Un ministre s’inquiète du communautarisme musulman : « La vraie question : est-ce qu’il n’est pas déjà trop tard? »

 

Que faire? Alors qu’Emmanuel Macron estimait en octobre, après l’attentat de la préfecture de police, que le combat contre le communautarisme constituait « une lutte essentielle », l’exécutif recherche activement un dispositif pour contrer ce phénomène. L’ampleur du chantier est énorme – les signaux d’alerte se multiplient sur la montée de l’influence islamiste dans de nombreux quartiers, […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par helye le

    tous ceux qui nient pour le moment l’emprise d’un certain communautarisme religieux et politique seront tout « surpris  » quand au soir des municipales des listes entiéres et des villes seront passées sous tutelle de ce communautarisme  » LEGAL  » A CE MOMENT LA oui IL SERA TROP TARD

  2. Posté par Leon REMIA le

    NON pas trop tard mais agir très rapidement. En premier lieu déchéance de la nationalité française pour tous les binationaux pour tous actes anti francais et ant constitutionnel.

  3. Posté par antoine le

    Un ministre s’inquiète : « La vraie question : est-ce qu’il n’est pas déjà trop tard? »
    Suites aux décisions des gouvernements successifs à la tête de la France depuis 40 ans, TOUTES les décisions prises vont dans le sens de l’immigration de masse !
    La population française autochtone ne peut que constater les dégâts, subir ou se RÉVOLTER !
    Au choix !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.