Harvard et Merkel : qui se ressemble s’assemble

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

L’université américaine de Harvard, appelée par les journaux de grand chemin « université d’élite », est en réalité un repaire de gauchistes, avec une direction qui donne satisfaction à chaque revendication des étudiants extrémistes. Cette direction vient de limoger, à la suite de leurs actions contre lui, un doyen (noir) et sa femme, Roland S. Sullivan Jr., parce qu’il ferait partie de l’équipe qui défend Harvey Weinstein, la cible de la campagne « me too ». Pourtant, ce doyen avait à l’époque soutenu Obama et souvent plaidé gratuitement la cause de clients nécessiteux. Depuis, la direction de l’université de Harvard a fait mieux : elle a attribué le titre de docteur honoris causa à Angela Merkel, qui pour cela s'est rendue spécialement à Boston en avion avec toute une cohorte d'accompagnants. Sur son site internet, Dushan Wegner qualifie l’attitude de l’université de Harvard dans l’affaire Sullivan de retour au moyen-âge. On peut se demander aussi pourquoi le voyage-éclair de la chancelière allemande n’a pas provoqué la moindre critique de la part des jeunes qui manifestent le vendredi dans les rue pour la religion du « climat ».

https://dushanwegner.com/ich-glaube-das-nicht/?mc_cid=ab96898c1e&mc_eid=a13f09d38b

Traduction (Claude Haenggli) : Les étudiants qui avaient ainsi grossièrement contrevenu aux principes du droit moderne ont-il été blâmés pour leur ordurier comportement anti-démocratique ? Non, vous le devinez déjà : Sullivan a été limogé comme « Faculty Dean » (son contrat n’a pas été prolongé) - ainsi que sa femme, bien sûr - car si moyen-âge il y a, alors dans toutes ses formes. Au moins dans ce cas, on peut constater que Harvard est un lieu où il suffit que la populace gauchiste crie assez fort et soit suffisamment effrontée pour que l’indignation l’emporte sur l’esprit des lumières. La même université d’« élite » vient d’attribuer à la femme qui a divisé le continent européen avec le soutien d’un nombre effrayant de laquais, qui sans scrupules a nui à l’Allemagne pour de nombreuses décennies, à cette fonctionnaire de la RDA qui s’est emparée de la CDU et a fait beaucoup de mal à l’Allemagne, à cette destructrice, un doctorat supplémentaire. 

2 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Ayant vécu dans un pays en voie de développement et ayant vu qui l’université nommait doctor honoris causa, je conclu que Harvard est devenu une université du tiers monde. De plus, comme Hitler, la multimutti a nui à beaucoup d’Allemands mais beaucoup d’Allemand l’admirent et la soutiennent: « Deutschland über alles » (!), grâce à Angela de toutes les vertus, la grande Allemagne « ist wieder da », elle domine l’UE!

  2. Posté par Milou le

    Là avec une belle base de données sur Harvard, on finit par comprendre que les gens qui aiment la légalité sont malvenus et renvoyés comme des criminels par ceux la même qui portent ce qualificatif à son plus haut niveau. Voir https://lesobservateurs.ch/?s=harvard On connaissait les prix et les récompenses médiatiques noyautés pour satisfaire à des nombreuses opérations purement commerciales, et là on assiste à une mise en scène de même nature, mais pour des opérations purement idéologiques visant à faire gober à la planète la respectabilité d’une personne ayant directement ou indirectement appartenu à la bolchévonazisphère.

    Ce qui rend encore plus suspecte sa surveillance téléphonique par L’EQUIPAGE OBAMA-CLINTON QUOTIDIENNEMENT CONDAMNE PAR LES SUCCÈS ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES DE TRUMP. Ce qui les conduit à chercher ce genre d’appuis suspects dans le monde entier, même auprès de ceux qui ont comploté directement ou indirectement avec les régimes nazis, puis l’ex-Urss après la défaite de Hitler. A croire qu’ils savent de nombreuses choses peu recommandables, mais suffisamment graves pour qu’elle obéisse au doigt et à l’oeil aux fantasmes émanant vraisemblablement de Soros et de ses bandes occultes, ONG etc..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.