Selon un site communautaire serbe, un enfant aurait été battu brutalement dans son école à cause d’une croix portée autour du cou

post_thumb_default

 

Un acte horrible s’est déroulé à Paris, ville d’un pays reconnu pour sa démocratie, sa mixité et qui condamne sévèrement le racisme. Au sein du collège Marx Dormoy, dans le 18ème arrondissement de Paris, un jeune garçon d’origine serbe, âgé de 12 ans, s’est fait agressé de manière brutale pour n’avoir pas voulu ôter une […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Lu le

    Peut être c’est beaucoup exagéré. Et la réaction de l’école? Les Serbs sont connu comme les gens qui déteste les Muslim, les Catho, les Protestants…

  2. Posté par Delaitre le

    Malheureusement visitons nos écoles collèges et nous comprendront ce qu ai devenue la France et le pire est bientôt à venir

  3. Posté par maury le

    Si nous ne réagissons pas ça va empirer, et comme l’a avoué l’ancien ministre de l’intérieur:Colomb, le feu vert sera donné pour la »curée » ;Les banlieues s’y préparent et le fait que la France est en ébullition à cause de Jupiter nos envahisseurs attendent le moment propice pour nous trucider !!
    SI VIS PACEM PARABELLUM (« Si tu veux la paix, prépare la guerre » en français) est une locution latine. Elle représente le concept de paix armée.

  4. Posté par Bintou le

    Je suis dans ce collège

  5. Posté par JeanPaul le

    On peut en déduire que les agresseurs lâches, qui ont dû se mettre à 5 contre le garçon, ne pouvaient qu’être musulmans. Il n’y a que ces derniers pour agir ainsi. Ils mériteraient un châtiment exemplaire et que leurs noms soient publiés à côté de leur photo. Il faut commencer par les renvoyer de l’école avant de les expulser définitivement.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.