PS, PLR, PDC, PVL, PBD et Verts pour une Suisse à 10 millions d’habitants

post_thumb_default

 

La population de la Suisse continuera de croître aussi longtemps que l’accord de libre circulation des personnes donne aux citoyennes et citoyens UE un droit légalement fondé d’immigrer dans notre pays. Tous les partis à l’exception de l’UDC refusent de changer cette situation parce qu’ils ferment les yeux devant les effets nuisibles de la libre circulation des personnes avec l’UE. Aux immigrants UE il faut ajouter les migrants économiques des quatre coins du monde que la Confédération accueille par milliers depuis des années et qui s’installent durablement aux frais de l’aide sociale. Les autres partis refusent de voir les lourdes conséquences de l’immigration de masse ou tentent de les dissimuler – quand il n’est plus possible de les ignorer – avec l’argent des contribuables.

Les conséquences de l’immigration de masse sont désastreuses
L’immigration de plus d’un million de personnes durant les 13 ans écoulés a provoqué le bétonnage de 407 millions de mètres carrés de surfaces vertes. 543’000 voitures et 789 bus supplémentaires circulent sur les routes suisses et effectuent chaque année 9 milliards de kilomètres. Les transports publics sont eux aussi bondés. La criminalité a augmenté depuis l’introduction de la libre circulation des personnes. Les charges sociales explosent – six bénéficiaires de l’aide sociale sur 10 sont des étrangers. Mais l’aide sociale doit aussi accueillir de plus en plus de travailleurs suisses âgés de plus de 50 ans parce qu’ils sont remplacés par des étrangers plus jeunes et moins chers.

L’initiative de limitation met fin au droit légalement fondé à l’immigration et veille à ce que la Suisse gère à nouveau l’immigration en fonction de ses propres besoins. Voilà pourquoi le groupe UDC s’est prononcé à l’unanimité pour ce projet durant sa séance d’aujourd’hui. Le PS, les Verts, le PLR, le PBD et le PDC acceptent les conséquences nuisibles de l’immigration de masse juste pour ce faire bien voir de Bruxelles.

Le Conseil fédéral doit renvoyer l’accord-cadre à l’UE
Le groupe UDC s’est en outre prononcé à l’unanimité pour la motion Föhn qui demande le renvoi à l’UE du projet d’accord-cadre institutionnel. De plus, cette motion invite le Conseil fédéral à ne plus conclure, ni avec l’UE, ni avec d’autres pays, des traités bilatéraux ou multilatéraux qui imposent une reprise dynamique, donc obligatoire et automatique, de droit étranger ou qui prévoient que la Suisse se soumette à la juridiction d’un tribunal de la partie adversaire en cas de litige. Pareils accords représentent en effet une violation grave de l’article définissant le but de la Constitution fédérale (art. 2 al. 1 cst.): « La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la sécurité du pays. »

Nouvelles interventions de l’UDC Le groupe UDC a en outre décidé de déposer trois interpellations. Il demande au Conseil fédéral de préciser combien les institutions sociales suisses supportent d’immigrants, quelles charges représente le grand nombre d’immigrants UE dans la perspective d’une récession possible et combien d’argent la Suisse a versé à l’UE durant les dix années écoulées.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par miranda le

    On a l’impression de lire l’Agenda de l’ONU
    https://aphadolie.com/2018/03/03/agenda-21-et-agenda-2030-des-nations-unies-videos/

    AGENDA qui nous prépare non pas une vie « d’humains protégés  » mais une vie de bétail en univers concentrationnaire. Et en réduisant le peuple à deux classes : le haut et le bas. Et dans un minimum de confort, pour que nous soyons dans l’impuissance d’exprimer tout désir. Faire de nous des « outils disponibles ».

    Ce plan de VILLES CONCENTRATIONNAIRES ne peut se réaliser qu’en « activant la disparition de la ruralité » européenne et AFRICAINE et en « projetant des millions d’humains, sans autre choix que celui de gonfler démographiquement les villes.

    Un pays démographiquement « PLEIN » la Hollande ou « pays bas » dont les deux tiers de la surface est faite de polders (territoire crées sur l’eau), a réussi l’exploit de combiner VILLE ET CAMPAGNE dans une organisation très humaine.
    Là où ont voit s’avancer les conditions de vie CONCENTRATIONNAIRES comme le souhaite l’AGENDA DE L’ONU (le N.O.M.), ce petit peuple dans son organisation ne peut plus rien modifier, tant la ville est mélée à la campagne forêt et bois. Ils ne renonceront jamais à CE MODE DE VIE LA.( la ville de LA HAYE est un exemple et mérite d’être visité de » fond en comble) »
    La seule chose qui peut bouleverser leur vie, c’est l’immigration continue. Mais ils ont un seuil de tolérance qu’il ne faut pas dépasser. Ils sauront réagir. Les consciences s’éveillent en Hollande.
    L’univers concentrationnaire des grandes villes existe déjà dans les capitales européennes. Donc les habitants vivant dans ces univers concentrationnaires sont habitués « à la foule et aux désagréments dus à la foule » et ne s’apercevront pas immédiatement de la SUBMERSION que l’immigration-invasion va imposer en engendrant une vie « déshumanisée ». C’est là que réside le danger. Et la possibilité de réussite du PLAN DE L’ONU.

    L’essentiel est de résister à ce plan de l’ONU, malgré le SUIVISME de nos élites européennes.
    En conscientisant toutes les classes sociales. Notamment la classe bourgeoise et ses divers étages, meilleurs collabos, qui se croient à l’abri de cette future DEVASTATION.

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Un grand BRAVO à l’UDC…et sa référence à l’art. 2 de la Constitution!
    Vous visez très juste avec la motion Föhn.

    – Je pense qu’il manque encore à l’UDC le recours aux « spins doctors »/conseillers en image pour orienter la communication (trouver de nouveaux mots-images par exemple, exprimer des mots positifs plutôt que « anti-X »).
    – Et puis choisir le moment d’une initiative redonnant enfin aux Citoyens le contrôle de leur immigration (= Sortie de Schengen)

  3. Posté par aldo le

    Et avec tous ces ingénieurs appelés par la Merkel, et nos socialo-écolo-islamo-bolchévo-fascistes on a toutes les chances d’y arriver très très vite. Notre quotidien sera celui-là: https://www.youtube.com/watch?v=rR-5yD3cTKo

  4. Posté par pabett le

    les partis PS, PLR, PDC, PVL, PBD et Verts pour une Suisse à 10 millions d’habitants. En réalité, ils veulent plus de consommateurs, le reste est secondaire.

  5. Posté par Antoine le

    Les conséquences de l’immigration de masse sont désastreuses !
    PS, PLR, PDC, PVL, PBD et Verts pour une Suisse à 10 millions d’habitants: Voici les IRRESPONSABLES ! Arrêtons de voter pour des partis qui veulent la destruction de la Suisse !
    Plus de pollution
    Plus de bouchons
    Plus de CO2
    Plus de queues d’attente (magasins grande distribution)
    Plus de personnes dans les transports publiques, on nous prend pour des sardines !
    Plus de dumping salarial !
    – Moins de sécurité
    – Moins de travail pour nos jeunes
    etc …
     »L’immigration de plus d’un million de personnes durant les 13 ans écoulés a provoqué le bétonnage de 407 millions de mètres carrés de surfaces vertes. 543’000 voitures et 789 bus supplémentaires circulent sur les routes suisses et effectuent chaque année 9 milliards de kilomètres ».
    Les Verts veulent imposer une diminution de 60% de la consommation de l’électricité (canton de Vaud) tout cela avec une augmentation de la population allogène de 20%.
    https://www.rts.ch/info/regions/vaud/10547072-augmenter-la-taxe-sur-l-electricite-pour-lutter-contre-le-rechauffement.html
    Les émissions de CO2 vont AUGMENTER ! Arrêtons d’écouter sainte Greta !
     »Six bénéficiaires de l’aide sociale sur 10 sont des étrangers. »
    Continuons comme cela et nous allons directement dans le mur !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.