Des migrants en provenance de Libye accueillis comme des rois par des organisations humanitaires

 

*******

Carla Montet: Et voici ce que la RTS revend encore et toujours à la population, le point de vue des conquérants et des gauchistes qui sont derriÚre eux.
La RTS persévÚre dans le misérabilisme, joue sur les émotions des téléspectateurs et comme toujours, ne dit rien concernant:
- le changement de population en cours dans les pays envahis,
-
la destruction de notre civilisation par cette invasion migratoire,
- les coûts faramineux de la politique d'asile,
-
la criminalité que cela engendre,
- l'islamisation, déclassement de l'Europe.

*****

"Migrants sur la route de l'enfer" Temps PrĂ©sent du 22 mars 2018 Avec cette enquĂȘte nous vous emmenons faire un long voyage, du dĂ©sert aride et mortel du Niger, aux rivages et aux champs de la Sicile, en passant par une des villes les plus dangereuses au monde, Tripoli, la capitale de la Lybie, en pleine guerre civile, depuis la chute de son dictateur, Muhamar Kadhafi.  

Cette route de l’enfer, c’est celle qu’empruntent tous les jours des dizaines de milliers de migrants africains, venus chercher un avenir meilleur en Europe. Mais vous avez sans doute remarquĂ© qu’on parle un peu moins d’eux depuis quelques mois. Le flux ininterrompu de migrants jetĂ©s en mer puis sur les routes europĂ©ennes semble s’ĂȘtre un peu tari.

La vĂ©ritĂ©, c’est que la tragĂ©die s’est simplement dĂ©placĂ©e plus au Sud. ConsĂ©quence d’une politique europĂ©enne qui repousse les frontiĂšres de la migration le plus loin possible, c’est aujourd’hui dans le dĂ©sert que meurent les migrants, femmes et enfants. Ceux qui en sortent affrontent la torture, le viol et la prostitution en Lybie, avant d’affronter le risque de noyade en MĂ©diterranĂ©e. 

Ce reportage est le rĂ©cit d’une Ă©popĂ©e contemporaine, tragique et bouleversante. Il est le fruit du travail obstinĂ© de Xavier Nicol et Anne-FrĂ©dĂ©rique Widmann, qui ont approchĂ© au plus prĂšs cette misĂšre humaine, parfois en prenant de grands risques, comme Ă  Tripoli, oĂč il est rare qu’une Ă©quipe de tĂ©lĂ©vision s’aventure. Vous allez comprendre Ă  quel points ces migrants qui meurent Ă  nos portes, ces mĂšres, ces jeunes gens, si loin de nous, sont en fait si proches. Pour mĂ©moire, nous vous livrons les derniers bilans tenus par l’OIM, l’organisation internationale des migrations : 4581 migrants sont morts noyĂ©s en mer en 2016, 2834 en 2017.

Depuis le dĂ©but 2018, on a dĂ©jĂ  largement dĂ©passĂ© le cap de 500 migrants disparus en mer. Et cela, c’est sans compter les naufrages qui ne laissent aucune trace.  Un reportage de Xavier Nicol et Anne-FrĂ©dĂ©rique Widmann Image : Philippe EvĂȘque  Son : Nicolas Ducret  Montage : Claire Taurisson

2 commentaires

  1. Posté par Poulbot le

    Tant que la justice Italienne ne saisira pas les navires des passeurs dans les ports italiens pour trafique d’ĂȘtre humains cela continuera .

  2. Posté par antoine le

    L’appel d’air a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par l’ouverture des frontiĂšres par Mme Merkel (la Mutti) en 2015 !
    Frontex, censĂ© protĂ©ger les frontiĂšres extĂ©rieures de l’UE est devenu une agence de voyages et ne fait que compter les migrants fraĂźchement arrivĂ©s en Europe.
    L’UE a complĂštement muselĂ© Frontex !
    https://lesobservateurs.ch/2024/03/06/votre-boulot-cest-daccueillir-les-migrants-lancien-patron-de-frontex-temoigne/
    Risques Ă©levĂ©s d’infiltration de terroristes islamiques !
    https://lesobservateurs.ch/2024/04/05/la-pression-migratoire-saccroit-aux-portes-de-leurope-lagence-frontex-pointe-un-risque-eleve-de-voir-des-terroristes-se-fondre-dans-les-flux/
    L’inaction, l’immobilisme et l’idĂ©ologie de la gĂŽche immigrationniste dĂ©truisent l’Europe et mon Pays !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'ĂȘtre modĂ©rĂ©, nous vous prions d'ĂȘtre patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signĂ©s par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandĂ©es auprĂšs des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modĂ©rĂ©s. Toutefois, Ă©tant donnĂ© le nombre trĂšs considĂ©rable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiĂ©s, chiffres au 1 dĂ©cembre 2020), un travail de modĂ©ration complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par consĂ©quent, les commentateurs Ă  ne pas transgresser les rĂšgles Ă©lĂ©mentaires en vigueur et Ă  se conformer Ă  la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les Ă©lĂ©ments nĂ©cessaires Ă  l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procĂ©dure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se rĂ©serve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repĂ©rerait comme anonyme et invite plus gĂ©nĂ©ralement les commentateurs Ă  s’en tenir Ă  des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.