Message rassurant du Dr Besnainou : la pandémie est presque finie !

15 avril 2020 - par

Dans la vidéo que je retranscris intégralement ci-dessous, le Dr Gilles Besnainou explique que les antibiotiques sont efficaces pour diminuer drastiquement les conséquences du coronavirus chez quasiment tous les patients. Le confinement pourra cesser très rapidement et bien avant le 11 mai.
La maladie causée n’est en fait pas un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Voir Covid19 : témoignage d’un médecin urgentiste à New-York. Cela explique grand nombre de morts dû à un usage inapproprié des respirateurs.
Le virus se comporte de façon très bizarre. Voir Covid-19 : la piste du microbiote, vers un nouveau paradigme ?

Les traitements qui marchent sont :

On voit que la chloroquine n’est pas essentielle, on voit que l’essentiel est l’antibactérien ou les antibactériens, et qu’un apport important peut être le zinc. Explication :

Retranscription intégrale

Traitement du Coronavirus : la lumière au bout du tunnel

Sur le Covid, la situation est assez stable à Paris, les choses s’améliorent un petit peu, il y a un peu moins de gens qui entrent en réanimation.

Et ce qui est surtout la révolution, c’est que maintenant, et ça je le dis vraiment de tout mon cœur, et c’est vraiment très très important. Ça a beaucoup changé en deux mois, en un mois. On nous a embourbés pendant un mois avec « faut pas traiter les malades, faut leur donner du Doliprane ». En fait, on voyait nos patients arriver, leur état se dégrader, aller en réanimation, c’était une catastrophe.

Là maintenant, c’est fini, les médecins de ville, ils ont changé, ils ont repris leurs habitudes ; nous traitons avec un, deux antibiotiques. Nous empêchons les gens de développer ces fameuses horribles bronchites qui amènent les gens en réanimation. On les voyait passer de la toux avec un peu de fièvre puis plus de toux jusqu’à l’étouffement, jusqu’à l’hôpital et puis la réanimation.

Tout ça, c’est fini pour les oto-rhino, pour les médecins généralistes, tout le monde s’est mis à traiter tout le monde, c’est-à-dire que maintenant, on n’attend plus le gouvernement, la chloroquine. Ça a été un feu de paille, on s’en fout de la chloroquine, c’est pas ça qui est important.

(La chloroquine est un des deux médicaments faisant partie du protocole du docteur Raoult, le seul sur lequel insiste les médias, alors que son protocole comporte également un antibiotique, l’azithromycine, qui est passé sous silence par les médias. Voir Coronavirus : Sabine Palliard-Franco a-t-elle trouvé la solution ?).

On a un arsenal d’antibiotiques, on donne un, deux antibiotiques, on essaie d’éviter que l’état des gens ne s’aggrave et il y a des résultats, on le voit aujourd’hui.

Les patients qui ont pris des antibiotiques terminent beaucoup, beaucoup moins en réanimation. Surtout vous qui êtes à l’étranger, en Tunisie, où la pathologie commence, n’hésitez pas à vous faire prescrire des antibiotiques, n’hésitez pas à prendre de l’azithromycine, le Zythromax, le fameux Zythromax. N’hésitez pas.

Maintenant, on connaît la pathologie.

Les Chinois nous ont menti de A à Z. Ce sont des menteurs, ils ne nous ont rien dit de la pathologie. Et maintenant, on la connaît. On sait qu’il y a des problèmes thrombo-emboliques, les gens font des thromboses dans les vaisseaux sanguins. On sait qu’il faut les mettre sous anticoagulants. On sait que la réanimation intensive, les respirateurs, ce n’est pas très utile et au contraire, ça peut être délétère, on sait plein de choses maintenant sur la maladie.

Ce n’est plus la même chose, on n’est plus avec les mêmes armes qu’il y a un mois. Il y a un mois, on était à mains nues. Aujourd’hui, pas du tout. Aujourd’hui, les patients sont traités, leurs vies sont sauves, que le traitement de Raoult marche ou ne marche pas, peu importe, vous serez quand même traités par des antibiotiques et ces antibiotiques vous guériront.

Oui, messieurs, ils vous guériront. Ils nous ont fait perdre nos habitudes. On a oublié qu’on pouvait donner des antibiotiques, on nous a sidérés, ils ont sidéré tous les médecins. « NE DONNEZ PLUS RIEN ! NE DONNEZ QUE DU DOLIPRANE ! »

Mon œil ! Surtout pas ! Prenez des antibiotiques ! Prenez de l’azithromycine avec une cephalosporine de 3e génération (C3G). (Voir encore l’article sur le traitement du docteur Palliard-Franco, qu’elle avait diffusé dans une lettre du 26 mars).

Plein de médecins, surtout dans l’Est, l’ont tenté et ont réussi. Vous avez des témoignages partout, des vidéos circulent, c’est la vérité, ce que je vous dis. Prenez des antibiotiques dès que vous commencez à avoir un peu de fièvre, un peu de toux. Prenez de l’azithromycine avec un deuxième antibiotique si vous ne pouvez pas avoir le traitement du docteur Raoult (hydroxychloroquine + azythromycine) parce qu’il a été confisqué par le gouvernement. Ce n’est pas grave, vous prendrez un ou deux antibiotiques.

Prenez du zinc avec. Le zinc, c’est un anti-infectieux. (Voir l’explication du pouvoir du zinc dans l’article sur le traitement du docteur Zelenko : Hydroxychloroquine + Azithromicyne + Sulfate de zinc). Ça potentialise l’effet des antibiotiques.

Vous savez qu’aujourd’hui on pense que le Coronavirus de Wuhan n’est pas seulement une maladie virale et qu’il y a une surinfection bactérienne. C’est pour ça que les antibiotiques marchent, parce que cette surinfection bactérienne, les antibiotiques vont la réduire et donc vous aurez beaucoup plus de chances de ne pas terminer en réanimation. 

Mais tout ça, il a fallu un mois pour le savoir. Pourquoi un mois ? Parce qu’ils ne nous l’ont pas dit dans les études chinoises. Mais maintenant vous serez mieux soignés.

Rassurez-vous ! Même si vous voyez que les chiffres tombent et qu’il y a autant de décès… Mais les décès, comme je vous l’ai déjà expliqué, ce sont les malades qui sont malades depuis trois semaines, un mois. Mais vous verrez que les décès vont diminuer très très rapidement et que le nombre de gens qui vont rentrer en réanimation va diminuer très très rapidement. Pourquoi ? Parce que les gens sont soignés maintenant. Parce qu’on a vu maintenant… parce qu’on a oublié… mais comment on faisait il y a dix ans quand les gens avaient des grippes ? On les traitait avec des antibiotiques, non ? Et ils guérissaient, ils n’allaient pas tous en réa. Pourquoi on n’a plus traité personne, on donnait du Doliprane et qu’on voyait tous ces gens se dégrader…

Mais j’en pleure quand je me rappelle mes patients il y a un mois. Je leur disais « Mais c’est pas possible, il faut essayer quelque chose, on peut pas rester bras (ballants)… mains nues ! » Et bah, oui, on les a laissés partir en réanimation, c’est un scandale.

Mais c’est fini, tout ça. Rassurez-vous, c’est fini. C’est fini ! Vous n’irez plus en réanimation. Vous serez traités, vous aurez un antibiotique, deux antibiotiques. Le nombre de gens qui entrent en réanimation diminue en ce moment.

Pourquoi il diminue ? Parce que les gens sont traités. Même si c’est pas efficace à 100 %, même si nous n’avons pas tout le traitement qui nous libérera de cette malédiction, nous avons au moins une partie de l’arsenal qui nous permet de ne pas arriver aux catastrophes.

Donc je vous le dis, l’appréhension de cette maladie est nettement plus importante maintenant. Les gens connaissent cette maladie, on commence à connaître… D’ailleurs, je vais vous dire, c’est un virus… c’est incroyable, jamais je n’ai vu autant de signes cliniques, jamais je n’ai vu autant de maux. La peau, les reins, les poumons, on voit que ça touche tous les organes, les yeux, les conjonctivites, la toux, le nez bouché, la perte d’odorat… On ne sait plus si c’est une vascularite, c’est-à-dire si c’est une inflammation des terminaisons vasculaires ou si c’est une neuropathie, c’est-à-dire une inflammation des terminaisons nerveuses. Mais en tout cas, on sait que ça touche beaucoup d’organes, donc on sait aujourd’hui mieux appréhender tout ça.

Donc ne vous inquiétez pas. Et d’ailleurs maintenant les vidéos-consultations ont repris à 100 %. Vous avez tous les médecins généralistes qui consultent en vidéos-consultations, donc c’est très facile pour vous, où que vous soyez, de vous faire traiter par un antibiotique, voire deux antibiotiques.

Et n’hésitez pas, imposez le traitement si jamais votre médecin… certains médecins sont encore réticents. « C’est une grippe, c’est un virus, on ne donne pas d’antibiotiques. » NON ! Il y a une composante bactérienne dans cette infection et il faut la soigner, et si vous diminuez la composante bactérienne, vous allez diminuer le niveau de l’infection.

Voilà, c’est ce que je voulais vous dire ce soir, reprenez courage, on arrive au bout, ça y est !

Dr Gilles Besnainou

Ces informations sont confirmées par les observations rapportées par Silvano Trotta.

24 commentaires

  1. Posté par CHANDELIER LILIANE le

    On entend et on lit tout et son contraire . Je suis toujours très étonnée que de simples citoyen(e)s comme moi aient un avis autorisé et péremptoire sur des questions aussi graves . Le gouvernement voudrait éliminer les personnes âgées… les chercheurs n’en sont pas…Ils sont tous à la botte de l’Allemagne… Cela ne vous rappelle rien ? Dans les périodes très troubles , comme les guerres par exemple, la peur était souvent mauvaise conseillère et les suppositions les plus folles allaient bon train , causant parfois beaucoup de dégâts . Alors , il faut raison garder, réfléchir avant de parler ; Tout le monde s’en portera beaucoup mieux .

  2. Posté par Sandrine le

    Un beau menteur. Par exemple, Sabine Paliard-Franco a fait retiré le post de son fils sur FB. Les cas qu’elle a traité n’ont jamais été testés et Elle ne concluait pas au traitement miracle définitif. Elle précisait point capital, qu’il s’agissait de patients présentant des syndromes grippaux, mais non confirmés COVID-19. »
    « Dans le cadre de ce qu’on continue à appeler du terme vieillot de « pneumonies atypiques », autant les macrolides ont montré leur efficacité contre les principales infections à bactéries intracellulaires, autant les C3G (céphalosporines de 3ème génération) ne sont nullement recommandées. L’autre classe d’antibiotique surtout utilisée dans ces cas est la classe des tétracyclines. »
    L’efficacité du traitement du Pr Raoult n’a jamais été prouvé. Bien au contraire, celui-ci refuse de faire une vraie étude qui le prouve. Est-ce que ça marche ? Nul ne sait.
    Bref, faut arrêter de dire n’importe quoi.

  3. Posté par dr maboule le

    En France il y a des lois, bravo aux médecins qui les respectent et au gouvernement qui les encadre. Honte à ceux qui se font mousser sous prétexte d’être pro-actif et de détenir la vérité, là où la majorité de la planète ignore la solution.

    ARTICLE R.4127-13 du CSP
    Lorsque le médecin participe à une action d’information du public de
    caractère éducatif et sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il doit
    ne faire état que de données confirmées, faire preuve de prudence et avoir
    le souci des répercussions de ses propos auprès du public. Il doit se garder
    à cette occasion de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en
    faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours, soit
    en faveur d’une cause qui ne soit pas d’intérêt général.
    ARTICLE R.4127-14 du CSP
    Les médecins ne doivent pas divulguer dans les milieux médicaux un
    procédé nouveau de diagnostic ou de traitement insuffisamment éprouvé
    sans accompagner leur communication des réserves qui s’imposent. Ils ne
    doivent pas faire une telle divulgation dans le public non médical.
    ARTICLE R.4127-15 du CSP
    Le médecin ne peut participer à des recherches biomédicales sur les
    personnes que dans les conditions prévues par la loi ; il doit s’assurer de la
    régularité et de la pertinence de ces recherches ainsi que de l’objectivité
    de leurs conclusions.
    Le médecin traitant qui participe à une recherche biomédicale en tant
    qu’investigateur doit veiller à ce que la réalisation de l’étude n’altère ni la
    relation de confiance qui le lie au patient ni la continuité des soins.

  4. Posté par Bardin le

    je ne sais pas si l’azithromycine suffit mais je l »espère. Ce que je suis certain c’est qu’il est nécessaire de tester dés qu’il y a un problème, isoler et traiter. Sans traitement même partiel il n’y a pas d’isolement, et une impression de « croupir », d’être abandonner…

  5. Posté par cyberbeb33 le

    Ce médecin parle en médecin….il a mille fois raisons !!!!
    Un virus respiratoire n’a jamais causé autant de dégâts sur autant d’organes dans le corps.
    Il y a une composante inflammatoire évidente qui est certainement d’origine bactérienne donc il faut agir très en amont de l’infection pour éviter les complications. Cette video a 10 jours, rien n’a changé. Les autorités médicales préfèrent ne pas traiter les gens et les laisser mourir, heureusement, les médecins semblent s’être réveillés il y a 2 à 3 semaines, quand ils ont vu que le confinement ne servaient à rien et que les cas en réanimation et les hospitalisations continuaient de flamber.
    Aujourd’hui, çà commence juste à baisser. Je pense qu’à la mi-mai, il y aura un répit mais pour combien de temps ?

  6. Posté par Mu le

    https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/15/l-antibiotique-azithromycine-est-il-vraiment-efficace-contre-le-covid-comme-l-affirme-cette-publicat_1785212
    Extrait : Alexandre Bleibtreu, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris), rappelle toutefois qu’il s’agit de «retours d’expérience, sans possibilité d’évaluer ou de vérifier les résultats» et non de publications scientifiques : «On ne sait pas grand-chose sur l’efficacité de l’azithromycine sur le virus. On sait juste que cet antibiotique est utilisé pour des pathologies respiratoires pour son caractère anti-infectieux et anti-inflammatoire. Il n’y a aucune donnée scientifique qui montre que l’utiliser ait un intérêt pour un patient Covid, un effet sur le virus, ou que ça permette d’éviter des formes graves de la maladie. Donc les gens qui disent sur les réseaux sociaux qu’on a trouvé un traitement, c’est de la rumeur, voire de la fausse information.»

    «Si l’azithromycine associée au C3G fonctionnait, cela se saurait, estime-t-il, en référence à la méthode proposée par Sabine Paliard-Franco. C’est le traitement probabiliste recommandé pour les pneumopathies bactériennes communautaires graves, mais pas virales.»

    Un traitement probabiliste correspond à une prescription d’antibiotique formulée avant que ne soit connue la nature exacte de l’infection, et qui correspond au protocole le plus efficace et le moins risqué face aux pathogènes fréquemment responsables de ces symptômes.

    A lire aussiQuand connaîtra-t-on les résultats des premiers essais de traitements contre le Covid-19 en France ?

    «Cette association a été utilisée en traitement probabiliste à la Pitié-Salpêtrière au début de l’épidémie, et on n’a constaté aucune guérison spontanée, poursuit l’infectiologue. Par ailleurs, nous avons aussi des retours d’expérience, qu’on ne publie pas sur les réseaux sociaux : plusieurs dizaines de patients ayant été traités pendant plusieurs jours à l’azithromycine seule en médecine de ville et qui malgré cela ont été hospitalisés avec des tableaux pulmonaires graves.»

  7. Posté par Jemila le

    Merci mon Dieu et bravo à tous les soignants et chercheurs humains et de bonne foi . Merci de nous informer et redonner espoir à l humanite entière par ce partage. Et non courage

  8. Posté par Benchoudar le

    Ma confiance va au professeur RAOULT le seul a avoir proposé un traitement qui a fait ses preuves la chloroquine(plaquenil) pour baisser la charge virale+ azithromicyne pour les infections provoquées par le coronavirus malgré la délation des petits marquis de Paris ,
    Nous avons la chance d’avoir en France le meilleur spécialiste au monde en épidémiologie, infectiologie et virologie reconnu internationalement
    mais comme tout ce qui est bien dans notre pays ,nos médias mainstreams sont les spécialistes de la diffamation pro gouvernementale tout ça pour satisfaire big pharma gilead en particulier pour se faire un pognon de dingue sur notre santé,et bien non ce ne sera pas le cas
    Je remercie aussi l’ensemble des chercheurs cubains pour leur traitement interféron alfa-2b et leur solidarité internationale malgré le blocus dont ils sont victimes depuis plus de 40 ans par l’impérialisme américain
    quand à nos dirigeants, ils vont se defausser en choisissant un nouveau bouc émissaire pour
    être le responsable de leur incompétence en matiere de stocks sanitaires(masques,tests,respirateurs,sur blouses,charlottes ,chaussons,hydrogel ,traitement des les premiers symptômes ..)plus préoccupés à faire profiter les multinationales pour la magne de profit qu’aurait généré le coronavirus pour big pharma,et bien non et c’est tant mieux pour notre sécurité sociale la Poule aux oeufs d’or qu’ils sont entrain de detruire aux profit de mutuelles de plus en plus exorbitantes,macron n’est pas un president mais un banquier de stage up qui finissent toujours en faillite,le monde d’après pour ce despote c’est le 19 ème siècle

  9. Posté par mercier le

    Enfin une réponse frappée du bon sens et qui redonne l’espoir .La seule question qui nous taraude c’est : Pourquoi??? Pourquoi cet aveuglement,cette surdité de l’état?

  10. Posté par Philippe Fritsch le

    Comment peut-on se permettre de porter un jugement lorsqu’on n’est pas médecin, virologue etc. ?

  11. Posté par Piat le

    A qui profite le crime ?

  12. Posté par jean le

    Comment dire quand nos gouvernements impuissants sont dirigés par des commissaires européens corrompus dont le but est satisfaire les exigences des USA ou de l’Allemagne ! Quand nos citoyens se croient dans une république alors que partis sont complètement dominés par les même oligarques mondiaux !! si les français ne retournent pas dans la rue !! ils finiront le travail !! et il faudra bientôt une attestation pour circuler dans notre propre pays !! imaginez et cela est une nouvelle que les migrants dans les camps ont reçu des masques !! au moment ou les soignants n’en avaient pas pour nous garder en bonne santé !! pas la peine de voir plus loin, nous sommes bien dans des activités criminelles.

  13. Posté par PIAT le

    les gouvernants sont-ils bien conseillés ? par des experts (experts en panique généralisée)

  14. Posté par Richard le

    Et voici le champion du monde de l’arrogance et d’auto suffisance taclé par la Chine,
    Décidément, une fois encore, ce gouvernement a montré son incapacité de gérer une crise, combien de temps faut-il maintenant pour ramener notre économie à un Niveau raisonnable ?

  15. Posté par caroline Porteu le

    Les Ehpad commencent à prescrire des antibiotiques à leurs résidents testés positifs .
    Visiblement le bon sens revient à l’ordre du jour , contrairement aux recommandations ineptes d’un gouvernement dont on se demande à quoi il joue .

  16. Posté par Haddad le

    Ces propos semblent frappés du bon sens et je souscris entièrement aux propos de de ce médecin …

  17. Posté par Delano Morel le

    Un médecin idéologue, il profite
    pour donner des points aux chinois et au Docteur Raoult ds un vocabulaire dégradant. Il faut dire aussi que cet optimisme est assez inquiétant contrairement au Docteur Raoult qui a affirmé que l‘hydroxychloroquine réduisait seulement la charge virale, en attendant d’avoir trouvé un vaccin.

  18. Posté par Michèle THIAM FONT le

    TOUT A FAIT EXACT !
    MILLE MERCI DOCTEUR DU CRIS DE VOTRE CŒUR DE TRÈS GRAND MÉDECIN ET D’UNE TELLE PERTINENCE PROFESSIONNELLE
    QUEL SCANDALE D’ÉTAT FRANÇAIS QUI COÛTE LA MORT A TANT, TANT, TANT DE VICTIMES
    JE FAIS PARTAGER
    Michèle THIAM FONT « LA SAUZONNAISE »

  19. Posté par JoJo le

    Quel est l’intérêt de mettre la France sur la paille ? Le système financier était à bout… il allait se casser la figure. Cette pandémie permet de renflouer tout ça légalement, à nos frais.

  20. Posté par Niini le

    Quelle tristesse de savoir que la France a politisé cette histoire de Covid-19. Macron voulait il se débarrasser des personnes âgées ? Comment se fait il que certains pays ont imposés les masques pour se protéger et en France on disait que ce n’est pas nécessaire , que c’était pour le personnel hospitalier et qu’après on se rende compte que la France n’avait pas assez de masques . Ensuite, on rationne les pharmacies en masques et pourtant les pharmaciens savent ou s’approvisionner en masques. Ce gouvernement est pathétique et Macron est définitivement le pire président de la France . Il y aura forcément des séquelles sur l’économique .

  21. Posté par M SANTONACCI le

    Il est très difficile de rester impartial suite aux affirmations médicales disant qu’un ou deux antibiotiques permettent de guérir, alors que nos dirigeant soutiennent le contraire ! Quel est donc l’intérêt de mettre la France sur la paille ?

  22. Posté par ike le

    je pense que c est convaincant
    je pense aussi quee le gouvernement et son chef ont mentis au peuple pour des intérêts perso ou pour se couvrir de leurs propres conneries – quant au dr d raoult ; étant jaloux de lui ont lui barre les routes comme d hab ; question d abus de pouvoir…!!!
    mais tous se payent dans la vie à chacun ses propres factures

  23. Posté par Kambo le

    Vivement que cette épidémie touche à sa fin. Merci pour vos éclaircissements

  24. Posté par Dominique le

    Cocorico, la France, qui se dit la meilleure thérapeute, a rattrapé l’Allemagne pour le nombre de tests positifs et l’a dépassée pour le nombre de décès.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.