Angleterre : la vidéo d’une femme en niqab invectivant un homme au drapeau LGBT agite la toile

post_thumb_default

 

La scène a fait le buzz outre-Manche, tant sur les réseaux sociaux que dans la presse. Dans une vidéo de moins d'une minute, publiée par un internaute le 27 juillet et ayant généré plusieurs milliers de réaction sur Twitter, une femme portant un voile intégral – visiblement un niqab – fait face à un homme drapé dans un drapeau arc-en-ciel et lui crie : «Honte à toi !», tout en le désignant du doigt. Un homme au gilet jaune, semblant être un agent de sécurité, tente de tenir à distance les deux individus. «Dieu a créé Adam et Eve et non Adam et Steve», entend-on également hurler la dame, tandis que des badauds circulent tranquillement à proximité.

Disgusting homophobic abuse at those on Waltham Forest Pride today.

No matter what form hate comes in, we must stamp it out and say no to all forms of hate! Also, very importantly we cannot call out one form of hate but be silent/complicit on others. @GalopUK@stonewallukpic.twitter.com/kDAFoAb8Vw

— Yusuf Patel (@YusufJP_) 27 juillet 2019

Le matin du 28 juillet, la police de la circonscription de Waltham Forest à Londres, a fait savoir qu'elle était au courant de la circulation sur les réseaux sociaux de la vidéo d'un «abus à l'encontre de ceux qui participaient à la Waltham Forest Pride» – une marche en faveur des revendications LGBT – et qu'une enquête était en cours. «Abuser de quelqu'un en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre est un crime de haine», a-t-elle ajouté.

We are aware of footage circulating on social media of abuse directed at those taking part in the Waltham Forest #Pride event #wearewalthamforestpride and enquiries are underway. Abusing someone because of their sexual orientation or gender identity is a hate crime. (1/2)

— Waltham Forest Police (@MPSWForest) 28 juillet 2019

Dans un autre tweet, la police locale a déclaré avoir arrêté une femme de 38 ans dans le cadre de cette enquête. 

Officers investigating footage circulating on social media of abuse directed at those taking part in a Pride event in Waltham Forest have arrested a 38-year-old woman under section 4a of the Public Order Act. She has been taken into custody at a north London police station.

— Waltham Forest Police (@MPSWForest) 29 juillet 2019

Tempête sur les réseaux

Sur les réseaux sociaux, la vidéo a généré des réactions très diverses :  certains ont vu dans cette scène l'expression de sentiments anti-LGBT nourris par l'islamisme voire la religion musulmane ; d'autres commentateurs ont insisté sur le fait qu'il s'agissait d'un incident isolé et ont accusé l'extrême droite d'exploiter cette affaire pour attiser la haine anti-musulmans.

Parmi d'innombrables exemples : un internaute a pointé du doigt «le conflit avec l'Islam, que la gauche en particulier ne veut pas voir»...

This is the conflict with Islam, that the left in particular don't want to face.

— Boltonforever (@Nigel100007) 28 juillet 2019

... tandis qu'un autre a brandi une photo, qui aurait été prise à la Waltham Forest Pride, d'un homme portant une pancarte indiquant «musulman queer et fier de défendre une éducation inclusive LGBTQI».

Meanwhile on yesterday’s Waltham Forest Pride... https://t.co/ZKpKegtSOapic.twitter.com/eki9b3pMvR

— Rhys Jennings (@RhysJenn) 28 juillet 2019

Dans un communiqué, les organisateurs de la marche LGBT en marge de laquelle l'incident est survenu, ont dénoncé des propos «homophobes», mais aussi l'instrumentalisation, à leurs yeux, de l'épisode. «C'est déprimant, mais pas surprenant, que des commentateurs d'extrême droite comme Katie Hopkins [une personnalité médiatique de droite] se soient emparés de cette vidéo et ont essayé de l'utiliser pour renforcer leur vision tordue de la société, afin de stigmatiser la communauté musulmane de Waltham Forest». Et d'ajouter : «Nous allons continuer à travailler avec la communauté musulmane et à valoriser leur aide, car aucun de nous ne sera libre avant que chacun d'entre nous ne le soit.»

Lire aussi : Après Berlin, Londres pourrait bientôt avoir sa mosquée féministe et LGBT

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par maury le

    Les organisateurs LGBT devaient se documenter avant d’accuser l’extrême droite car les homosexuels ne font pas long feu chez eux et sont précipités dans le vide ou autres « traitement de faveur » .Un certain prêtre en France était très ami avec l’imam du coin (Embrasse la main que tu ne peux coupé »est dit dans le coran !!!mais ça ne dure qu’un temps et ce pauvre homme fût égorgé!!
    Donald Trump raconte l’histoire de la jeune femme et du …
    https://ripostelaique.com/donald-trump-raconte-lhistoire-de-jeune-femme-s

    Donald Trump raconte l’histoire de la jeune femme et du serpent (VF). Publié le 28 mars 2016 – par Jeanne Bourdillon –

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.