar, la deuxième ville d’Afghanistan, tombe entre les mains des Taliban (14 août)

«Chaos tragique» : Biden sous le feu des critiques aux Etats-Unis face à la situation en Afghanistan (14 août)

 

9 commentaires

  1. Posté par baechler le

    Juste une étrange publicité en faveur de la grandeur de l’Islam…
    No comment

  2. Posté par Georges Kabi le

    Ce qui m’etonne, c’est la feinte ignorance des faits en Afghanistan. De plus, les Afghans, contrairement a leurs voisins n’ont jamais ete « imperialistes », n’ont jamais tente d’etendre leur territoire. Ils ne veulent qu’etre souverain chez eux et ont demontre durant ces 2500 dernieres annees qu’ils etaient capables de chasser de leur territoire tout imperialiste.

  3. Posté par NOELLE BALTUS le

    je voudrais bien faire quelquechose pour aider ces femmes et enfants mais je ne sais pas que faire je me sens demunie
    noelle baltus

  4. Posté par AUTRIC le

    Aujourd’hui Kaboul, demain Marseille !
    Il y a quarante ans ceux qui refusaient l’immigration en France étaient traités de racistes, fascistes, xénophobes… Aujourd’hui la très grande partie de la délinquance est le fait d’une immigration récente . Pour n’avoir pas voulu ouvrir les yeux, voilà où en est aujourd’hui!
    Vincent AUTRIC

  5. Posté par Serge Valembois de Lépigny (SV de L) le

    Pourquoi être étonné, qd on sait que le « fameux » prophète Muhammed a épousé sa femme à l’age de 6 ans, & qu’il l’a « déflorée  » si je puis dire, à 9 ans.

  6. Posté par Bonardo le

    Voulez vous avoir cela en Suisse ?

  7. Posté par miranda le

    Oui Jean François Morf vous avez raison
    Mais lorsqu’on discute de cet « avenir » avec des femmes occidentales, nous sommes perçu(e)s comme étant racistes. Les hommes occidentaux, eux, sont indifférents à cette situation. Ils sont incapables de l’imaginer. Bien sûr les gens éveillés existent et savent où cela peut mener. Mais ils sont minoritaires.

    Et pourtant ce n’est pas par hasard que nos mondialistes font pénétrer ce « pré totalitarisme » dans nos nations. Ils espèrent que la moitié du travail de soumission des européens se fera à l’aide de cette doctrine, dans un proche avenir.

    Nous vivons dans « un encerclement de stratégies diverses « , destinées à écraser l’Européen, dont celle là.

    Et les autres qui se succèdent à une vitesse vertigineuse nous obligent à une vigilance qui NE DOIT PAS FAIBLIR.

  8. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Sur la persécution des femmes afghanes par les Talibans.
    Que font nos féministes ?
    Réponse : rien !
    Tout au plus, elles détournent les yeux, car elles passent tout à l’islam le plus obscurantiste…

  9. Posté par Jean-Francois Morf le

    Comme ça les européennes savent ce qui les attend quand les mahométans prendront les villes européennes…
    Il ne faut jamais se fier à autrui concernant sa sécurité: toutes les chrétiennes devraient recevoir un pistolet pour se protéger des musulmans.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.