France : Un migrant soudanais agresse sexuellement une conductrice de bus. La veille, il avait déjà agressé une fille de 16 ans

La conductrice de bus a été agressée par un passager samedi 16 novembre. En signe de soutien, les collègues de la victime ont cessé le travail pour le reste de la journée.

Samedi 16 novembre, une conductrice a été agressée sexuellement alors qu’elle conduisait son bus à Martigues. Choquée, elle a interrompu son service, imitée par ses collègues en signe de solidarité, indique La Provence.

L’homme suspecté a été interpellé quelques minutes après grâce à la vidéo surveillance. Ce Soudanais âgé de 26 ans est également suspecté de s’être livré à des attouchements sexuels sur une jeune fille de 16 ans, la veille, également dans un bus.

(…)

RTL.fr

via Fdesouche

2 commentaires

  1. Posté par JeanPaul le

    On pourrait peut-être le castrer sur la place publique… Je sais, chez nous cela ne se fait pas, alors que dans les monarchies du Golfe cela serait envisageable. Il serait temps d’agir fort contre ces saloperies et ne rien laisser passer.

  2. Posté par farjon thierry le

    Bravo le traité de Schengen et le pacte de Marrakech!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.