Des djihadistes françaises : « On a fait une aventure, c’était pas top, on veut revenir en France, c’est tout. »

 

Comme beaucoup, elle pensait en arrivant en Syrie pouvoir vivre un islam normal, porter le niqab librement. «Mais en fait, je me suis rendu compte que c'était encore plus difficile ici que quand j'étais en France», poursuit la jeune femme.

 

Les islamistes comptent sur l'absence de preuves concernant leurs crimes pour revenir, le doute profitant à l'accusé. Ils savent déjà comment ils vont pouvoir nous manipuler.

 

 

[...]

Si c'est pour nous séparer, franchement, je ne vois pas l'intérêt de nous rapatrier. S'ils nous laissent nos enfants, et qu'on écope d'une petite peine, et puis après qu'on peut refaire notre vie normale, oui. Mais si c'est pour prendre 10 ans de prison, que mes enfants soient placés à la DDASS (ndlr: les services sociaux), et que je ne sais pas où ils sont, non. On a fait une aventure, c'était pas top, on veut revenir, c'est tout», conclut-elle.

20min.ch

5 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Finalement c`était au Club Med tout compris ,c`est vraiment se foutre de notre gueule que d`entendre un si beau discours je suis innocente par pitié venez nous en aide et bien non en prison point barre.
    Vous manipulez les gens par des mensonges honte à vous.

  2. Posté par Devergranne le

    Faut quand même être baleze pour croire qu’au djihad on s’éclate comme au club med

  3. Posté par Chris le

    Une sorte de voyage festif à la rencontre de l’autre qui aurait un peu mal tourné, rien de plus…

    Des criminelles de guerre, à laisser pourrir sur place ou a déporter en Arctique…

  4. Posté par antoine le

     »Les islamistes comptent sur l’absence de preuves concernant leurs crimes pour revenir, le doute profitant à l’accusé. Ils savent déjà comment ils vont pouvoir nous manipuler. »
    Avec la complicité de la justice factice de Mme Belloubet:
     »S’ils nous laissent nos enfants, et qu’on écope d’une PETITE PEINE, et puis après qu’on peut refaire notre vie normale, oui »
    Elle est pas belle la vie !! On tue, on massacre, on viol, on vol, on pille en toute impunité !
    Et on rentre au pays en victime …
    La taqiya, le mensonge, la fourberie, etc …
    Les muzz sont spécialistes !
    NON au rapatriement des hommes, femmes et enfants.
    Ce sont des BOMBES ambulantes !

  5. Posté par combattant le

    Ces boîtes aux lettres rêvent ! Les rapatrier,petites peines,et on fait comme si RIEN ne s’était passé.PEINE CAPITALE,sortir la GRANDE VEUVE,et en avant la musique !Dans nos pays,ils nous faudrait l’armée pour faire le nettoyage de cette IMMONDE SALOPERIE ! VIVE LES PATRIOTES ! Peuple debout !,mais pas à plat à vendre,pensez aux VICTIMES de ce CARNAGE menés par ces DETRAQUES d’un autre monde.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.