Fribourg : Accusé de viol, l’Afghan repart libre. La victime s’était suicidée.

Le siège de la victime présumée d’un viol est resté vide, mercredi, au Tribunal de Fribourg: elle a sauté d’un pont, treize jours après avoir raconté son agression à la police en février 2018.

Il repart libre et ne sera pas expulsé

[...]

Estimant qu'il y avait eu attouchements et fellation non consentis, il l’a condamné pour contrainte sexuelle. Il n'a toutefois pas retenu le viol, considérant que la jeune femme n’avait pas suffisamment manifesté son refus.

Le condamné devra aussi verser 2500 francs pour tort moral à la famille de la victime. Mais il est reparti libre, ne sera pas expulsé et pourra poursuivre son apprentissage.

20min.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

6 commentaires

  1. Posté par SAQUADOGLU le

    Pour ma part, il touche à ma fille, il se retrouve dans une ruelle, les testicules dans la bouche et un pieu dans le fondement. Un peu à la mode de chez eux, histoire de ne pas trop le dépayser.

  2. Posté par Yann Le Hors le

    Non mais c’est quoi ce jugement à la con ?

  3. Posté par Sergio le

    Encore et toujours la même rengaine… et ces racailles qui rigolent et insultent la famille à la sortie du tribunal. Je me demande quand l’étincelle se produira. Ce n’est pas par hasard que l’on veut désarmer les Suisses.

  4. Posté par Michel le

    Je préfère ne rien dire , ce qui veut tout dire ..RIP la victime, et mes pensées à la famille…

  5. Posté par Palador le

    On attend tout de suite les réactions des Femens et me Too…

  6. Posté par J.-J. le

    Nom, prénom, adresse?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.