Mesures d’exception nouveau coronavirus : un suicide par peur de mourir

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Mesures d’exception virus Corona : un suicide par peur de mourir

 

Dans la Weltwoche, Roger Koeppel se demande si les mesures prises trop tard et sous l’emprise de la panique par notre Conseil fédéral, à la suite de nos voisins de l’Union européeenne, sont vraiment raisonnables par rapport au danger réel de l’épidémie du nouveau coronavirus. On a complètement négligé de faire une analyse des coûts par rapport aux avantages. Notre économie pourrait bien mourir de la narcose complète qui lui est infligée. La démocratie est mise hors service. Se rendent-ils compte de ce qu’ils font ?

 

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2020-12/kommentare-analysen/wissen-sie-wirklich-was-sie-tun-die-weltwoche-ausgabe-12-2020.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Des politiciens responsables doivent toujours se poser la question du caractère proportionné des décisions qu’ils prennent. Quel est le problème ? Comment peut-il être résolu ? À quel prix ? Une analyse des coûts par rapport aux avantages est par nature gênante lorsqu’il s’agit de la santé, mais elle n’en reste pas moins nécessaire. Sous l’empreinte de la panique engendrée par le nouveau coronavirus, il semble qu’on ait voulu faire fi de cette exigence. Tous les moyens semblent bons au gouvernement et aux partis politiques pour ralentir la propagation du virus. Un sentiment de malaise est en train de s’emparer de beaucoup. La Suisse, le monde, sont-ils en train, par peur d’une possible contamination, de commettre un suicide économique .

 

Claude Haenggli, 19.03.2020

 

 

13 commentaires

  1. Posté par Christian le

    Aldo, il reste encore de la moquette chez vous ? Ou bien est-elle partie complètement en fumette ?

  2. Posté par aldo le

    Dans un pays sérieux à l’origine comme l’était la Suisse avant la dictature socialo-écolo-gauchiste, on aurait du avoir dépassé le stade des questions et des hypothèses. Si les gouvernants sont incapables, c’est le rôle de l’armée de s’y substituer par la force du Peuple milicien mobilisable. Ce qui devrait être inscrit dans la Constitution. Malheureusement l’armée a été proprement rincée volontairement de ses budgets par ces étrangers multisupports, traîtres comme Maudet avec son armée de 20’000 hommes ou le GSSA qui conspirent pour réduire la voilure du parachute armée à une pure illusion cinématographique.

    L’armée aurait dû être prête immédiatement pour ce conflit qui découle directement d’UNE SITUATION DE GUERRE BACTÉRIOLOGIQUE NÉCESSITANT UNE PROTECTION ARMÉE RÉELLE DE LA POPULATION, avec l’aide des logiciels de simulations propres à induire des décisions appropriées et finalisées avant la catastrophe. Or on a vu que les systèmes informatiques de l’armée étaient disparates au point de ne pas être interconnectables, alors que cette situation devait découler de combines et d’actes de corruption au niveau politique, voir de trahisons organisées depuis l’Europe bolchévique et sa colonisation islamique d’immigration de masse induite sous prétextes humanitaires.

    Dans la période que nous vivons, il est donc de première nécessité d’utiliser les fonds de Billag-Serafe-Secon pour mettre à disposition des citoyens L’ACCÈS A UNE TÉLÉVISION ET UNE RADIO MILITAIRE qui diffuse EN BOUCLE les infos essentielles à cet état de guerre et qui nous informe à sa manière avec des substituts journalistes tirés directement des principes de milice et non des professionnels déjà pollué et achetés par l’ennemi. Si l’action de l’armée est notre dernier recours contre l’arbitraire politique actuel, ceci doit être fixé dans la Constitution. L’armée est donc mobilisée pour agir pour la protection du Peuple contre le C.F. et le parlement des traîtres. Elle doit aussi intervenir pour procéder à l’arrestation de ces derniers et à leur condamnation immédiate même de mort, ainsi qu’à la saisie de leurs biens pour pouvoir payer toutes les inepties qui mettent en péril notre prospérité d’origine et servent de catalyseurs à cette gangrène d’importations de surpopulation illimitée sauf par l’action des épidémies et non de la raison.

  3. Posté par pierre frankenhauser le

    Comment se fait-il qu’un pays comme le nôtre n’est pas capable de produire des gants en latex et des masques, et en grande série, dans l’urgence en y mettant vraiment le paquet, avec tout le savoir-faire et les usines que l’on a ? Comment se fait-il que nos haits responsables de la santé et de la protection de la population n’ait pas prévu le scénario d’une pandémie, en profitant de l’expérience des pays asiatiques ? Il y a de l’amateurisme et de la négligence. Et avec une présidente et un ministre de l’intérieur issus d’un parti socialiste qui ne comprend rien à au monde économique, cela n’aide pas non plus.

  4. Posté par Leo le

    Sauf que ce n’est pas un suicide, c’est un meurtre!

  5. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Aujourd’hui 20 mars en Italie : 627 morts supplémentaires en 24 heures, 4032 morts en tout.
    Peur de la toux et d’une grosse fièvre ? Paroles de bon sens de Roger Koppel ?
    Suicide par peur de mourir, vraiment ?
    Il y a de gros doutes sur cette volonté de vouloir tout sacrifier à l’économie et à la croissance.
    Soutenons plutôt les mesures raisonnables du Conseil fédéral et des cantons.

  6. Posté par Blaise le

    les écailles du pangollin comme aphrodisiaque ! Mr Dominique ne connaît rien à la Chine. C’est l’hypochondrie des occidentaux exacerbée par les médians qui nous a mis dans cette situation. Ce virus n’est pas plus dangereux que les autres conronavirus saisonniers. Il faut arrêter de tuer la prospérité de notre pays juste parce que certains ne supportent pas d’avoir trois jours de fièvre. Mais c’est probablement trop tard. les hypochondriaques nous auront tous tués

  7. Posté par Blaise le

    les écailles du pangollin comme aphrodisiaque ! Mr Dominique ne connaît rien à la Chine. C’est l’hypochondrie des occidentaux exacerbée par les médians qui nous a mis dans cette situation. Ce virus n’est pas plus dangereux que les autres conronavirus saisonniers. Il faut arrêter de tuer la prospérité de notre pays juste parce que certains ne supportent pas d’avoir trois jours de fièvre. Mais c’est probablement trop tard.

  8. Posté par Elle le

    La santé n’a pas de prix :
    Je suis pour un confinement strict puisque il ny a pas eu de mesures préventives suffisantes. Plus le choix.

    Bien sûr, en voyant le reportage sur la gestion de crise à Singapour (formation des enfants a l’hygiène et aux risques, mesures d’hygiène et nettoyages hyper strictes et fréquentes des poignées, écrans tactiles etc. des magasins, bus, et tout object en contact; prévention a grande échelle, respect des consignes et enthousiasme à les respecter de la part de la population…) ça leur a permis de conserver leur economie et droit au mouvement. Et bravo à eux.
    Ma foi, l’Europe est a la traîne et elle aura donc la sanction qu’elle mérite : crise econmique ET pandémie.
    ( aucune hygiène personelle et communautaire, pas de formation à l’école et au travail pour les gens.. et abscence de civisme pour une partie des gens de tout âge….,
    et surtout peu de solidarité, en France politiciens qui twittent pour se tirer dans les pattes et s’accuser parmi au lieu de faire front commun et de bosser à des mesures …pitoyable.
    Bref… nous n’avons pas assurés.
    Nous sommes, et nos politiciens sans idées de prévention, responsables.
    On fera mieux la prochaine fois…espérons.

  9. Posté par Blaise le

    Enfin quelques paroles de bon sens apparaissent sur ce site après la propagande alarmiste dont nous avons été bombardés depuis un mois environs. Je vous avait pourtant donné moi aussi le lien du Pr Raoult il y a déjà un certain temps. Il est heureux de le voir apparaitre enfin sur les Observateurs. Je suis également heureux de voir que Roger Koppel a gardé la tête froide et que l’on nous parle de son éditorial. Mais malheureusement il est trop tard car le mal est fait. Le pire est encore devant nous car une économie qui s’effondre crée de nombreuses victimes, et a des conséquences incalculables, particulièrement chez un peuple de locataires ou de propriétaires qui en réalité sont endettés.
    La prospérité Suisse risque de n’être plus qu’un souvenir, simplement parce que des hypocondriaques qui ne supportent pas de s’imaginer souffrants ont créé la panique au lieu de traiter cette maladie en gardant la raison. Vous ne supportez pas l’idée d’avoir la toux et une grosse fièvre ! Eh bien ce qui va arriver sera incomparablement pire. Vous aurez une grande responsabilité là dedans, et il faudrait commencer par faire un mea culpa et cesser de publier des informations alarmistes. Un conseil : évitez également le paracétamol, il ne sert qu’à assurer le confort du patient tout en empêchant son système immunitaire de réagir contre les microorganismes. C’est en empêchant son corps de se défendre avec de tels « médicaments »que l’on risque de finir aux soins intensifs. A bon entendeur salut, de la part d’un lecteur anéanti par le maque de bon sens des occidentaux qui se font Hara Kiri par peur de tomber malade.

  10. Posté par antoine le

    Le réveil sera brutal et tout le monde sera étonnée de se réveiller comme à la fin d’un cauchemar … mais en réalité ce n’est PAS un mauvais rêve et les gens seront livrés pieds et poings liés face au Gouvernement Mondial que personne ne voulait … à part quelques zélites très attentionnées !!

  11. Posté par Dominique le

    1. Si la Confédération, les Cantons et les Communes avaient épongé toutes leurs dettes qui du reste sont immorales puisqu’elles sont mises sur le dos de nos enfants, de nos petits enfants,,, nous ne serions forts et riches pour pouvoir supporter les coûts et le désastre économique qui accompagne toute catastrophe. Pour avoir la liberté de choisir selon ses valeurs, la liberté et la morale il faut en avoir les moyens économiques.
    2. Tout ce bla bla sur ce virus venu de Chine mais ce que nos médias ne disent pas est que les écailles du pangolin son considérés aphrodisiaques par des obsédés chinois prêts à payer très cher. C’est eux qui en consommant ces cochonneries ont fait que ce nouveau virus ce transmette plus loin chez les hommes et jusque chez nous. Le reste du monde doit exiger des comptes au gouvernement chinois qui a encouragé leurs petits paysans à faire des élevages de tant d’animaux sauvages pour satisfaire leurs superstitions et leur « médecine » complémentaire et doit lui faire payer tout le mal économique qu’ils ont fait au monde entier !
    C’est un comble que ces prédateurs de notre milieu ambiant puissent être considérés, comme une grande puissance mondiale sur laquelle il faut compter du point de vue économique et géopolitique, parce qu’ils se reproduisent comme des rats et se sont enrichis à trillions sur notre dos.

  12. Posté par leone le

    A partir du moment où on n’a pas conscience de se donner la mort est-ce un suicide?
    Les politiciens occidentaux n’ont pas conscience de ce qu’ils font. Quand seuls 2% des personnes infectées décèdent et que moins de 30% (2%x30%=0,6%) de la population attrapent le virus peut-on appeler ça une catastrophe sanitaire? Ce qui est certain c’est que beaucoup de petits commerces et PME ne se remettront pas de la fermeture forcée et quand notre tissu économique sera détruit on verra qu’elle santé on peut se payer.

  13. Posté par Peter Bishop le

    Je constate ces derniers jours avec effroi que non seulement la plupart des pays occidentaux mettent en place des régimes ultra-autoritaires et totalitaires mais que les gens applaudissent et en demande encore plus… Tout cela est fait bien évidemment sur l’excuse du « bien commun » qui peux permettre d’absolument tout justifier ! Après cette « crise », les gens vont se réveiller avec une sacré gueule de bois lorsqu’il réaliseront que l’économie est détruite, l’état s’est octroyé les pleins pouvoirs, la mondialisation (mise en place d’un état mondial et uniformisation du monde) est plus en forme que jamais et que tout ça est arrivé avec leur consentement et sous leurs applaudissements…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.